Pour lutter contre la pollution des océans et des plages, il n’y a pas de petit moyen, et chacun doit s’y mettre.

Nous avions déjà lancé l’opération « 1 session = 1 déchet » pour que chaque surfeur se responsabilise à ramasser au moins un détritus après avoir surfé. Mais il n’est pas toujours facile d’en ramasser plus quand on a déjà une planche sous le bras.

Le surfeur Bruno Mottais de Bretignolles-sur-Mer en Vendée a eu une idée aussi simple qu’efficace : le seau plage propre mis en place à l’entrée des plages en hiver pour faciliter le ramassage par les promeneurs.

seau-plage-propre

Il a expliqué le concept à Surf Prévention :

« L’idée m’est venue simplement après pas mal de balades en bord de mer, frustré à chaque fois de ne pas pouvoir ramasser beaucoup plus de déchets avec mes deux mains (une bouteille d’eau minérale dans chaque main et il n’est déjà quasiment plus possible de récupérer autre chose…). J’ai beau avoir un sac Surfrider souvent avec moi, je l’oublie parfois et les autres promeneurs n’en ont pas plupart du temps.

J’ai donc essayé pas mal de choses à recycler avant de trouver le bon conteneur. Les caisses de poissons… trop lourdes. Les pots à poulpes… trop petits. Finalement j’ai commencé à remarquer qu’il y avait pas mal de seaux en bon état à récolter sur les plages ou des bidons transformables facilement. Et c’est comme ça que l’idée est venue.

J’ai décidé d’en installer aux entrées de plages locales pour sensibiliser les promeneurs et aider ceux qui étaient déjà concernés.

Les premiers temps, les seaux disparaissaient très vite, sans doute récupérés par des jardiniers : j’ai donc percé les fonds pour éviter la récupération pour d’autres usages et éviter que l’eau de pluie n’y stagne.

Je les laisse en général près d’une poubelle de fin septembre à fin juin (l’été les plages sont nettoyées régulièrement et le peu de tempêtes ne nécessite pas la présence des seaux).

Mon meilleur conseil pour développer l’initiative est justement de prendre l’initiative… sans attendre d’autorisation officielle. Puis au bout de quelque temps, montrer aux élus locaux l’intérêt de la démarche pour essayer de coupler l’initiative avec l’installation de bacs à marée.

Si vous trouvez un seau plage propre au détour d’une plage cet hiver, vous saurez quoi en faire ! »

Si vous trouvez un seau à l’entrée d’une plage cet hiver, n’hésitez pas à vous en servir. Vous pourrez aussi partager vos trouvailles sur Facebook ou Instagram en utilisant le hashtag #SeauPlagePropre.

seau-plage-propre-2

seau-plage-propre-3

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , ,

 

5 Commentaires

  1. ALEA dit :

    Super votre initiative mais vous faites quoi des déchets après ? Nous avons lancé une initiative « J’M mon littoral » pour permettre de ramasser et trier les déchets des plages en hiver. Nous disposons des containers décorés par des artistes et des volontaires, à l’entrée de plages du nord médoc. Peut être que vos seaux seraient de bons outils pour compléter cette opération !

  2. yohann dit :

    Déjà trop de gens en mettant leurs dechets a la poubelle pensent qu’ils disparaissent comme par magie mais non.

    C’est a nous d’eviter un maximum d’emballage plastique et faire nos courses avec un carton ou un panier. les dechetteries a ciel ouvert perdent pas mal de dechets plastiques avec le vent, et ça termine dans la nature et dans les intestins d’animaux que les humains mangent…

    c’est une bonne initiative il faut parfois prendre les gens par la main et leur montrer qu’il y a urgence, j’ai vu des surfeurs et surfeuses dormir en camion van et ramasser des dechets sur la plage chaque jour avec un bac plastique trouvé sur la plage. cela fait plaisir de voir que la mentalité evolue en bien meme si on voit encore des campagne de publicité l’été sur nos plages du genre brioche « pitch » dans ta poche avec leur super emballages plastiques à quelques metres de l’ocean, bravo l’exemple!

  3. Bonjour,
    Je souhaiterai installer ses seaux sur les plages basco-landaises, je ne pense pas en avoir vu jusqu’à présent… Avez-vous des conseils à me donner pour commencer cette action « plage propre ».
    Merci

  4. yohann dit :

    je vis a seignosse je peux te filer un coup de main. Et un conseil ne met de seau neuf ou en trop bon etat sinon ils vont vite disparaitre je pense. Puis muni toi d’marqueur fluo ou de blanco. il faut inscrire lisiblement la demarche a suivre comme bruno a fait. A la dechetterie tu peux leur demander qu’il te garde des seaux usagés avant qu’il ne termine a la benne. un petit bac peut faire l’affaire aussi. a plus tiens moi au courant

  5. yohann dit :

    ou bien encore avec un bidon plastique que l’on decoupe avec un couteau. comme sur une des photos ci-dessus. il y a plus de volume que pour un seau et moins de risque de se le faire shourer.

Laisser un commentaire