Peter Jones alias PJ, légende vivante du surf de Swansea, ancien champion d’Europe de surf, a été victime mercredi dernier d’un grave accident de surf sur le spot de Bluepool à Llangennith. Victime d’un gros traumatisme crânien, c’est son fils James Jones qui est venu lui porter secours dans les vagues.

Malgré la violence du choc (il n’est pas précisé si Peter Jones a heurté sa planche ou le fond), il n’aurait pas perdu connaissance. Avec l’aide de son fils, il aurait péniblement réussi à sortir de l’eau avant d’être hélitreuillé au Morriston Hospital puis d’être transféré à Cardiff où il a subi une intervention neurochirurgicale.

Il aurait souffert d’un enfoncement de sa boîte crânienne au niveau d’un lobe temporal. Agité, les soignants ont eu du mal à le convaincre de se laisser découper sa combinaison de surf. Après son opération, il présentait une dysarthrie (difficultés à articuler) d’après son fils qui espère qu’il récupèrera vite grâce à sa bonne forme et qu’il ne gardera pas de séquelles de cet accident.
PJ aurait très mal pris que les médecins lui interdisent le surf pendant au moins trois mois à compter de son intervention.

Peter Jones a beaucoup oeuvré pour développer le surf dans la Péninsule de Gower au Pays de Galles dont il a été 8 fois champion de surf entre 1972 et 1983 avec un titre européen en 1977. Il surfe maintenant depuis plus de 40 ans et tient le PJ’s surf shop. On voit Peter Jones poser devant les accessoires de son surf shop dont des casques pour surfer mais il ne semble malheureusement pas qu’il en portait un au moment de son accident de surf.

http://www.thisissouthwales.co.uk/news/Emergency-brain-op-legend-accident/article-3211526-detail/article.html

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: , , , , ,

 

1 commentaire

  1. D'après un ami surfeur de Peter Jones contacté par Facebook, PJ aurait vraisemblablement pris la planche d'un longboardeur expérimenté sur la tête alors que les conditions étaient solides ce jour-là.

Laisser un commentaire