Les Chirurgiens orthopédistes de la SOFCOT lancent en 2010 une grande opération dans l’esprit des valeurs prônées par Surf Prevention. Voici en quoi consistera l’année du mouvement.

Le thème « Mouvement et autonomie » a été retenu par le président de l’Académie et du prochain congrès de la S.O.F.C.O.T, Jacques Caton. Entouré de ses confrères de la S.O.F.C.O.T, il souhaite créer l’événement en organisant l’Année du Mouvement.

Cette initiative correspond en tous points à l’action menée par le ministère de la santé de la jeunesse, des sports et de la vie associative qui souhaite instaurer un Plan National de prévention par l’Activité Physique ou Sportive (PNAPS) afin de lutter contre les conséquences de la sédentarité.

Un rapport préparatoire intitulé « Retrouver sa liberté de mouvement » a été remis en 2008 par la commission Prévention, Sport et Santé, présidée par le Pr Jean-François Toussaint (Pôle Imagerie Fonctionnelle, Hôtel Dieu – Paris). Ce dernier recommande la prise de contacts avec les sociétés savantes, parties prenantes de ce plan, afin de s’assurer de leur participation et de leur implication.

Pourquoi une année dédiée au mouvement ?

L'Année Du Mouvement 2010 organisée par les chirurgiens orthopédistes de la SOFCOT

La chirurgie orthopédique est la chirurgie de l’autonomie et il n’y a pas d’autonomie sans mouvement quels que soient l’âge des patients ou les pathologies rencontrées. Autonomie et mouvement vont de pair, c’est ce que les chirurgiens orthopédistes apportent sur le plan thérapeutique qu’il s’agisse de la chirurgie de l’enfant, de l’infirme moteur d’origine cérébrale, des malformations articulaires, ou du vieillissement articulaire entraînant une perte d’autonomie chez les personnes âgées, une autonomie retrouvée notamment grâce à la chirurgie prothétique. Il est donc important de mieux faire comprendre les bénéfices de cette récupération de l’autonomie pour la personne et pour la collectivité, en termes économique et social. Restaurer le mouvement, c’est garder son indépendance, d’où le slogan des chirurgiens orthopédistes « bouger, c’est rester libre ! ».

Quels acteurs ?

C’est dans cet esprit que les chirurgiens orthopédistes représentés par la Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (SOFCOT), ont décidé de créer l’Année du Mouvement. Seront associés également à l’événement des associations de patients, les rhumatologues, les médecins du sport, les rééducateurs et les kinésithérapeutes, les associations de paralysés ou de handicapés et les industriels du médicament et de la prothèse s’ils le souhaitent.

Dans quel but ?

Il s’agit d’une vaste ambition dont les objectifs sont de :

– rassembler toutes les spécialités participant au rétablissement de l’autonomie,

– créer une visibilité de la S.O.F.C.O.T.,

– faire connaître l’étendue de la spécialité, son expertise et ses spécificités,

– alerter sur la perte d’autonomie,

– mieux faire comprendre les enjeux et les bienfaits du mouvement,

– favoriser la prise de conscience,

– lutter contre les conséquences lourdes de la sédentarité,

– mobiliser le grand public sur l’importance de rester actif,

– préserver le capital santé de chacun.

Quelles cibles ?

Le grand public :
Enfants, adolescents, adultes, sujets âgés, personnes en situation de handicap… Tous seront invités à mieux comprendre les enjeux et les apports/bienfaits du mouvement grâce à l’action pédagogique de la SOFCOT.

Les patients :
Il convient de développer et d’entretenir une information continue sur la question du mouvement pour favoriser la prise de conscience et les consultations plus précoces.

Les thérapeutes :
Par leur légitimité et leur proximité avec les patients, ils sont à considérer comme des cibles privilégiées pour relayer l’information et contribuer à faire évoluer les perceptions et les comportements.

Les pouvoirs publics :
Mobiliser les pouvoirs publics sur l’importance de rester actif, en mouvement pour préserver son capital santé et alerter sur la perte d’autonomie.

Quels relais ?

Les chirurgiens orthopédistes :
Dont l’engagement et l’implication seront un gage de réussite et de visibilité pour la signature SOFCOT.

Les professionnels de santé :
Réunir l’ensemble des professionnels déjà engagés dans le rétablissement de l’autonomie : kinésithérapeutes, rhumatologues…

Les industriels de santé :
Dont les soutiens humains et financiers concourront à la réussite du projet.

Les collectivités locales :

à A impliquer fortement pour une information de proximité qui couvrirait tout le territoire, et la mise à disposition d’infrastructures adaptées.

Les fédérations sportives :
A solliciter pour leur expertise, ils pourront offrir un encadrement qualifié, dispenser une formation de qualité et diffuser l’information France entière.

Les enseignants :
Associer les enseignants dans une démarche pédagogique auprès des jeunes.

Comment ?

De nombreuses manifestations seront prévues, tout au long de l’année 2010, au sein d’établissements de santé qu’ils soient publics, privés ou médico-sociaux, favorisant les opérations régionales. L’encadrement qualifié assurera une information de qualité et de proximité sur l’ensemble des thématiques liées au mouvement.

Point d’orgue de cette année, la création d’une journée nationale avec l’ambition de créer une « Fête du Mouvement ». Celle-ci aurait lieu chaque année, à date fixe, dans le courant du mois de juin.

L’organisation de cette année s’appuie principalement sur la participation des membres de la SOFCOT qui constituent un réseau de professionnels engagés et motivés, couvrant tout le territoire.

Ainsi, les chirurgiens orthopédistes contribueront activement à la mise en place d’événements dans toutes les grandes et moyennes villes de France. A cette communauté de médecins, s’ajoutent toutes les autres spécialités, associations concernées et volontaires, dans toutes les villes et régions.

Avec quel soutien ?

Rayonnant dans le monde des arts, l’artiste Juliette Binoche, dont le talent de danseuse a récemment été révélé dans le spectacle « In-I » aux côtés du chorégraphe Akram Khan, a accepté d’être la marraine de « l’Année du Mouvement ».

Les acteurs de santé publique sont invités à s’associer à la première initiative d’ampleur sur la thématique du mouvement.

Dans le cadre du programme national « Bien Vieillir » visant à promouvoir les actions qui incitent les seniors à adopter des attitudes positives pour un vieillissement en bonne santé, Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée des Aînés, apporte son précieux soutien à l’évènement. L’objectif est de contribuer à l’amélioration de la qualité de la vie des ainés en prévenant l’apparition ou l’aggravation des incapacités fonctionnelles et le risque de désocialisation.

« L’Année du Mouvement » reçoit également le haut patronage de l’Académie de Médecine.

L’Académie est naturellement placée au centre d’un réseau de réflexion et d’échanges où sa mémoire, la somme de ses travaux et sa vigilance permanente sur les sujets d’actualité font d’elle un lieu privilégié de diagnostic et de pronostic dans le domaine de la santé publique.

Au coeur de l’évolution médicale, l’Académie est un observatoire et un réseau d’expertise qui vise à soutenir la relation entre patients et médecins.

Les actions

L’ambition de cette année est de faire du mouvement un élément fédérateur, un point de rencontre et un catalyseur d’énergies pour petits et grands. Il s’agit de mobiliser le plus grand nombre autour des bénéfices du mouvement et de les responsabiliser sur la nécessité de rester actif pour préserver leur capital santé. Les chirurgiens orthopédistes et autres professionnels, spécialistes du mouvement, mettront en oeuvre, au sein de leur établissement, tout au long de l’année 2010, des actions de communication et d’information (organisation d’opérations de sensibilisation et d’animation autour de jeux, de sports, d’événements…) afin de promouvoir le mouvement partout en France. Un dossier de participation à télécharger permettra de rendre compte de toutes les actions ainsi déclinées en régions.

Une campagne d’information grand public :

Une conférence de presse de présentation annoncera la campagne en amont et en dévoilera les différents outils.

Chaque début de mois, des communiqués de presse sur les différentes thématiques du mouvement seront diffusés :

o Enfance et mouvement

o Forme et mouvement

o Sports et mouvement

o Art et mouvement

o Ecole et mouvement

o Handicap et mouvement

o Seniors et mouvement

o Vieillesse et mouvement

o Pathologie du mouvement

Ces communiqués associeront le mouvement à chaque étape de la vie, avec les recommandations pratiques de professionnels. Ils permettront ainsi de faire vivre l’Année du Mouvement à intervalles réguliers.

Des manifestations scientifiques :

Les professionnels de santé se réuniront, le 9 juin 2010, à l’Académie de Médecine qui patronne l’Année du Mouvement. Cette manifestation sera donc placée sous le signe de l’année du mouvement avec deux sessions recentrées sur cette thématique.

Au programme : méthodes historiques d’analyse du mouvement, méthodes modernes, applications pratiques, chirurgie prothétique à ses divers niveaux, indications, résultats attendus dans les diverses disciplines opératoires et non opératoires, appareillage…

Enfin, l’Année du Mouvement s’achèvera par diverses sessions sur le sujet, lors du congrès de la SOFCOT, en novembre 2010.

La « Fête du Mouvement »

La « Fête du Mouvement » aspire à devenir une fête nationale et populaire célébrant le mouvement et ses bénéfices. Cette journée dédiée verra le jour, pour la première fois, le 16 juin 2010 et se renouvellera comme un rendez-vous national chaque année.

Pour cette première année, il s’agit d’inciter certaines grandes villes de France (Paris, Lille, Nantes, Strasbourg, Lyon, Toulouse, Nice, Marseille, Montpellier, Bordeaux…) à soutenir cette initiative en autorisant l’aménagement d’activités dans un parc ou sur une grande place du centre-ville.

Sous forme de jeux ou de challenges sportifs, ces animations encourageront toute la famille à bouger. Des professionnels de santé diffuseront, en parallèle, sur des stands d’information, des messages de prévention en continu afin de faire évoluer perceptions et comportements, y compris chez les plus jeunes.

Au sein de structures adaptées et encadrés par des professionnels volontaires issus de fédérations ou associations reconnues, les participants pourront s’adonner à différentes activités sollicitant le mouvement :

– Ouverts à tous, des mini-cours de danse, de théâtre, de stretching, d’arts martiaux (taï-chi…), de yoga seront dispensés.

– Des tournois de football, de badminton, de basket et de volley pourront être proposés lors de cette journée.

– Des journées portes ouvertes seront également au programme dans différents établissements : services hospitaliers, laboratoires de recherche, établissements de santé qu’ils soient publics, privés ou médico-sociaux. Ces journées d’information seront l’occasion pour les visiteurs de rencontrer les professionnels de santé dans un autre contexte que celui de la maladie. Ce moment privilégié permettra d’échanger et de poser toutes les questions sur la thématique du mouvement, les pathologies associées, les traitements possibles…

Ces journées auront pour but :

– D’être en contact direct avec le public

– De prendre le temps d’expliquer

– De démontrer un savoir faire

– De s’intégrer dans un environnement local

– De valoriser la spécialité et développer sa notoriété

– D’ouvrir les portes d’un lieu ou d’un service mal connu

– De motiver et impliquer le personnel soignant dans un projet

– De se montrer transparent sur nos pratiques

En effet, l’intérêt d’une visite des infrastructures et des services permet d’en comprendre le fonctionnement, de faire découvrir tous les aspects d’une spécialité, de créer un réflexe chez les personnes souffrantes et de tisser un lien de proximité durable.

Relais de ces actions régionales, la mobilisation des chirurgiens orthopédistes jouera un rôle majeur dans la réussite de ces opérations qui permettront d’assurer le rayonnement national de l’année du mouvement.

Afin de donner du contenu à ces visites, des animations pourront être proposées :

– Une conférence grand public pourrait s’inscrire dans le cadre de ces journées. L’explication sur site est toujours plus étonnante, instructive et convaincante. De même, l’enthousiasme et l’engagement des médecins seront gages de sérieux et de crédibilité. Ainsi, un discours clair et accessible associé à la diffusion de diapositives synthétiques, ludiques et didactiques permettrait de transmettre efficacement les messages clés à retenir. Sur un format de 45 minutes environ, dont 15 minutes consacrées aux questions-réponses avec la salle, cette conférence reviendrait, par exemple, sur le parcours de soins, le rôle des différentes entités et s’attacherait à valoriser l’importance de rester actif, en prévention de certaines pathologies. Cette conférence serait annoncée dans la presse locale.

– Une démonstration ou une exposition. Rien ne vaut la force de la démonstration pour illustrer un propos et en comprendre tout son sens. Libre aux orthopédistes de clarifier et expliciter le mouvement, le processus d’évolution d’une maladie ou certaines interventions à l’aide de vidéos, dessins schématiques, planches anatomiques, modèles anatomiques en 3D, membres factices, coupe d’organes, prothèses…

– Le témoignage de patients afin de rendre compte du vécu de la maladie. Les participants pourront ainsi constater, par eux-mêmes, les difficultés rencontrées au quotidien par le malade et mesurer, à l’inverse, l’apport de la chirurgie orthopédique et traumatologique pour un retour à l’autonomie.

Un kit de communication sera envoyé aux chirurgiens orthopédistes afin de les guider dans l’organisation de ces manifestations, il contiendra :

– le logo,

– des affiches,

– des invitations personnalisables,

– le matériel de presse,

– un argumentaire,

– un fichier de la presse régionale,

– un déroulé type,

– un courrier « type » (collectivités territoriales, fédérations sportives, presse locale…)

– la suggestion d’événements…

Calendrier :

L’Année du Mouvement s’étendra sur toute l’année 2010, durant laquelle se déclineront de nombreuses manifestations décrites ci-dessus.

Les temps forts de cette année déjà programmés :

· tout au long de l’année, une campagne d’information grand public ;

· la séance à l’Académie de Médecine le 9 juin, entièrement consacrée à cette thématique et relayée dans les médias ;

· la Journée Nationale du Mouvement, l’occasion d’organiser, France entière, une véritable fête annuelle du mouvement, le 16 juin ;

· des initiatives régionales ;

· le congrès de la SOFCOT en novembre 2010.

De nombreuses autres initiatives sont encouragées (pédagogiques, festives, scientifiques…). Elles dépendent des ambitions et des moyens mis en oeuvre, en région notamment.

En savoir plus sur la SOFCOT :

La Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (SO.F.C.O.T.) a été fondée en 1918 pour la promotion et le développement de la connaissance dans son domaine. La chirurgie orthopédique et traumatologique a pour objectif de soulager et d’améliorer l’état fonctionnel des patients à la suite d’un traumatisme ou d’une affection du système musculo-squelettique à tous les âges de la vie. La S.O.F.C.O.T. regroupe plus de 3 000 chirurgiens orthopédistes spécialisés et sa forte représentativité en fait un interlocuteur privilégié de la profession.

La S.O.F.C.O.T repose sur quatre piliers :

· L’Académie d’Orthopédie et de Traumatologie (AOT) dirige les activités scientifiques et organise le congrès annuel de la société ;

· Le Collège Français de Chirurgie Orthopédique et traumatologique (CFCOT) dont les objectifs sont l’enseignement et la formation à la spécialité ;

· Le Syndicat National des Chirurgiens Orthopédistes (SNCO) assure la défense des intérêts professionnels et s’implique dans tout ce qui concerne l’exercice de la chirurgie orthopédique.

· Orthorisq qui assure la gestion des risques (premier organisme agréé pour la Gestion des Risques en Chirurgie Orthopédique, par la HAS le 3 janvier 2007).

La Société Française d’Orthopédie et Traumatologie développe la connaissance de la Chirurgie Orthopédique et Traumatologique par tous les moyens, notamment en organisant des congrès et des réunions scientifiques, ainsi que des manifestations d’enseignement post-universitaire et en établissant des liens scientifiques entre les chirurgiens spécialisés en orthopédie et traumatologie.

La S.O.F.C.O.T. a également pour mission l’évaluation des pratiques professionnelles de ses membres, en respectant les règles édictées au règlement intérieur.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire