derek rabelo pipeline

J’ai pu suivre ce mardi 30 Septembre le surfeur brésilien Derek Rabelo, aveugle depuis la naissance, pour sa venue à Biarritz et la projection de son film-documentaire Beyond Sight.

Pendant sa session de surf à la Côte des Basques (photos et vidéo en bas d’article), j’ai d’abord été surpris par sa capacité à prendre de vraies vagues. Derek surfe avec un shortboard classique, mais il a besoin de surfeurs accompagnateurs pour faire de la place autour de lui, pour l’orienter et le lancer au take-off. Ce rôle était parfaitement rempli par les bénévoles de l’Association Nationale Handisurf.

Une fois qu’il démarre, Derek assure son take-off et arrive à partir aussi bien en droite qu’en gauche. Bien sûr, il a du mal à faire des figures, mais son aptitude à suivre la vague est bluffante pour une personne non-voyante.

Pour s’orienter, il utilise tous ses autres sens, et notamment son ouïe très développée qui lui permet de s’orienter sur le spot en fonction du bruit des vagues. Il se sert de tous les stimuli sensoriels auxquels les surfeurs valides ne font pas attention, comme le sens du vent qu’il ressent sur sa peau.

Derek a appris très tôt à sentir la mer : dans la ville côtière de Guarapari où il a grandi, il a appris à ressentir la présence de l’océan et des vagues quand il marchait le long de la plage. Ces sensations emmagasinées lui ont donné envie de s’essayer au surf.

Comme il ne peut pas voir les vagues, Derek recherche avant tout les sensations fortes. Dès qu’il en a eu assez des vagues de beach break, il n’a eu qu’un idée en tête : surfer Pipeline, l’une des vagues les plus puissantes du monde. Mais là encore, il n’a pas été rassasié une fois l’exploit accompli. Il en voulait plus : faire un tube à Pipeline ! Souhait qui pourrait paraître insensé pour un surfeur aveugle…

La quête de Derek tourne autour de la recherche du tube. Cette recherche du tube pour un surfeur aveugle laisse même son nouvel ami Kelly Slater perplexe : « J’aime faire des tubes car je peux les voir. Mais pour Derek… »

Et pourtant, ce que recherche Derek est la quintessence du surf. Tous les surfeurs rêvent de tubes, mais si un surfeur qui ne peut pas les voir en rêve aussi, c’est qu’il y a autre chose. A l’intérieur du tube, on se retrouve enveloppé à l’intérieur de la vague, comme englobé par l’énergie de l’océan qui s’enroule autour de vous. C’est ce que Derek rêve de ressentir, au moins une fois dans sa vie.

Tout au long du film que je vous recommande, Derek est obnubilé par cette envie de faire un tube à Pipeline. Malgré tous ses efforts, les conseils de Kelly Slater, une planche shapée sur mesure, et une bonne technique (Derek grabe le rail extérieur de sa planche d’une main et met l’autre dans la face de la vague pour bien se caler), il aura du mal à trouver un vrai tube.

C’est finalement le bodyboarder de légende Mike Stewart qui lui fera vivre cette sensation incroyable du tube à Pipeline en le portant sur son dos en bodyboard. Alors qu’il ne voyait pas, Derek a senti le moment où ils sont entrés ensemble dans le barrel et il a crié de joie si fort qu’il a failli rompre le tympan de Mike Stewart.

Derek Rabelo finit donc par vivre cette sensation ultime en surf, et il peut maintenant dire, comme le slogan de la marque de surfwear qui le parraine : « Only a Surfer Knows the Feeling. »

Notons également que Derek Rabelo s’essaye au SUP avec Laird Hamilton qui a été surpris par ses facultés d’apprentissage rapide. Le stand-up paddle en balade est une activité beaucoup plus accessible que le surf dans les vagues pour un surfeur malvoyant, et c’est une activité qui peut être conseillée à ce public avec un bon encadrement.

Derek Rabelo à Biarritz : (photos Arnaud Texier / Video Surfing Biarritz)

derek rabelo biarritz

derek rabelo surf biarritz

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , ,

 

2 Commentaires

  1. fd dit :

    merci pour cet article intéressant

Laisser un commentaire