Les surfeurs ont tous connu ce petit désagrément d’avoir les naseaux remplis d’eau après une session, et de voir parfois cette eau s’écouler de manière intempestive bien après la session… Que se passe-t-il dans votre nez ? Comment y remédier ?

Quand vous passez sous une vague ou quand vous prenez un wipeout, de l’eau sous pression pénètre dans votre nez et vient se bloquer dans les sinus (cavités remplies d’air situées dans les os du crâne, notamment au niveau du front et des maxillaires. Cf Image). Une fois l’eau piégée dans les sinus, l’eau peut mettre du temps à en ressortir. L’eau s’écoule souvent de manière inattendue et parfois embarrassante, pendant un cours ou une réunion, au moment de se pencher sur son assiette au dîner ou encore quand un médecin se penche sur un patient avec son stéthoscope (vécu).

Mieux vaut que cette eau stagne le moins longtemps possible dans vos sinus car elle peut contenir des substances (polluants, microbes, algues, sable, etc.) pouvant irriter la muqueuse sensible des sinus et conduire à une inflammation: c’est la sinusite. En cas de gêne douloureuse au niveau des sinus et / ou de fièvre, consultez votre médecin.

Plusieurs moyens existent pour se désobstruer le nez après une session. Voici déjà 5 solutions pour se déboucher le nez après le surf. A vous de nous dire si vous en connaissez d’autres:

1) Se pencher en avant: en position debout, fléchissez votre dos et votre tête en avant jusqu’à ce que celle-ci regarde vos genoux. Redressez-vous et mouchez, si l’eau ne s’écoule pas déjà spontanément. Repenchez-vous à plusieurs reprises en gardant la position tête en bas quelques secondes à chaque fois. Pour plus d’efficacité, tournez la tête sur le côté quand vous avez la tête en bas ; bouchez la narine qui regarde vers le bas et mouchez-vous par l’autre sans forcer ; renouvelez en inclinant la tête de l’autre côté.

2) Lavage des voies nasales: que ce soit avec du sérum physiologique en dosettes ou – encore mieux – avec un spray d’eau de mer, il est bien utile de se nettoyer le nez après une session de surf, surtout si celle-ci a eu lieu dans une eau polluée. Dans ce cas, vous remplacerez une eau de mer contaminée par une eau de mer stérile dans les vertus sur la décongestion des voies ORL sont reconnues. Si le nez est vraiment bouché, choisissez un spray plus concentré type QUINTON hypertonique en spray nasal, Physiomer Hypertonique, Sterimar Hypertonique…

3) Le Pot Neti: pour encore plus d’efficacité dans le nettoyage nasal, les surfeurs anglo-saxons sont fans d’un ustensile en forme de théière appelé « Neti Pot« . Cet objet popularisé par des adeptes du yoga existe sous plusieurs formes et en différentes matières. Vous en trouverez notamment sous le nom de « Rhino Horn » en pharmacie en France: cet objet permet de laver et de désencombrer de manière simple, douce et efficace le nez en utilisant de l’eau tiède et salée. Mieux vaut l’utiliser propre et sec, et le remplir avec de l’eau stérile (sérum physiologique) ou avec de l’eau microfiltrée ou bouillie (la laisser refroidir avant usage) au préalable. Se méfier de l’eau du robinet non traitée car la présence de microbes a pu conduire à de graves infections avec ce type de lavage.

4) Le pince-nez: déjà qu’il n’est pas toujours évident de surfer avec des bouchons d’oreilles, le pince-nez pour le surf est on ne peut plus gênant, et augmente le risque de boire la tasse. Certes, il accomplit sa mission d’empêcher l’eau de pénétrer par le nez, mais il n’est pas la panacée et pourrait même favoriser des infections. D’un côté l’eau ne rentre pas (ou moins), mais de l’autre l’air marin ne peut plus exercer son action décongestionnante naturelle. Exemple: pince-nez natation Arena.

5) Soigner le mal par le mal: pour déboucher leur nez, certains surfeurs ont besoin de…retourner surfer ! Quelques canards dans une eau propre peuvent parfois faciliter le désencombrement nasal.

- Conseils de prévention:

D’une manière générale, quand l’eau paraît polluée ou qu’il y a beaucoup de particules en suspension, surfez de manière « défensive » en gardant au maximum la tête au-dessus de l’eau et en veillant à faire entrer le moins d’eau possible par le nez. Mouchez-vous régulièrement dans l’eau quand vous attendez les vagues.

Mieux vaut se déboucher le nez au plus vite après une session, car une fois qu’une inflammation des voies naso-sinusiennes se met en place, il sera plus difficile d’expulser l’eau par ces méthodes douces.

Différentes méthodes naturelles peuvent aider à déboucher les voies naso-sinusiennes : inhalations, aromathérapie avec huiles essentielles, ostéopathie…

Si le blocage persiste, consultez votre médecin traitant qui vous orientera vers l’ORL si le traitement médical (décongestionnants et anti-inflammatoires +/- antibiotiques) ne fonctionne pas, ou en cas de récidives fréquentes.

Nous verrons plus en détails dans un prochain article comment soigner une sinusite.

Lire aussi: - un surfeur opéré par une technique innovante pour une sinusite chronique.