Il vient d’Istanbul (Turquie) et doit rejoindre Ipswich (Angleterre). Mais sur son chemin, le TK Bremen, un vraquier de 109 mètres de long battant pavillon maltais, rencontre Joachim. Le mardi 13 décembre, il se déroute vers Lorient pour s’y mettre à l’abri. Pour des raisons encore floues, il décide de larguer les amarres jeudi 15 décembre en direction du nord de l’île de Groix pour s’y mettre au mouillage. Mais dans la nuit de jeudi à vendredi, tout capote. Le cargo dérive et laisse une belle trace sur les appareils de navigations. Il finit sa course sur la plage de Kerminihy (Erdeven, 56) à quelques encablures.

Avec pour seule cargaison ses eaux de ballasts – qui remplacent la marchandise absente afin d’équilibrer le bateau – le vraquier demeure tout de même une source de pollution. Une brèche endommage une des cuves et le carburant destiné aux besoins de motorisation du bateau -180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gazole- menace de s’enfuir. Une nappe de pétrole d’1 kilomètre de long sur 5 mètres de large flotte déjà autour du bâtiment.

Le plan Polmar est déclenché et une équipe d’une quarantaine de personnes s’affaire pour nettoyer ce qu’elle peut. Le pompage, depuis la terre, des hydrocarbures contenu dans le bâtiment devrait être terminé dans les 24h.

Ce week-end, un renfort de 150 pompiers est prévu sur les lieux. En attendant, deux barrages préventifs sont déployés : un du côté de St-Cado, l’autre à l’est de la rivière d’Etel.

La ria d’Etel est atteinte. Les ostréiculteurs sont inquiets et attendent avec impatience les résultats d’Ifremer, qui doivent révéler –ou non- une pollution de leurs coquillages. Les associations de défense du littoral sont aussi sur place. Pour le centre de sauvegarde « volée de piaf », le fuel léger qui s’échappe est dangereux pour les petits limicoles comme les « trottineurs de plage ». Ces derniers se nourrissent sur la laisse de mer et risquent de trop se frotter aux polluants qui pourraient leur brûler la peau et les pattes.

Surfrider Foundation Europe suit aussi le dossier de près. Ils examinent la possibilité de se porter partie civile lors d’un futur procès qui pourrait avoir lieu des suites de l’enquête ouverte aujourd’hui par le parquet de Brest.

Pour l’heure le cargo gît sur la plage. Une fois les cuves vidées, un nouveau diagnostic devrait trancher rapidement vers l’une des options envisagées : le remorquage ou la déconstruction sur place. Mais l’état très abîmé de la coque devrait tendre vers une déconstruction…pouvant durer quelques semaines voire des mois.

Photos : Anne-Kristell Jouan

 

Tags: , , , , , ,

 

9 Commentaires

  1. Yann dit :

    ERDEVEN(56)

  2. Jean dit :

    Regarder les vraies dégradations dans cette vidéo a partir de 2.10 minutes… http://vimeo.com/33797392

  3. Communiqué de Surfrider :

    Nouvelle Marée noire sur les côtes bretonnes ?

    Bretagne le 16 décembre 2011 : à 02 h 00 du matin cette nuit, le TK BREMEN, un cargo de 109 mètres, battant pavillon maltais et transportant du ballast s'est échoué sur la côte à 2 kilomètres au sud de l'embouchure de la ria d'Etel (Morbihan), souillant les plages de Kerminihy à Erdeven.

    A 7h15, une fuite s'est déclarée sur l'une des soutes de combustible de propulsion occasionnant une nappe d'une surface de 1 kilomètre sur 5 mètres.

    Nous déplorons l'accident de ce cargo maltais qui contiendrait 180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gazole. Cependant ce n'est pas du fioul lourd mais du fioul lié à la propulsion du navire.

    La convention applicable dans ce cas de figure est dès lors la Convention dite Bunker (hydrocarbures de soute). Adoptée en 2001 par l'Organisation Maritime Internationale, entrée en vigueur en 2008, elle n'a été ratifiée par la France qu'en 2010, ce qui va permettre à cette dernière de bénéficier in extremis de l'application des mesures de cette convention.

    Cette dernière permet à la fois de poursuivre les auteurs présumés de la pollution mais également de prévoir une réparation spécifique pour les victimes.

    "Par mesure de précaution nous dissuadons toutes les bonnes volontés de se rendre sur place pour participer à un quelconque nettoyage. Nous appelons les citoyens à la prudence notamment au vu des conditions météorologiques et à l'absence de connaissances précises des hydrocarbures".

    Surfrider envisage une fois de plus d'attaquer en justice ce capitaine obéissant à un donneur d'ordre imprudent.

    Dans la journée, nous préciserons les tenants et les aboutissants de notre action juridique.

    Nous vous invitons à suivre l'avancement de notre action sur notre blog http://blog.surfrider.eu/

    Antidia CITORES,
    Chargée de programme Transport et Infrastructures Maritimes
    Surfrider Foundation Europe

  4. seb dit :

    quels abrutis! tout ça pour pas payer de taxes portuaires…il a tout gagné

    • M Caracatzanis dit :

      Avant de faire un commentaire il faudrait apprendre la réglementation maritime. Les trois premiers jours a quai dans un port sont gratuit.
      2 – Le mouillage à l'abris de Groix est le mouillage habituel du port de Lorient.
      NB – Je suis Breton et j'ai passé 40 ans à la mer.

      • drakkars dit :

        C'est nécessaire avant de hurler avec les loups …..
        On voit bien sur les commentaires que bien peu de surfeurs sont marins maintenant ……

        C'est comme on dit, une (in)fortune de mer …….

  5. cyril dit :

    bonjour à tous j'aurais préféré laisser un commentaire pour un autre sujet mais là je me sens obligé de pousser un coup de gueule.breton par mon papa et bien évidemment du coeur je connais très bien le Morbihan d'ailleurs en juillet je me baladais sur cette plage à erdeven et j'hésite entre les pleurs et la colère car je trouve lamentable le comportement du cargo qui souille à nouveau nos plages alors à tous les responsables de ces conneries contre la nature j'ai juste à leur dire qu'ils sont des hypocrites par leurs actes toujours à cause d'une question d'économie alors réfléchissez la Bretagne à déja bien trop souffert.

  6. Breizh dit :

    Quelques belles photos de ce triste événement : http://www.flickr.com/photos/arnaudpedersen/sets/

  7. Fox dit :

    D'autant plus qu'il n'y a que de l'eau de ballast dans les cuves…même pas de cargaisons… Urgent ou pas, de toutes les manières une connerie de plus 🙁

Laisser un commentaire