OK c’est du dixième degré. OK c’est du Charlie Hebdo. Mais pourquoi pondre un article aussi puant dans un contexte aussi douloureux pour les surfeurs réunionnais ? A part pour augmenter encore un peu plus le sentiment « anti-surfeur » dans l’opinion ? Dans « la fatwa de la semaine » du Charlie Hebdo du 8 août, Charb tombe bien bas dans son réquisitoire anti-surfeur… Extrait :

Un requin lui a arraché une jambe ! Une jaaaaaambe ! Le surfeur s’est vidé de son sang, s’est échoué, et il est mort sur le sable de telle plage de La Réunion ou d’ailleurs… Un drame, évidemment.

Et les surfeurs survivants de striduler et de hoqueter : c’est un scandale, une honte, une atteinte majeure aux droits de l’homme, si on ne peut plus se livrer à notre passion sans risquer de se faire becqueter par les dents de la mer ! On veut que les autorités lancent une fatwa contre l’animal assassin ! On veut se venger de cette ignoble saloperie ! Pourquoi la mairie n’a pas posé des filets pour empêcher les prédateurs d’approcher des côtes ? Nos côtes ! Mieux : pourquoi on ne construit pas une sorte de mur de Berlin sous-marin ? Qu’est-ce que vient faire un squale dans notre milieu naturel, putain ! Un squale sans planche et même pas bronzé ! Le seul point commun, c’est la dent de requin qu’on a autour du cou. Et encore, le monstre préhistorique, lui, ses dents, il les porte comme les portent les ploucs : dans la bouche ! Aucun style !

C’est que ça gueule, un surfeur, quand on lui tend le micro. On regrette que les requins ne soient tueurs d’hommes que par accident. Je leur offrirais bien des harpons, aux chipoteurs de surfeurs, mais ces andouilles n’ont pas de pouce opposable aux autres doigts. Conneries de nageoires ! Il va falloir attendre des millions d’années pour qu’un requin sorte de l’eau et achève d’une rafale de kalachnikov le bellâtre en short fluo qui raconte le drame qu’il vient de vivre à un journaliste de TF1.

Oh, Brice de Nice, ça te viendrait pas à l’idée de faire, je  sais pas, moi, du paint-ball dans une forêt infestée de tigres ? Bah, naaaaan… Et pourquoi ? Pass que j’aime pas le paint-ball… Hé, Brice de Merde, crève, c’est ce que tu fais de mieux !

De quoi a-t-on le plus besoin, de surfeurs ou de requins ? Le surfeur fait marcher le commerce des planches et des chichis au sucre, le requin, lui, nettoie la mer de tous ses animaux souffreteux, malades, abîmés. Le surfeur vautré sur sa planche se prend pour un sportif de haut niveau, le requin, lui, le prend pour une tortue handicapée. Le requin ne nettoie pas les océans que des clopin-clopant, il les nettoie aussi des connards. Vive le requin bouledogue, vive le requin-tigre, vive tous les machins à grandes dents qui moulinent les branleurs suffisants avant de les chier !

Ouais, mais le surf, c’est une passion ! Avant, seules les religions justifiaient toutes les aberrations, maintenant, c’est la passion. Moi, ma passion, c’est de danser le hula hoop dans les savanes peuplées de rhinocéros. C’est là qu’on danse le mieux le hula hoop. Comment ça, c’est dangereux ? Quelqu’un voudrait s’y opposer ? S’opposer à MA passion ? Scandale ! J’ai moins de 7 ans d’âge mental et, si on me contrarie, je me roule par terre. Fais mieux que ça, surfeur, roule-toi dans l’eau ! Dans une eau bien trouble de l’océan Indien, passé 17 heures…

Je crois que vous en serez d’accord, il faut autoriser la chasse aux surfeurs dont les gourmettes bouchent les intestins de nos amis les requins. Amen.

Source :

charlie-hebdo-mort-aux-surfeurs

Picture 1 of 1