SUPERTUBOS, Peniche/Portugal (mercredi 28 octobre 2009) –

Mick Fanning (AUS, 28 ans), Champion du Monde ASP 2007 et actuellement N°1 au classement ASP, vient de remporter l’édition 2009 du Rip Curl Pro Search à Supertubos au Portugal, contre Bede Durbidge (AUS, 26) et consolide son avance vers un nouveau titre.

Le neuvième stop du circuit aura connu toutes sortes de conditions allant de petites droites à Molhe Leste à la gauche de Lagide en passant par les vagues rapides de Belgas ou pour finir des tubes de 3 mètres de Supertubos.

Fanning qui est le vainqueur de la toute première édition du Rip Curl Pro Search en 2005 (Ile de la Reunion), a aussi bien dominé ses séries dans les vagues dangereuses d’hier que dans les plus petites conditions d’aujourd’hui contre Bede Burdridge. Malgré une détérioration des vagues, Fanning a su trouver de quoi scorer un 6,67 et un 6,00.

“ Hier, nous avons vécu une des plus belles journées de compétition de l’année et aujourd’hui il fallait totalement s’adapter à la dégradation des conditions » explique t-il. « J’ai surfé ce genre de vagues tout l’été chez moi et je me suis senti assez à l’aise. En assurant 2 bonnes vagues dès le début, j’ai pu mettre la pression sur Bede par la suite. »

Surfeur très expérimenté et polyvalent, Fanning a su naviguer entre les 4 différents sites de compétitions sans perdre sa concentration.

« Le Search a été à la hauteur de sa réputation – Nous avons bougé sans arrêt ! Les bonnes décisions ont été prises et je félicite tout le staff de Rip Curl pour l’incroyable effort fourni » ajoute-t-il.

 A l’issue de ce Rip Curl Pro Search, la course au titre de Champion du Monde (qui se jouera à Banzaï Pipeline en décembre), s’est réduite à seulement 2 prétendants.

“ C’est un rêve d’enfant (jouer un titre à Pipeline), je suis ultra motivé. Là je vais rentrer 2 semaines faire une coupure et me préparer pour Pipe. J’espère que nous aurons d’aussi beaux tubes que ceux d’hier à Supertubos pour finir la saison en beauté. »

Durbidge, qui est désormais en quatrième position sur le classement ASP, a montré une forme exceptionnelle tout le long de la compétition. Originaire de Stradbroke Island sur la Gold Coast australienne, il a retrouvé des conditions similaires à celles de son île.

“ Ce sont vraiment les 4 surfeurs qui ont brillé du début à la fin qui se sont retrouvés pour les demi-finales” dit-il. « C’est dommage qu’Owen Wright n’ait pu surfer sa série ce matin ».

C’est la deuxième fois que Durbidge perd une finale cette année et ce spécialiste de tubes puissants (il a remporté le Billabong Pipeline Masters en 2007) se prépare aussi à une fin explosive sur l’étape de Pipeline.

“Je suis très content de mon résultat mais j’aurais préféré gagner bien sûr… J’ai gagné des séries difficiles sur cette compétition, et cela renforce ma confiance en moi. J’adore Hawaï et je ferai tout pour concrétiser une victoire cette fois-ci. »

L’australien Owen Wright a brillé au Portugal, éliminant sur son passage le jeune hawaïen Kekoa Bacalso, le 9 fois Champion du Monde kelly Slater (USA, 37 ans) le californien Dane Reynolds et Damien Hopgood également californien.

Malheureusement, victime d’une blessure au tympan hier, son envolée à était stoppée net. Il a décidé d’écouter les recommandations des médecins et de rester hors de l’eau.

“ On m’a fait des examens hier soir, et rien n’est cassé. Mais mon tympan est abimé et mon cou bloqué. Je préfère me réserver pour Hawaï en décembre. »

”I had the injury checked out last night – there’s no real bone or structural damage,” a déclaré Wright. “I just feel it through the neck, shoulder, knee and my ear is a bit messed up. We did some tests this morning and we all decided it was better off me not competing as I don’t really have much range in my neck movement. But, it’s all good – it is all fixable. I will be getting worked on twice a day and I will take a bit of time to relax. I will still go to Hawaii and hopefully get some barrels. I love it there so hopefully we get a good season.”

Malgré son absence en finale, Wright aura marqué les esprits durant cette quinzaine en remportant aussi l’Expression Session.

“Je suis déçu bien sûr mais tellement heureux pour Mick. Mais cette expérience au Portugal m’a éclairé sur ce qui m’attend l’an prochain sur le WCT. »

Parkinson que l’on considérait comme imbattable en début de saison a cumulé 3 places de 17ème consécutives dernièrement. Cette demi-finale marque son retour en grande forme. « Je suis un peu déçu mais soulagé d’être encore en position pour un titre. Je vais maintenant prendre du recul et me préparer pour Hawaï, tout est encore jouable… »

Voici comment se jouera le titre entre Fanning et Parkinson

Fannning termine entre la 33ème et la 9ème place à Pipeline, Parkinson a besoin de finir 3ème ou mieux pour gagner.

Fanning termine 5ème à Pipeline, Parkinson a besoin de finir 2ème ou mieux pour gagner.

Fanning termine 3ème à Pipeline, Parkinson doit remporter la compétition pour gagner.

Fanning termine 2ème ou mieux à Pipeline, il remporte le titre.

 Alors que la compétition est bouclée pour les hommes, l’événement femme va démarrer cette après-midi.

Surfline, partenaire météo officiel de la compétition, prévoit une chute des vagues dans les 24h avec une nouvelle houle en suivant.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire