epines oursin pied

Les oursins disposent d’un tas épines hérissées prêtes à s’enfoncer dans la peau au moindre faux pas. Les localisations les plus fréquentes des piqûres se situent au niveau des pieds – pensez à mettre des chaussons en néoprène à semelle dure sur les spots infestés – mais aussi des genoux et des mains.

Pour extraire les piquants, toute la difficulté réside dans le fait que les épines sont friables et ont tendance à se casser en laissant des fragments sous la peau.

Si la priorité est à la prévention de l’infection, beaucoup se posent la question de savoir comment retirer le ou les piquants fichés sous la peau des pieds, des mains, des genoux… La plupart du temps c’est le système D qui prévaut, mais il faut savoir qu’il existe des méthodes plus ou moins efficaces pour faire ça bien.

Il faut éviter de faire cela n’importe comment en « charcutant » les plaies : vous ne ferez qu’augmenter le risque infectieux lié à l’effraction cutanée provoquée par ce corps étranger. Le préalable est de bien nettoyer et désinfecter la plaie avant de tenter une extraction avec une pince à épiler très fine ou une pince à écharde. Il faut utiliser la pince très précautionneusement et tirer dans l’axe pour limiter le risque de cassure des épines.

Si vous n’êtes pas équipé, mieux vaut se rendre chez un professionnel de santé (médecin généraliste, urgentiste, infirmier(e)) qui fera ça proprement avec des compresses stériles, du désinfectant, une pince à usage unique, une aiguille ou un scalpel stérile…

Même réalisée par un pro, l’extraction des épines d’oursins n’en reste pas moins très délicate (du fait du caractère très friable des épines) et douloureuse. Enlever les épines d’oursins plantées dans la peau n’est jamais une partie de plaisir ; ceux qui en ont fait l’expérience pourront en témoigner (voir vidéo Youtube ci-dessous). Pour celui qui les enlève, ce n’est pas évident non plus… Je me souviendrai toujours d’une mère de famille qui était partie furibonde de mon cabinet car son jeune garçon pleurait quand je lui retirais une à une les nombreuses épines fichées dans son pied…

Il n’y a pas de méthode miracle pour les retirer parfaitement de manière indolore mais il existe quelques trucs et astuces à connaître qui nous viennent des îles, ou de nos grand-mères pour s’en tirer à moindre mal.

D’abord, il faut garder en tête qu’il n’y a pas urgence à retirer toutes les épines d’oursin sur le moment (sauf pour les piquants venimeux de certaines espèces). Encore une fois, la priorité est à la limitation des risques d’infection : si une désinfection et des soins locaux n’y suffisent pas, un traitement antibiotique pourra être proposé pour prévenir ou traiter une infection.

NB : La vaccination contre le tétanos doit être mise à jour.

Si malgré tout, la zone de la plaie devient rouge, gonflée et douloureuse dans les jours qui suivent, il se peut qu’une bactérie soit en train de vous faire des misères : consultez au plus vite pour que votre médecin vous prescrive un traitement antibiotique adapté.

Les petits fragments restants s’éliminent en général spontanément. Les piquants d’oursin peuvent très bien rester des semaines, des mois voire des années dans notre corps sans poser de problème. Certains piquants s’enkysteront mais la plupart s’extrairont spontanément par un rejet cutané qui survient au bout d’un temps très variable. Ainsi, j’ai senti ressortir une épine d’oursin de mon crâne 3 ans après me l’être plantée sur le reef de la jetée de Saint-Pierre de La Réunion (un véritable tapis d’oursin…).

Pour aider à l’extraction des piquants d’oursin, différents produits et méthodes sont proposés sans qu’aucune ne soit validée « scientifiquement »:

Citron vert ou vinaigre blanc pour dissoudre la composante calcaire des piquants (carbonate de calcium +++) ;
– Microlax appliqué sous cellophane pour ramollir la peau ;
– Vaseline sous pansement occlusif ;
– Bain d’eau tiède (+/- Dakin) pour assouplir la peau ;
– Méthode épilatoire avec de la cire tiède ;
– Méthode d’écrasement avec une pierre en faisant pression pour fragmenter le piquant et le rendre plus facilement assimilable par l’organisme ;
– Application d’urines fraîches ;

Une internaute a voulu nous faire partager une autre technique en nous envoyant ce témoignage :

« Mon mari a atterri dans un banc d’oursins à Zanzibar. On lui a conseillé de mettre du jus de papaye verte sur les endroits blessés. Il faut inciser la peau du fruit et en récupérer le jus blanchâtre. Après quelques heures, la majorité des épines d’oursins étaient sorties, surtout celles trop profondes pour les atteindre manuellement. Après 2 semaines, il a ressenti encore quelques douleurs au pied et nous avons observé des rougeurs sur la plante de ceux-ci. Il a remis de la papaye verte, alors que la peau ne présentait plus de blessure (donc plus de voie d’entrée) et le lendemain, deux picos sont encore sorti « tout seuls ». Vraiment efficace. »

On trouve d’autres recettes et cataplasmes sur Internet. Maintenant il faudrait tester et comparer ces différentes méthodes pour déterminer la plus efficace.

Et vous, connaissez-vous une autre méthode pour retirer les épines d’oursin ?

Rappel: une piqûre d’oursin est l’occasion de vérifier que votre vaccination contre le tétanos est bien à jour.

En cas de signe d’inflammation (douleur, rougeur, chaleur, gonflement, écoulement, ganglions, fièvre…) consultez un médecin en urgence.

Plus d’informations sur les pathologies liées aux oursins : http://aresub.pagesperso-orange.fr/medecinesubaquatique/dangersfaune/oursins.htm

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , ,

 

17 Commentaires

  1. Florent du blog du s dit :

    Oui, un truc efficace est de se faire pisser dessus.
    La chaleur de l'urine va faire sortir l'épine !
    Vos potes seront ravis de vous faire pipi dessus ^_^

    • Lilou dit :

      il faut aussi mettre de la mie de pain mâchée avec de l’huile et faire un pansement et le lendemain ou surlendemain l’épine est sortie,c’est ce que faisait ma grand mère

  2. Guerala dit :

    Bonjour,
    Au Maroc on a une petite méthode c'est de mettre de l'huile d'olive sur la piqure, puis de chauffer, cela fait sortir l'épine d'oursin et vous permets de l'extraire plus facilement à l'aide d'une pince à épiler .
    Un coucou du Maroc !!!

  3. nico dit :

    vive la zit zitoune (huile d'olive) ses vertus sont nombreuses et son gout est coulchi mzien slama le maroc et à très bientôt

  4. Les réactions à ce sujet sur Facebook sont intéressantes. Chacun y va de ses conseils : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=397608710250564&id=19500276573

  5. Nicole dit :

    Je viens de mettre le genou sur un oursin dans la mer à Bali la semaine dernière – Heureusement les épines de cette espèce sont fines et non noires comme nos oursins habituels – Un balinais du poste de secours m'a mis de l'amoniaque continuellement en tapant avec un petit marteau pour briser les fines épines qu'on arrivait pas à sortir – Elles se brisent en petites miettes et restent dans le genou, mais l'amoniaque (comme l'urine en effet) permet de tout désinfecter – C'est encore un peu rouge 6 jours après, mais cela semble ok. Courage –

  6. Rolland Matte dit :

    Mon père a, en 1973 marché sur un oursin aux Barbades et il s’est procuré un genre de gomme brune qui semble faire un genre de succion. Je l’ai moi-même essayé durant ces années avec de la vitre émietté dans le pied. On ne sent absolument rien. Tout ce que l’on sait, c’est que le lendemain, tout se retrouve dans cette gomme.
    Je ne sais pas comment se nomme ce produit mais je suis certain qu’il doit être assez facile de se renseigner auprès des gens des Barbades.
    ps. Si quelqu’un s’en procure ou obtient le lien sur « comment s’en procurer » j’aimerais bien l’avoir aussi. Je ne suis pas bon pour effectuer ces recherches et n’ai pas non plus la patience.
    Merci

  7. Stéph66 dit :

    Il y a 10 ans de ça mon frère est revenu avec les pied rempli d’épines d’oursin après beaucoup de douleur a la pince a épilé on a tester quelques produit et LE produit miracle a été le « Synthol GEL » il a dissous les épines en quelques heures.

    Bon surf

  8. l mélissa dit :

    il faut mettre le pied dans le miel et ça marche!

  9. edwige dit :

    Je me suis fait piquée par des oursins à la jambe aux Seychelles.
    Le remède local : citron et/ou sel et/ou vinaigre blanc.
    L’acidité désagrège le calcaire du pique à l’intérieur de la peau. Mais attention, si on en met trop, çà peut brûler la peau. j’ai continué ce traitement plusieurs semaines jusqu’à la disparition totale des piques….

  10. chanlape dit :

    Méthode infaillible : Faire couler de la cire de bougie en épaisseur et laisser bien sécher une bonne heure, retirer très doucement les épines remontent avec et renouveler l’opération autant que nécessaire. Très efficace !

  11. Fifi dit :

    En vacances à zanzibar ma fille s’est planté des épines d’oursins profondément dans la cheville . Un local sur la plage lui a mis du lait de papaye verte….. Resultat impressionnant et ultra rapide!
    Certes il faut avoir de la papaye sous la main…..

    Bonne baignade!

  12. albator83 dit :

    teinture d iode recette de pecheur de porquerolles

  13. F dit :

    Le chirurgien, c’est efficace aussi.
    52 épines de sortie en 4h avec anesthésie générale.

  14. Baba des iles de la guadeloupe dit :

    Salut!

    J’habite en Guadeloupe, c’est très fréquent que je sorte de l’eau avec quelques épines. Et une méthode infaillible c’est :

    Huile ( n’importe laquelle )
    Caramel Beurre Salé (Vive la Charente ! )
    Cacao.

    Vous mettez une cuillerée de chaque, vous melangez et appliquez largement la pâte sur chaque épines !

    J’espère que se sera utile.

  15. Celine dit :

    Bonjour,
    Pourrais-tu me laisser tes coordonnées? Je vais bientôt revenir qq temps sur la Guadaloupe et je pense qu’après avoir revu mes vieux potes de buveurs de rhum, j’aurais envie de partager des trucs intéressants, voir passionnants par des passionnés.
    A +. Celine

Laisser un commentaire