C’est l’aboutissement d’un long processus législatif au Pérou : Chicama, la gauche la plus longue du monde, est devenue officiellement la première vague du monde protégée par la loi depuis la semaine dernière.

Rappel des épisodes précédents : le 7 Juin 2000, le gouvernement péruvien est à l’avant-garde de la protection des vagues au niveau mondial en adoptant la loi 27280 baptisée « Ley de Preservación de Rompientes aptas para la práctica deportiva » (Loi de protection des vagues destinées à la pratique sportive).

Il faudra attendre 13 ans de négociations entre la Federación Nacional de Tabla (FENTA), l’Instituto Peruano del Deporte (IPD) et la Dirección General de Capitanía de Puertos (DICAPI) pour que cette loi entre réellement en vigueur grâce aux décrets d’application.

Ce n’est que ce 18 février 2016 que la vague de Chicama est officiellement protégée grâce à son inscription au Registro Nacional de Rompientes (RENARO = Registre National des Vagues).

Les quelques 1.300.537,75 m² correspondant à la vague sont maintenant protégés contre tout type d’action ou d’activité qui ne soit pas naturelle et qui pourrait déformer, diminuer ou éliminer le recours à la vague pour la pratique du surf, ou altérer le fond marin, modifier les courants ou les amplitudes des marées.

La Fédération Péruvienne de Surf se voit dans l’obligation de faire respecter les règles de protection de cet environnement, ainsi que la sécurité et la santé des pratiquants.

D’après le texte, seul un cas de force majeure pour des raisons de sécurité ou d’intérêt public pourrait remettre en cause la protection de la vague de Chicama.

Lire le texte officiel de protection de Chicama.

Voir la vague :

chicama surf

Plus d’infos : http://surfbeatsradio.com/reportaje-como-peru-logro-proteger-sus-rompientes-a-traves-de-la-ley/

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire