Femme enceinte devant la mer - la marche sur le sable, la natation et l'aquagym sont recommandées pendant la grossesse normale - surf therapie

L’activité physique est recommandée pendant une grossesse normale, ce qui est le cas pour la majorité des femmes enceintes. L’activité physique doit être adaptée aux bouleversements physiologiques que connaît le corps de la femme pendant la grossesse. Elle doit être régulière et d’intensité légère à modérée. Pratiquée correctement, elle présente très peu de risques et peut apporter de grands bénéfices pour la santé de la future maman et de l’enfant qu’elle porte.

Le programme Surf Thérapie peut s’adapter à la femme enceinte à condition de se reporter sur la marche et sur la natation plutôt que sur le surf. Le surf dans les vagues est contre-indiqué chez la femme enceinte du fait du risque de choc abdominal. La pratique d’activités aquatiques sans risques est conseillée, car le corps est « porté » par l’eau de mer, ce qui diminue les contraintes ostéo-ligamentaires liées à l’activité physique. 

La pratique du stand-up paddle peut se concevoir en tout début de grossesse (premier trimestre) dans des conditions de sécurité maximale : plan d’eau lisse, planche en mousse, balade de courte durée (inférieure à 30 minutes en bord de plage). Le changement de morphologie de la femme enceinte entraîne un déplacement du centre de gravité qui peut entraîner des difficultés à garder son équilibre et engendrer des chutes, ce qui fait que le SUP devient moins confortable et plus risqué à partir du 2e trimestre de grossesse.

Pendant votre grossesse, la chaleur et le soleil sont vos ennemis. Il faut éviter toute activité en atmosphère chaude qui peut augmenter la température interne et faire souffrir le foetus. Le soleil peut entraîner un masque de grossesse si vous ne vous protégez pas (chapeau, crème solaire).

La pratique d’une activité physique régulière pendant la grossesse permet de prévenir des pathologies comme le diabète gestationnel ou la prééclampsie. L’activité physique permet d’éviter une prise excessive de poids pendant la grossesse. N.B. : il est normal de prendre du poids pendant la grossesse (12 kilos en moyenne). Le renforcement musculaire lombo-abdominal procuré par l’activité physique adaptée permet de diminuer le risque pour la femme enceinte de souffrir de lombalgies. Une activité physique poursuivie pendant le troisième trimestre de grossesse permet aussi de diminuer le risque de dépression du post-partum.

Exemple de programme de Surf Thérapie pendant la grossesse :

Evitez toute pratique intensive, prolongée, dans un climat trop chaud ou trop froid.
Pratiquez votre séance quotidienne à la plage en début de matinée ou en fin d’après-midi en été.
Réalisez des séances de 30 minutes que vous diviserez en deux périodes de 15 minutes entrecoupées d’une pause pour récupérer, vous hydrater et vous réalimenter.
3 à 5 séances par semaines sont recommandées.
Alternez les activités d’endurance comme la natation en bord de mer ou la marche dans le sable avec des activités de renforcement musculaire comme des séances d’aquagym. La marche dans l’eau de mer peut améliorer le retour veineux au niveau des membres inférieurs et diminuer le risque de présenter des varices ou des oedèmes des membres inférieurs.
Il est important de travailler en aérobie et de ne jamais s’essouffler quand on est enceinte. Quand vous marchez dans le sable, vous pouvez réaliser « le test de la parole » : si vous arrivez à parler sur le ton de la conversation pendant l’exercice (à votre partenaire ou à vous-mêmes), c’est que le seuil d’essoufflement n’est pas dépassé. Surveillez également votre fréquence cardiaque qui ne doit idéalement pas dépasser 150 battements par minute (prenez votre pouls ou utilisez un cardiofréquencemètre).
Rappel : zéro alcool pendant la grossesse et consommation de tabac fortement déconseillée.

Consultez votre médecin traitant ou votre obstétricien pour personnaliser votre programme d’activités physiques pendant la grossesse en fonction de vos goûts, de votre niveau et de l’évolution de la grossesse.

Après l’accouchement, la reprise de l’activité physique se fera très progressivement, en l’absence de contre-indication médicale ou obstétricale, et ne pourra s’intensifier qu’après une rééducation périnéale suivie d’une rééducation abdominale bien menées.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

5 Commentaires

  1. Super article! Il faudrait que j'essaye. 🙂

  2. La marche oui, mais le reste me semble un peu dangereux lorsque l'on est enceinte, non?

  3. Une information qui intéressera les surfeuses enceintes:

    « Etre enceinte modifierait la structure des pieds des futures mères, selon une étude américaine parue dans la revue American Journal of Physical Medicine and Rehabilitation. Une première grossesse peut leur faire gagner jusqu’à 1 cm de long. (…)

    Les mesures ont révélé que la voûte plantaire perdait en profondeur et en rigidité sous l’effet de la grossesse. «Pendant la grossesse, les ligaments des pieds s’assouplissent sous l’effet conjugué de deux hormones, l’œstrogène et la relaxine, dont la production est maximale à 12 semaines. Ce pied devenu plus malléable se voit appliquer de nouvelles forces du fait du déplacement du centre de gravité de la femme enceinte vers l’avant à mesure que son ventre grossit», explique le Dr Segal au Figaro. Au final, le pied «s’aplatit», gagnant de 2 à 10 mm en longueur. (…)

    Le Dr Segal prévoit de poursuivre ses recherches car selon lui, cette déformation pourrait expliquer pourquoi les femmes souffrent plus fréquemment de fasciite plantaire (étirement d’une membrane qui rejoint le talon et les orteils), d’arthrite du genou et de la hanche et de douleurs lombaires quand elles avancent en âge. »

    Sources: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/03/08/20009-femmes-enceintes-voient-leurs-pieds-sallonger

    http://journals.lww.com/ajpmr/Abstract/2013/03000/pregnancy_Leads_to_Lasting_Changes_in_Foot.6.aspx

  4. sophie dit :

    aloha ! c’est chacune fait comme elle le veut ! mais pour info, j ai surfé jusqu à mon 6ème mois de grosse (compris !). bien entendu, j ai change de « style de surf ». j’allais dans des petites conditions, avec une planche en mousse et surfeit « easy » sans chercher à me fatigue !
    cela s’est bien passé :)… j ai arrêté le jour ou mon centre de gravité à change = je ne pouvais pas bien contrôler ma planche !
    bref…surfer c’est ma vie donc j’étais contente de pouvoir me gâver 🙂
    maintenant, j ai accouché et attend avec impatience vendredi – je m’étais donnée 2 mois pour me remettre à l’eau après la naissance le temps de reprendre du peps !!!
    à bon entendeur !

  5. Je suis enceinte et j’ai lu qu’il faut faire attention
    à certaine forme d’exercice, comme tout ce qui
    contracte beaucoup le ventre, dont le pilates et les
    redressement assis. N’oublier pas ca!

Laisser un commentaire