C’est une tellement bonne nouvelle qu’elle méritait au moins un nouveau post : dès la saison prochaine, les surfeuses professionnelles recevront un prize money identique à celui de leurs homologues masculins sur toutes les compétitions WSL !

La sextuple championne du monde Stéphanie Gilmore en a pleuré de joie à l’annonce de la nouvelle : « C’est incroyable, je suis si heureuse. Le prize money c’est fantastique, mais le message que cela envoie signifie encore plus. »

Il s’agit d’une première aux Etats-Unis et le surf pourrait faire école auprès d’autres ligues sportives professionnelles. C’est déjà le cas pour le football en Norvège et pour les primes en handball en France, mais on se prend à rêver d’une véritable égalité hommes-femmes dans toutes les compétitions sportives.

L’écart est souvent ridiculement important pour le même résultat sur la même compétition entre une femme et un homme. Il y a 2 mois l’image du jeune Rio Waida vainqueur du Ballito Pro touchant le double de la gagnante féminine Zoe Steyn avait marqué les esprits.

Kelly Slater a également réagi : « Les femmes sur le Tour méritent ce changement. Je suis si fier que le surf choisisse de prendre le leardership pour amener les sports vers plus d’égalité et d’équité. Les athlètes féminines sont autant engagées que les athlètes masculins et devraient être payées pareil. Le surf a toujours été un sport pionnier, et en voici un nouvel exemple. »

Père de deux jeunes surfeuses en herbe, je suis aussi content pour elles qu’elles évoluent dans un sport où la parité sportive existe enfin. Reste à en faire de même à tous les niveaux et à ne plus envoyer les filles dans des conditions de surf moins bonnes que les hommes, et on aura encore fait un grand pas en avant !

Photo Damien Poullenot / WSL

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, SUPeur. Auteur des livres Surf Thérapie et DETOXseafication. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , ,

 

4 Commentaires

  1. Pasquet dit :

    Pour moi ce n’est pas un signe d’égalité homme-femme. Le sport est par essence une discipline de performance. Et le montant des prize-money leur représentation financière. Imaginons une compétition mixte, ce qui pour moi est le meilleur moyen d’avoir l’égalité homme/femme, comme en marathon par exemple, en voile ou en équitation. La meilleure femme ferait quelle place? Disons 6ème par exemple. Elle aura donc la même prime que le vainqueur et beaucoup plus que le 4ème pourtant devant. Ce n’est donc pas égalitaire. Je précise que je n’ai rien contre le fait que femmes et hommes aient les mêmes primes, mais ne disons pas que c’est égalitaire. Pour moi le message que ça représente c’est plus « les femmes sont un peu moins performantes sportivement de part leur caractéristiques physiques, donc on va vous donner les mêmes primes que les garçons même si vous êtes moins fortes, et puis on va vous faire un championnat que pour vous parce que bon… vous êtes pas aussi performantes ». Ce qui ne me semble pas être très égalitaire. Je suis pour le fait que des femmes participent au circuit des hommes et là on verra leur niveau réel. Niveau qui est ,par exemple pour les filles du CT, plus haut que 99% des surfeurs hommes. Mais c en’est que mon avis.

    • toblo dit :

      un peu dubitatif de se genre de commentaire…..un peu….beaucoup capilotracté……..egalité homme/femme ….point barre….pas besoin de nous sortir des theories a la gland…..une femme qui gagne une competition doit avoir la meme prime qu un homme qui gagne le trophé equivalent…..donc je pense que dans votre deroulé…vous etes hors sujet….et moi j attend de meme dans le domaine de l entreprise….beaucoups de femmes valent largement un homme…donc arrêtons ce genre de commentaire machiste

      • Pasquet dit :

        Je pense que tu devrais mieux me relire! Ce n’est pas macho mais exactement le contraire. Dans l’entreprise, une femme doit avoir le même salaire à poste ou performance équivalente je suis complètement d’accord avec toi. Et je le répète spécialement pour toi : je ne suis pas contre le fait qu’une femme du CT ait la même prime qu’un homme, pas de souci, mais on ne peut pas dire que c’est « égalitaire » car à performance équivalente (je parle du niveau, pas du classement dans 2 championnats séparés) une femme gagnera une prime supérieure à un homme, parce que c’est une femme, et donc qu’une différence se fait par rapport à son genre. Ce qui est contradictoire avec l’idée d’égalité homme/femme que tu défends et que je partage. « beaucoup de femmes valent largement un homme », c’est exactement ce que je dis en rappelant que les filles du CT sont meilleures que 99% de tous les surfeurs hommes du monde entier. En gros, sur le fond, on est tous les 2 d’accords, le principe d’égalité doit être défendu.

  2. Olaho dit :

    Dans une entreprise c’est normal que les femmes gagnent autant que les hommes pour le même poste en faisant les même heures. Par contre dans le sport c’est assez différent car en général les compétitions féminines sont assez différentes des compétitions masculines. Par exemple au tennis c’est pas le même nombre de set, en surf sur le CT elles sont 2 fois moins, donc moins donc moins de compétition etc. sans parler retombées financières qui sont plus rapportées par les hommes que par les femmes.
    En gros c’est comme de dire à un commercial qui vend plus mais qui gagnera autant qu’un autre commercial qui vend beaucoup moins ou des ouvriers du bâtiment qui bosse 8h par jour et qui vont gagner autant que des ouvrières du bâtiment qui vont travailler que 6h par jours car pas la même force physique. Ce n’est pas de l’égalité mais plutot de l’équité, de la galanterie

Laisser un commentaire