Le 11 Mars 2011, il y a un an jour pour jour, un tsunami dévastait la côte nord-est du Japon faisant 19.000 victimes et engendrant la catastrophe nucléaire de Fukushima qui contaminera durablement l’environnement et le milieu marin.

C’est l’occasion d’avoir une pensée pour le peuple japonais et les familles des victimes.

C’est aussi le moment de se demander si on a bien tiré toutes les leçons de ce drame… Aucune côte n’étant totalement à l’abri d’un tsunami, et aucune centrale nucléaire ne pouvant parer à une catastrophe naturelle d’une telle ampleur.

Des opposants au nucléaire ont manifesté ce dimanche à Tokyo. « Arrêtez tous les réacteurs maintenant ! » ont crié les militants devant le siège de Tokyo Electric Power (Tepco). Des manifestations ont également été organisées dans de nombreux pays en Europe, en Allemagne, en France pour réclamer la fermeture de Fessenheim, en Espagne, en Suisse, en Pologne mais aussi en Australie, à Taiwan…

Une gigantesque chaîne humaine s’est déployée sur les 230 kilomètres entre Lyon et Avignon dans la région la plus nucléarisée de France (pays le plus dépendant au monde à l’énergie nucléaire qui fournit 75% de l’électricité).

Les images de cette vague meurtrière restent gravées dans les mémoires des survivants et de ceux qui y ont assisté.

Les débris balayés par le tsunami flottent encore dans l’océan Pacifique et pourraient arriver à Hawaii et les côtes américaines dans les prochains mois.

 

Tags : , ,

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site Internet sur le Surf, la Santé et l'Environnement.

 

Suivez les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS
 

1 Comments

  1. incognito dit :

    haarp systeme…

Postez un commentaire

Nom (Requis)
E-Mail (Requis)
Site Web