On le sait, la pratique du surf n’est pas forcément la plus écologique quand on regarde la toxicité du matériel utilisé par le surfeur. Fort heureusement, il existe aujourd’hui des alternatives pour pratiquer le surf en limitant l’impact sur l’environnement. J’ai voulu tester la session de surf d’hiver avec le matériel le plus écologique possible.

Pour nuancer un peu le titre de cet article, une session de surf n’est jamais 100% écologique, sauf à bodysurfer dans le plus simple appareil, et encore.

Mais on peut largement faire la différence en utilisant du matériel pensé de manière durable. Exemple avec la combinaison intégrale et la planche de surf.

Combinaison sans néoprène :

Comme nous sommes en hiver, j’ai d’abord investi dans une combinaison de surf de dernière génération. J’ai troqué mon ancienne combinaison Patagonia intérieur en laine de mouton contre une combinaison Patagonia sans néoprène. Alors que je m’attendais à quelque chose de différent, je me suis vite rendu compte que rien ne ressemble plus à une combinaison en néoprène qu’une combinaison sans néoprène ! Cette dernière est peut-être même un peu plus souple et confortable que les néoprènes classiques.

Il convient cependant de bien choisir sa taille, idéalement en l’essayant en magasin, car ces combinaisons peuvent avoir tendance à tailler petit. J’ai fait une bonne partie de l’hiver en combinaison YULEX de Patagonia R2. Convaincu par la R2, je me suis également procuré une R3 mais elle ne m’a servi que pour les (rares) sessions très froides que nous avons eues cet hiver.

Patagonia déclare que 85% de ses combinaisons sans néoprène sont constituées de caoutchouc naturel de type Yulex provenant de forêts certifiées Forest Stewardship Council. La fabrication de ce polymère permettrait une réduction de 70% des émissions de CO2 par rapport à un néoprène traditionnel. Les combinaisons associent 85% de caoutchouc naturel et 15% de caoutchouc synthétique pour une meilleure durabilité et résistance aux UV.

Planche de surf en liège :

Je me suis également équipé d’une planche éco-conçue avec revêtement supérieur en liège de la série greenK de chez NOTOX, modèle Stretch 2×4 (6’2 x 19 »1/2 x 2 »1/4). La planche utilise un maximum de matériaux durables avec un pain de mousse en polystyrène EPS 100% recyclé, une structure en micro-sandwich lin/liège assemblée sous vide et stratifiée avec une résine époxy bio-sourcée.

J’ai été agréablement surpris par la réactivité de la planche, sa bonne tenue de vague, et son excellente flottabilité, au point d’en faire ma planche de surf régulière pour les vagues de taille moyenne.

notox

L’avantage de ces planches avec revêtement en liège est qu’on n’a même plus besoin de wax, ce qui évite un autre élément potentiellement polluant (si on excepte les wax bio comme Green Fix ou Sim Wax par exemple).

NOTOX travaille actuellement sur une planche grand public dont l’intégralité du revêtement sera en liège : la Korko. Démonstration en vidéo pour voir ce que ça donne de « surfer sur un bouchon » :

Au total, surfer avec un équipement éco-conçu n’altère pas la performance (du moins au niveau d’un surfeur moyen que je suis ou débutant) et il n’y a donc aucune excuse pour ne pas choisir les produits les plus éco-responsables à votre surf shop.

Reste le prix : le shortboard greenK vous coûtera aux alentours de 700 €, ce qui reste compétitif par rapport aux planches de série made in Asia. Quant à la combinaison, la Patagonia R2 en Yulex coûte 450€ (475 € pour la R3).

Pour une session encore plus écolo, n’oubliez pas que les trajets sont souvent les plus impactants dans le bilan carbone du surfeur et qu’il vaut mieux surfer local au maximum, et se rendre sur son spot à pied ou à vélo !

notox

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

3 Commentaires

  1. max dit :

    Merci pour ce retour. J’espere que ce type d’équipement pourra se démocratiser. Concernant la planche, la marque devrait communiquer / montrer que c’est une planche avec de bonne performance. Je suis pour le moment sceptique (je ne l’ai pas essayé).

  2. SERGENT RYET dit :

    Guillaume,
    Tu pourrais rajouter dans ta liste nos chaussons qui sont faits en Néoprène LIMESTONE a base de calcaire et de latex naturel qui en font les chaussons les + plus eco friendly du marché.

  3. David dit :

    Salut
    tu peux aussi ajouter les surfboard en bois (creux) qui seront encore plus écolo qu’une board plaquée en bois avec un core en EPS (même recyclé).
    Il y a Gawood par exemple en bretagne.

Laisser un commentaire