Qui ne s’est jamais amusé à la plage avec un crocodile gonflable ou sur un matelas pneumatique ? Il faut néanmoins faire attention car ces jouets de plage ne seraient pas sans risques. Outre les risques liés à une mauvaise utilisation (comme surfer avec par exemple…), il existerait un risque toxique. C’est ce que révèle l’organisme de certification international TÜV Rheinland qui vient de réaliser une enquête inquiétante quant à la qualité de ces produits aquatiques gonflables.

Sur 27 articles (matelas pneumatique, bouée en caoutchouc, animal gonflable, siège flottant…) d’un prix inférieur à 20 euros achetés dans des boutiques de bord de plage de certaines stations balnéaires françaises comme Nice, Dieppe ou La Grande Motte, plus de la moitié présentait une forte teneur en phtalates*, dépassant les seuils de concentration autorisés dans les jouets. En plus des analyses chimiques, les experts ont testé mécaniquement les produits gonflables. Ils ont constaté pour 2 produits que la valve de gonflage pouvait se détacher au risque d’être inhalée par un jeune enfant avec risque d’étouffement.

Les experts recommandent de bien choisir ses articles gonflables en recherchant notamment la mention « sans phtalates » sur l’emballage. Un test olfactif est également conseillé : toute odeur suspecte doit faire suspecter la présence de substances toxiques. Ils recommandent de privilégier des produits de qualité répondant aux normes de sécurité européennes à des produits plus douteux bon marché qui peuvent faire courir un risque aux enfants.
Lire tous les conseils aux consommateurs de TUV Rheinland.

 Les risques lies a l'utilisation d'une bouee gonflable - gamelle dans une grosse vague - Wipe out - certaines bouees et matelas gonflables contiennent des phtalates en trop grande quantites - photo Extra / SURFER

Source.

*Les phtalates sont des plastifiants qui pourraient notamment être à l’origine de troubles de la fertilité et du développement chez l’homme.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

2 Commentaires

  1. WINTZ dit :

    Bon c'est quoi le risque ? Diminuer la fertilité des populations qui s'entassent sur les plages de Méditerranée au mois de Juillet-Aout ? Non vraiment je ne vois pas le problème…Lol.

  2. greu dit :

    le poste est vieux mais réponse d'actualité. c'est vrai. bizarre association entre danger de chute, étouffement et phtalates? les consommateurs, les personnes quoi, ne sont pas si stupides. Qui doit faire le tri et soit 1) ne pas les vendre ou 2) ne pas les autoriser? c'est pas le public, on est d'accord. De plus le public se rend bien compte des toxicités potentielles : c'est du plastique!!!! mais comment faire quand t'as des gosses et pas d'argent? avoir une piscine à vague ou un yacht avec piscine. On va y penser.

Laisser un commentaire