Feu d'artifice tire sur la mer : quid de la pollution de l'air et de l'ocean ?

En ce 15 août 2010, la Ville de Biarritz où je vis s’apprête à tirer un feu d’artifice « somptueux ». Le spectacle pyrotechnique sera mis en scène par David Proteau qui nous promet des effets spéciaux avec des palmiers dorés, des flashs dorés scintillants, des mille-fleurs, des bombes araignées, des bombes fantômes, des bombes italiennes studata… Ces gros pétards luminescents auront l’avantage de colorer de mille feux l’océan pour le plaisir des enfants et des estivants ébahis. Mais il semblerait que pour produire les belles couleurs des feux d’artifice, des produits chimiques potentiellement toxiques soient utilisés. Produits chimiques qui se disperseront ensuite dans l’air et atterriront dans l’eau de mer.

En allant glisser en stand-up paddle au large de la Grande Plage de Biarritz ce matin (par drapeau rouge pour fermeture préventive liée à la pollution marine causée par les pluies) je me suis posé une question : quel est l’impact environnemental d’un feu d’artifice ? Ce que j’ai pu lire sur la Toile n’est pas fait pour me rassurer.

On apprend ainsi que pour un feu d’artifice tiré en Allemagne, il avait été calculé que les émissions de C02 issues des combustions équivalaient à 550 vols Munich-New York (2300 tonnes de CO2 pour 10000 tonnes d’explosifs). Bonjour le bilan carbone… Sans compter le transport pour amener ces tonnes d’explosifs sur place…

Pour créer les couleurs, les artificiers utilisent des produits chimiques comme le strontium, le baryum, la poudre de titane, d’aluminium, le nitrate de sodium… Il semblerait néanmoins que la plupart des sels métalliques utilisés dans les feux se consument avant de toucher l’eau. Mais seules des analyses chimiques de l’eau réalisées juste après le spectacle permettraient de l’affirmer.

Le risque principal pour la santé des personnes lors d’un feu d’artifice est le vent. Celui-ci peut en effet déplacer des fumées concentrées en produits toxiques vers les spectateurs qui peuvent inhaler cet air surchargé en particules fines. Il existe aussi un risque de brûlure si les débris incandescents retombent sur les spectateurs. Je me souviens avoir soigné une petite fille victime d’une brûlure oculaire superficielle suite à une pluie de débris sur le public l’année où je travaillais au poste médical avancé mis en place pour le feu d’artifice du 15 août à Biarritz.

Des efforts sont faits pour réduire l’impact environnemental négatif des feux d’artifice comme remplacer les coques en plastique par du carton ou du papier. Mais cela n’empêche pas les résidus de la combustion de retomber dans l’eau… En Suisse, des plongées sont organisées après un feu d’artifice au-dessus d’un lac pour récupérer les débris. Je doute que ce soit le cas après le feu d’artifice de Biarritz pour récupérer les morceaux dans l’océan…

Pour dédramatiser, on prétend généralement que les feux d’artifice ne durent que quelques minutes et que la pollution a vite fait de se disperser dans l’air ou dans l’eau. Mais en 2010, à l’heure de la prise de conscience environnementale, dans une ville comme Biarritz qui prétend devenir la capitale de l’Océan avec sa fameuse Cité de l’Océan en construction, a-t-on vraiment besoin de polluer encore un peu plus l’air marin et l’eau de mer avec un spectacle pyrotechnique dont le seul but est finalement de se distraire quelques instants ?

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , ,

 

22 Commentaires

  1. lulu dit :

    touche pas a ma nuit féérique!!!

    a propos de pollution a grande echelle on en est ou en Louisiane?

  2. DamBrig dit :

    Effectivement, c'est une question souvent abordée… Les artificiers sont des pollueurs !

    Les agriculteurs sont des pollueurs, les éleveurs sont des pollueurs, les industriels sont des pollueurs… etc. etc. etc. Et quid des "vaches qui pètent" ? Pourtant vous continuez à manger, circuler en voiture, train ou avion. Vous fumez ?

    Vous souhaitez arrêter les feux d'artifice qui ne sont que quelques minutes de plaisir !

    Savez-vous combien nous sommes en France soit directement, soit indirectement concernés par la branche pyrotechnique des artifices de divertissement ? Est-il utile de venir gonfler les rangs des personnes malheureusement sans emploi au nom de la sacrosainte protection de l'environnement alors que des études ont été faites au Canada entre autres, et que les mesures relevées ne sont absolument pas significatives d'une pollution intense ?

    De plus, vous touchez là à des traditions très fortes. Faut-il rentrer dans un moule aseptisé et vivre sans rêve ?

    Un conseil ! Arrêtez de respirer ! Tous ces inconvénients disparaitront rapidement…

    Je mets toutefois votre article sur mon forum d'artificiers professionnels, ils aimeront !

  3. Guillaume dit :

    Je ne dis pas qu'il faut arrêter de faire des feux d'artifice mais j'invite à réfléchir sur les moyens pour les rendre le moins polluant possible quand ils sont tirés au-dessus de la mer ou d'un cours d'eau qui sont déjà suffisamment pollués comme ça…

  4. DamBrig dit :

    Les retombées solides sont désormais plus "écolo" comme vous le précisez. Elles sont en règle générale biodégradables.

    Les déchets dits "inertes" c'est à dire, fils, restes de produits (emballages…) doivent être impérativement repris par l'artificier. Ceci entre dans ses fonctions obligatoires de nettoyage du site.

    Quant aux produits utilisés pour les couleurs, les détonations, il ne sont pas forcément remplaçables, exemple pour le magnésium. Les produits sont par contre de moins en moins fumigènes. Les Chinois étudient même une possibilité de propulsion autre que la poudre. Voici un extrait de l'article :

    "Les feux d'artifice équipés de valves magnétiques pour contrôler les explosions à air comprimé produira seulement 20 % de fumée par rapport aux feux d'artifice traditionnels à l'explosion chimique… Le processus dans son ensemble ne générera pas d'émission de fumées importantes et odorantes…"

    Par contre ce qu'on peut remettre en cause, ce sont les artificiers qui négligent le nettoyage et laissent derrière eux un "champs de bataille".

    Donc, patience, le problème est très étudié. Il y a déjà eu beaucoup de progrès dans ce sens.

    Ce qui est difficile à supporter est d'être assimilé à des pollueurs patentés !

  5. Guillaume dit :

    Le problème ici est d'assurer un nettoyage dans la mer au-dessus de laquelle le feu est tiré, à Biarritz par exemple. Je ne sais pas si les artificiers prévoient ce nettoyage-là en bord de mer. Il faudrait que je pose la question à l'artificier qui a réalisé le feu d'artifice de Biarritz.

  6. DamBrig dit :

    C'est Lacroix-Ruggieri. Ils doivent nettoyer tout ce qui est accessible, c'est une obligation. Maintenant le feront-ils ?…

    Je comprends le souci des retombées chimiques dans l'eau… Elle est déjà assez polluée comme ça, pas besoin d'en rajouter. Mais franchement, on peut s'attaquer à plus important non ? Aux dégazages intempestifs des pétroliers pas exemple, aux lâchers de kérosène des avions à l'approche des aéroports…

    D'un autre côté, ce sont les communes qui choisissent leur site de tir. L'artificier l'accepte s'il requiert toutes les distances de sécurité vis-à-vis du public… A elles de prendre également leurs responsabilités au regard de ce problème.

    Je vous promets une chose, sur les prochains feux tirés sur l'eau (samedi et dimanche prochains) je nettoie tout et vérifie surtout que le vent soit suffisant pour porter les fumées ailleurs 😉

  7. Le feu d'artifice attire des milliers de personnes. Et qui dit "attire", dit qu'il faut les faire venir sur Biarritz. La seule disposition prises par la ville est la fermeture du centre ville qui devient piéton pendant quelques heures. Pour le reste, les gens stationnent n'importent ou et n'importe comment, la loi du plus fort et du plus "malin" étant la référence : trottoirs, passages pour piétons, parfois même au milieu de la route, il faut se garer à tout prix et le moins loin possible.

    A 23h, le feu d'artifice laisse place au grand ballet des automobiles. Toutes les rues et les avenues de Biarritz sont paralysées pendant 2 heures ! Pratiquement aucun policier pour faire la circulation et la seule stratégie consiste à mettre les feu en mode orange clignotant. L'air se charge d'une odeur de gaz d'échappement très "agréable" et le bilan carbone du feu d'artifice bat de nouveaux records.

    Si les artificiers travaillent à des technologies moins polluantes, la ville ne se sent absolument pas concernée par la façon dont se rendent les gens au centre ville. Il existerait pourtant des solutions et certaines personnes sont payées pour en trouver. Prenons l'exemple des braderies d'Hossegor, qui sont pourtant loin d'être des références en matière environnementales, les automobilistes sont guidés vers des parking. C'est un peu moins d'anarchie routière.

    Les automobilistes ne sont pas non plus éduqués à une conduite plus propre. Dans un embouteillage, mieux vaut éteindre son moteur que de le laisser tourner plusieurs minutes sans bouger d'un seul centimètre.

  8. Olivier dit :

    Il faut donc imaginer alors la pollution que produit le festival de feux d'artifice qui a lieu durant la semana grande de San Sebastian. Cela doit-être impressionnant.

  9. DamBrig dit :

    Nous sommes donc bien d'accord, c'est une question de responsabilité communale.

    Je suis très proche de chez vous (d'ailleurs samedi je tire un feu au pays basque), je connais bien Biarritz et les difficultés d'y circuler. Je ne suis jamais allée voir ce feu parce que je suis prise à chaque fois mais j'imagine très bien les désagréments causés par tout cela.

    Ce que voit la commune, ce sont avant tout les retombées "économiques" et non les conséquences polluantes.

    Pour ce qui est de San Sebastian, je suis de ton avis, d'autant que les Espagnols utilisent beaucoup de détonnants et là, la fumée est importante, et ce, de jour comme de nuit (voir les mascletas).

    Dommage que je ne puisse vous envoyer ici certains articles sur les tonnes de déchets inertes récupérés, entre autres, lors du nouvel an chinois.

  10. compagnon dit :

    Bravo guillaume,

    Je pense qu'un feux d'artificice pollue et que ça devrait être interdit à une époque ou l'air et l'eau sature de saloperie….

  11. DamBrig dit :

    Par contre, les cours d'orthographe sont toujours autorisés et tu ne devrais pas les négliger !

    Une phrase… six fautes !

  12. Sylvie dit :

    Biarritz il y a un siècle était un petit port baleinier ; aujourd'hui la concentration de gens provoque un bouleversement total .

    A la fin du feu d'artifice (magnifique , je l'ai vu) l'air était saturé de fumée ,le ciel était blanc, des particules noires voltigeaient dans le ciel, les rues étaient totalement envahies de voitures qui ne pouvaient plus avancer , des milliard de détritus (boîtes à pizza vides …) jonchaient le sol 🙁

    J'adore le feu d'artifice mais j'ai horreur des inconvénients qui vont avec , alors que faire …

  13. Sylvie dit :

    Précision : cette vidéo montre le bouquet final mais pas le feu d'artifice tiré à raz de l'eau , j'aurais aimé le revoir en vidéo pour examiner le truc .

  14. magnard dit :

    ARTIFICE:du latin,artitificium,art ,metier
    procédé ingénieux,habile pour tromper,ruser
    …composition fulminante pouvant déclencher une action explosive
    ….feu d'artifice/tir détonnant à éffets lumineux pour une fête en plein air
    fig.,succession r apide de traits rapide d'esprit,de répliques brillantes….
    je continue…

    produit par une technique humaine, et non par nature;qui se substitue à un élément naturel

    j'éspaire vôtre indulgence pour mon orthaugraphe

    jg'aipair de ne pa avoir fé de fote d'aurtograffes

  15. magnard dit :

    merci Sylvie..pour tes remarques pertinentes

  16. compagnon dit :

    merci M Magnard, aucun souci pour votre orthographe, ce qui est important, c'est que nous soyons tous d'accord et que l'on se comprenne..pour arréter de détruire notre planéte. certains pensent encore que l'othographe est importante. En général, ces personnes, ne savent pas lire ce qui est écrit dans la nature, du coup, leur vie est monotone, alors, ils critiquent, pour se faire plaisir et laisser croire qu'il sont supérieurs.. si ils l'étaient, ils ne feraient pas de hors sujet inutile, dans un blog concernant l'avenir de notre mére nature…dambridge s'en fiche, la prochaine fois,il, elle fera attention que la fumée parte ailleurs, un bon raisonnement…d'intellectuel

  17. magnard dit :

    Pourquoi pas un artifice plus propre, moins coûteux aussi dont les bénéfices iraient à la protection de la mer? c'est ce que l'on apppelle joindre l'utile à l'agréable, non ?

    Payant bien sur !

  18. Guillaume dit :

    D'après le Journal Sud-Ouest, 100.000 personnes ont assisté au feu d'artifice du 15 août à Biarritz.

    Dans un article intitulé "Le Public Mystifié", on peut lire : "Le vent d'Ouest qui, en outre, a ramené les débris sur la foule, a entraîné avec lui une chape de fumée et une odeur de poudre qui ajoutait à la magie du spectacle un air de mysticisme. Un public conquis et envoûté."

    Envoûté ou intoxiqué ?!?

  19. Epissure dit :

    Quelle bande de tarés ces écolos.

    Y'a des pollutions infiniment plus importantes, qui mettent vraiment en péril notre bonne vieille terre.

    Vous vous chamaillez pour des couilles de mites !!!

  20. Siberius dit :

    L'écologie et l'environnement, des sujets tres sérieux qui occupe les esprits de tout le monde pour leurs faire oublier qu' a coté de cela il se passe des choses aussi important que inquiétante…

    Parlons un peu de gestes responsables pour notre planete : on parle plus haut de détritus laissé par les spectateur, s'ils avaient été bien éduqué, ils auraient pris la peine de les jeter dans les poubelles prevues a cette effet. Vous allez me dire que les poubelles été deja pleine et pas suffisante pour les nombreux détritus, a ca je vous répond que ces personnes pouvaient aussi ramener leurs propes déchets chez eux pour les mettre dans les bacs de tris sélectifs…

    On parle aussi des voitures et des gazs déchappements qui provienne cela dit en passant des embouteillages principalement, embouteillage qui sont caussé par Toute ces personnes qui sont tellement pressé de rentrer chez eux qu'ils courrent a leurs voitures et non aucun scrupule a faire des entorce au code de la route, quitte a bloquer un carrefour pendant dix minutes, pour pouvoir etre sorti de la ville les premiers. si les gens prenaient le temps de se dire qu'il ne sert a rien de se dépecher car cela va provoquer des bouchons, la circulation ce ferait beaucoup mieu… Charge aussi a la ville de mettre en place des dispositions nécessaires au bon déroulement de cette manifestation.

    Maintenant parlons un peu de ces artifices un peu polluants : c'est vrai ils contiennent certe certain composé dit polluant, mais a coté de notre industrie toujours plus grandissante et polluante, c'est une goutte d'eau dans l'ocean, vous ne croyez pas?
    Le feu d'artifice c'est pour beaucoup de ville 15 a 25minutes une fois dans l'année, c'est rien en comparaison de certaine entreprise qui fonction 24h/24 7j/7. la par contre on ne dit rien, il est vrai qu'il est plus facile de manifester devant des petits polueurs plutot que des gros, cela fait plus de poid de pression… Mais dans les deux cas, ce sont des emplois qui font vivre des gens.

    On nous ventent aussi les bienfaits de l'écologie, mais souvent lorsque que l'on fait un geste pour l'environnement, on le retrouve finalement polluant de l'autre coté. Pour exemple les panneaux solaires dit photovoltaique, au depart ils sont écologiques (mise a part le fait des moyens qu'il faut pour les fabriqués), mais au final quand il faut les recyclés ils deviennet tres polluants a causes des celulles photovoltaique a base de silicium. mais ca personnes n'en parle et au final l'écolodie et l'environnement sont aussi des industries (parfois polluantes).

    Pour finir, si on veut allez plus loin dans les raisonnements, Le simple fait d'écrire ces lignes sur la toile pollue la planete autant voir meme plus qu'un simple feu d'artifice de 20 minutes. Car l'électricité qui est utilisé pour faire fonctionner nos ordinateurs est pour une grande parti fourni par le nucléaire qui meme en fin de vie reste radioactif durant des décenies… Meme les autres énergie dit prope ne sont pas si propre si on réfléchi plus loin que ce que l'on nous dit (fabrication, conditionnement, livraison, fret… tout ca produit du Co2).

    Alors éteignez tous vos ordinateurs car vous polluez…

    Maintenant avant d'etre écolo, il faut deja etre citoyen…

    Désolé pour les fautes d'orthographe, je ne suis pas un intellectuel, mais simplement un petit ouvrier passionné par la pyrotechnie..

    salutation

  21. DamBrig dit :

    Étonnant qu'il n'y ait pas eu de commentaires sur cet événement… Bon, faut dire qu'Anglet, c'est vachement loin de Biarritz, que ce n'est pas la même flotte et surtout pas le même motif pour un feu d'artifice 😉

    http://www.dailymotion.com/video/xeqqjh_les-debut

  22. Bien trouvée cette vidéo DamBrig ! Mais je te rassure, les surfeurs sont loin d'être tous des écolos…

Laisser un commentaire