Les bénéfices du surf pour la mucoviscidose reposent en partie sur l’intérêt de faire respirer aux personnes atteintes un air à haute teneur en sel comme l’air marin.

L’un des traitements de la mucoviscidose est justement l’aérosol de Sérum Salé Hypertonique. L’étude de Mark R. Elkins et al. publiée en 2006, dont je vous avais parlé sur Surf Prevention, avait conclu que le sérum salé hypertonique après l’administration d’un bronchodilatateur était « un traitement supplémentaire peu coûteux, sûr et efficace ».

Ces bénéfices sont confirmés par des publications toutes récentes*. Même s’il ne s’agit que d’un traitement symptomatique complémentaire aux autres médicaments, les effets d’une solution salée hypertonique pourraient aller au-delà de la simple réhydratation du liquide de surface des voies aériennes par effet osmotique, comme le confirme cette large revue de la littérature publiée en ligne le 3 Mai 2012 sur le site du Scientific World Journal et dont voici le résumé.

La pathogénie de l’atteinte pulmonaire dans la mucoviscidose est caractérisée par une diminution de volume du liquide de surface des voies aériennes qui entraîne une défaillance dans la clairance muco-ciliaire normale. 

L’aérosolthérapie de Sérum Salé Hypertonique fait partie des traitements agissant sur le mucus des voies respiratoires dans la mucoviscidose. Il a été montré que le salé hypertonique possède des propriétés mucolytiques et aide la clairance muco-ciliaire en restaurant la couche de liquide qui tapisse les bronches.

Cependant, des études récentes commencent à élargir la conception des effets du sérum salé hypertonique, qui semblent s’étendre à la participation de propriétés anti-infectieuses et anti-inflammatoires, l’inflammation jouant un rôle-clé dans l’atteinte pulmonaire de la mucoviscidose. Cette revue de la littérature vise à discuter des bénéfices thérapeutiques et d’identifier les nouveaux modes d’action du salé hypertonique indépendants de l’hydratation des voies aériennes.

Les auteurs concluent que l’utilisation de sérum salé hypertonique est associée à une amélioration de la fonction pulmonaire et montre des bénéfices nets sur les exacerbations. Ce traitement est particulièrement intéressant pour les patients intolérants à la dornase-alpha (= PULMOZYME) ou pour lesquels ce traitement est inefficace. Ils évoquent également un effet conjugué de ces deux traitements.

Le sérum salé hypertonique utilisé contenait entre 3% et 7% de NaCl, cette solution se définissant comme ayant un pouvoir osmotique supérieur au sérum physiologique isotonique classique à 0.9% de NaCl.

Lire la version intégrale de l’article: http://www.tswj.com/2012/465230/

*Emer P. Reeves, Kevin Molloy, Kerstin Pohl, and Noel G. McElvaney. Hypertonic Saline in Treatment of Pulmonary Disease in Cystic Fibrosis. ScientificWorldJournal. 2012; 2012: 465230.

 

Tags : , ,

A propos de l'auteur :

Surfeur, médecin généraliste, adjoint au maire à l'environnement à Biarritz.

 

Suivez les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS
 

Aucun commentaire

Soyez la première personne à laisser un commentaire.

Postez un commentaire

Nom (Requis)
E-Mail (Requis)
Site Web