la plaie du pied droit du surfeur joel parkinson s'est refermee mais les degats a l'interieur ne sont pas encore repares...

La plaie très profonde de Joel Parkinson est maintenant refermée en surface. Mais les tissus lésés par sa dérive de planche de surf (muscles, tendons, ligaments, aponévrose) sont encore loin d’être cicatrisés (à tel point que Joel dit que quand il pose le pied, il a l’impression de marcher sur des clous ou sur du verre pilé…). Pour accélérer leur guérison, Joël Parkinson a choisi l’oxygénothérapie hyperbare (OHB)*. Le principe est d’augmenter l’apport d’oxygène aux tissus endommagés pour favoriser leur vascularisation et leur cicatrisation. Pour ce faire, Joel a passé une séance d’une heure dans un caisson hyperbare. Joel dit qu’il avait l’impression d’être allongé dans un cabine à UV avec des hublots d’avion (voir photo ci-dessous)…

Pour la suite de sa convalescence, il est prévu par son chirurgien que Joel arrête de marcher avec des béquilles à partir de la fin de la semaine prochaine. Il en aura ensuite pour 6 semaines de marche avec une botte spéciale. On ne le reverra donc pas sur une planche de surf avant la mi-octobre au plus tôt.

Joel s’entretient physiquement en attendant de pouvoir resurfer. Il a commencé sa rééducation par un peu de natation et de bodysurf dans les vagues, et il dit avoir ressenti les meilleures sensations rien que par le contact avec l’océan : après sa première baignade, il ne s’est même pas rincé pour garder le sel marin sur sa peau.

Jordy Smith avait également eu droit à de l’oxygénothérapie hyperbare pour soigner les ligaments de son genou blessé pendant une compétition à Sunset Beach.

parko dans la chambre hyperbare - oxygenotherapie hyperbare chez un sportif -

*L’oxygénothérapie hyperbare est utilisée dans diverses indications : accident de décompression,  intoxication au monoxyde de carbone, embolie gazeuse, infection nécrosante des parties molles à germes anaérobies, gangrène, brûlures, ostéoradionécrose, pied diabétique, ischémie critique sur artériopathie, lésion de la moelle épinière, accident vasculaire cérébral (AVC), sclérose en plaques, perte d’audition, neuropathie périphérique, paralysie faciale, ostéomyélite, fractures, lésions des tendons et des ligaments, ulcères de jambe, escarres, engelure, mal aigu des montagnes, fatigue chronique…

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire