courant baine surf prevention

Alors que les accidents se reproduisent chaque saison estivale sur les côtes de l’Océan Atlantique, c’est le moment de rappeler les conseils pour éviter de se faire prendre dans une baïne, et pour en sortir si on est pris dans l’un de ces courants puissants, comparables à ce que les anglo-saxons appellent les « Rip Currents ».

Les courants de baïnes sont des pièges de bord de mer qui peuvent emporter des baigneurs en une poignée de secondes. On l’a encore vu quand une quinzaine d’adolescents et leurs accompagnateurs ont été pris dans une baïne à la Tremblade sur la Côte Sauvage. La noyade collective a été évitée de justesse grâce à l’intervention de 25 pompiers.

Lire aussi : – Le danger des baïnes sur la côte Aquitaine.

Comme on peut le voir sur le schéma, une baïne emporte généralement les personnes vers le large. Le conseil classique est de se laisser emporter et de s’échapper du courant une fois que celui-ci s’atténue. Encore faut-il être un suffisamment bon nageur et surtout ne pas paniquer quand on se retrouve emporté loin de la côte.

D’autres conseillent de nager parallèlement à la côte pour sortir aussi vite que possible du courant et rejoindre une zone de déferlement des vagues. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est là où cassent les vagues que l’on est le plus en sécurité (les vagues ne cassent pas dans la baïne).

Mais les avis divergent sur le fonctionnement de ces courants, comme on peut le voir dans la vidéo Youtube ci-dessous. Il y est rappelé que même un surfeur peut s’y faire piéger, quand son leash casse par exemple.

En Australie, où la courantologie est une science appliquée au quotidien par les sauveteurs côtiers, on utilise des produits colorés (qui ne seraient pas nocifs pour l’environnement) et des balises dérivantes pour étudier le sens de ces courants de bord. Une analyse informatique révèle qu’une partie des « rip current » tourne en fait en rond, et que si la victime se laisse porter, elle finira par revenir à son point de départ.

Comme tous les courants ne fonctionnent pas de la même façon, il n’est pas possible de donner un conseil qui serait valable dans tous les cas de figures. Une chose est sûre: il ne faut pas chercher à nager à contre-courant, au risque de s’épuiser avant l’arrivée des secours. Il faut avant tout économiser son énergie. Il faut essayer de comprendre là où le courant veut vous amener et sortir de la zone aussi vite que possible. Mais le courant reste le maître, et rien ne sert de lutter contre lui.

Le B-A BA est de se renseigner quand on découvre une plage, surtout si celle-ci n’est pas surveillée. Suite à une nouvelle noyade sur les côtes irlandaises, le surfeur Al Mennie vient d’ailleurs de rappeler sur son blog qu’il ne faut pas hésiter à demander conseils aux sauveteurs ou aux surfeurs locaux avant de se mettre à l’eau sur une plage pour la première fois. Chaque année, les surfeurs portent secours à des centaines de personnes prises dans des courants, et on ne rend pas suffisamment hommage à ces sauveteurs anonymes qui sont les premiers gardiens de la plage garants de la sécurité.

Voir aussi comment fonctionne un courant de baïne.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , ,

 

11 Commentaires

  1. La 2e vidéo de Dr Beach montre bien comment les gens ont tendance à aller spontanément se baigner dans une baïne qui leur semble plus sûre que les zones où cassent les vagues. Une grave erreur qui coûte des dizaines de vies chaque année.

  2. Dav dit :

    moi perso en tant que surfeur je choisi l'option B, comme ca tu as l'ascenceur pour remonter le pic tranquillou. Au lieu de ramer la ou sa casse et gener les autres surfeurs. Bon après c'est en surf aussi donc bon…

  3. slay dit :

    tous ces accidents sont juste le reflet de notre societe et le manque de respect face a l'ocean …

  4. – Apprenez à nager en mer. – Connaissez vos limites physiques. – Ne surfez pas seul. – Consultez la météo et le surf report avant d'aller surfer. – Repérez les courants. – Consultez votre calendrier des marées : par fort coefficient, les courants peuvent être plus forts.

  5. bernardlarrue dit :

    Très bon article /Dommage – Suis Français en France nIveau Bac MOINS 5 OU 6 – DONC, Ne comprend pas l' Anglais des 2 vidéos

  6. denver dit :

    Les maitres nageurs sont pour la plupart des jobs d’ete bourres de diplomes de natation qui n’ont jamais vu la mer ni des vagues de leur vie. Alors ou vous demandez aux crs (les vrais si vous en trouvez) ou dans les ecoles de surfs. Les gars sont souvent tres sympa. Si vous demandez aux surfeurs locaux c’est double tranchant …

  7. Barbé dit :

    Super merci j’ai tous compris sur les baïnes et maintenant je saurais comment réagir

  8. A Saint Gilles Croix de Vie, quelques petites baïnes de temps en temps et surtout des courants d’arrachement très peu connus mais qui font des victimes, la plupart du temps secourues (-sauvetages vitaux), mais certaines fois des décès par noyades.

  9. BÉNA Jean-Claude dit :

    Une seule règle surtout pour l’océan : se baigner là où il y une surveillance et ne pas dépasser les limites indiquées

Laisser un commentaire