Le surfeur journaliste Denham Hitchcock a été le premier à enregistrer les ondes de son cerveau pendant une session de surf. Les résultats de cette expérience avant-gardiste sont surprenants et confirment scientifiquement le ressenti habituel du surfeur après avoir pris une bonne vague.

Denham Hitchcock a été équipé d’un objet connecté baptisé « BrainStation » développé par NeuroVerse et son fondateur Ricardo Gil Da Costa, chercheur en neurosciences cognitives. Le capteur placé sur le front du surfeur permet de détecter, d’amplifier et de transmettre les signaux électriques générés par le cerveau. Le prototype étant résistant à l’eau mais pas étanche, le surfeur a été équipé d’un bandeau en néoprène pour le protéger avec la consigne d’éviter de tomber.

Le dispositif Brain Station permet de mesurer en temps réel 4 grands types d’ondes cérébrales : gamma, beta, alpha et theta.

Les personnes souffrant d’état de stress post traumatique présentent une activité augmentée des ondes gamma et beta. Quand on pratique la méditation, les ondes gamma et beta diminuent au profit des ondes alpha et theta.

Que se passe-t-il en surf maintenant ? En début de vague, on voit toutes les ondes en hyperactivité : le dispositif enregistre aussi bien les signaux cérébraux que musculaires, ce qui vient perturber l’analyse (ce dispositif qui sera destiné au grand public n’a évidemment pas la précision d’un EEG). Mais en fin de vague, on observe clairement une augmentation de l’intensité des ondes alpha et theta qui sont les ondes de l’apaisement et de la relaxation. Le phénomène serait encore plus marqué en fin de session.

Une session de surf permet ainsi d’atteindre un état de bien-être cérébral comparable à celui observé dans les états méditatifs ou pendant une immersion dans un caisson de flottaison. Pour le neuropsychologue Justin Feinstein : « cette expérience donne des indications claires d’un état de relaxation profonde dans le cerveau y compris pendant la session de surf, et tout particulièrement quand la session est terminée. »

Cette expérience confirme les effets relaxants voire anxiolytiques du surf utilisés en surf thérapie, et nous donnent une bonne excuse supplémentaire pour aller surfer régulièrement !

Lire aussi : – Comment le surf renforce les émotions positives.

denham-hitchcock

Sources :

http://gizmodo.com/the-best-brain-reader-your-money-cant-buy-yet-1767234908

https://au.news.yahoo.com/sunday-night/features/a/31146633/surf-therapy-helping-ptsd-sufferers/

Floating

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , ,

 

1 commentaire

  1. max dit :

    Article intéressant comme toujours sur surf-prevention.com
    Merci
    Et pas besoin de test scientifique pour se rendre compte du bien que procure une session 🙂

Laisser un commentaire