Non contents de surfer les plus grosses vagues du monde, un groupe de surfeurs s’engage résolument en faveur des énergies renouvelables. Ces surfeurs militants ont décidé de devenir autosuffisants en énergie, et leur nouveau sponsor est… le soleil !

Ian Walsh est le nouveau venu dans ce groupe de surfeurs « Sponsorisés par le Soleil » qui rassemble déjà le jeune waterman Kai Lenny, Buzzy Kerbox l’un des pionniers du tow-in et son fils Kody, le windsurfer pro Robby Swift et le lifeguard Kaleo Amadeo.

Ces surfeurs sont tous ambassadeurs du mouvement « Sponsored by the Sun » qui vise à encourager le passage à l’énergie solaire. Ce programme lancé par l’entreprise d’énergie solaire Rising Sun Solar basée à Maui, essaye de lancer un mouvement porté par des surfeurs qui soutiennent l’énergie solaire.

Ian Walsh raconte : « Nous avons tous des progrès à faire sur la manière dont nous consommons de l’énergie. Moi-même avec ma passion pour la recherche de grosses vagues autour de la planète, j’essaye de compenser mon impact. Habitant sur Maui, l’énergie solaire semblait être la manière la plus logique de le faire. En tant que surfeurs, tout ce que nous faisons dépend du soleil. Avant de me lancer, une installation solaire me paraissait compliquée, mais une fois en place, je me suis rendu compte que c’était beaucoup plus simple que ce que j’imaginais. Toute ma maison est maintenant « off the grid », hors du réseau. Mon électricité provient de panneaux photovoltaïques, mon eau vient d’un système de récupération d’eau de pluie par le toit, et les eaux usées sont connectées à un lit filtrant sous mon terrain. »

Pour Joti Mangat de Rising Sun Solar : « Notre entreprise hawaïenne locale partage les mêmes valeurs et le même mode de vie autour de l’océan que les athlètes et les fans qui nous soutiennent. Notre partenariat avec Sunrun, la plus grande entreprise dédiée à l’énergie solaire résidentielle aux Etats-Unis, permet à des propriétaires hawaïens de passer au solaire en évitant les coûts et les tracasseries liées à l’achat et à la maintenance d’une installation photovoltaique. »

En plus d’économiser de l’argent, les surfeurs engagés sont motivés pour montrer l’exemple : « Je suis vraiment heureux de participer à la transition énergétique dans le monde » déclare Buzzy Kerbox.

Pour Kai Lenny :« Des petites choses peuvent avoir un grand impact. Imaginez si tout le monde avait des panneaux solaires… »

Les surfeurs amateurs peuvent aussi rejoindre le mouvement dont le slogan est « Get sponsored. Help the planet. Be the change. » En rejoignant le programme Sponsored by the Sun, on reçoit des accessoires (t-shirt, autocollants) pour aider à la diffusion du mouvement dans son entourage et sur les réseaux sociaux. Il suffit de s’inscrire sur le site pour participer à cette initiative visant à propager « l’aloha du solaire » au travers de l’activisme, de l’éducation et du partage.

Pour rejoindre le mouvement : http://www.sponsoredbythesun.org/

panneaux photovoltaiques maison

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

3 Commentaires

  1. Yves dit :

    Oui c’est bien mais…
    En contre parti, sur les compétitions Pro, quand on voit le déploiement de camions pour amener les infrastructures sur la plage, les quads et autres 4×4 pour x raisons, les groupes électrogènes pour l’électricité, les jets skis dans l’eau pour les surfeurs, je me dis que le bilan carbone sur une compétition de surf ce n’est pas le top pour un sport qui se dit à la base écolo.

  2. laurent dit :

    Pas sur que le ratio carbone soit en faveur de la nature… Malgré tout leurs talents (et ils en ont), ces gars utilisent quotidiennement 4X4, JET SKI, bateaux, Résine, produit chimique etc etc… Et vivent au top conso de la société la plus polluante du monde. Mauvaise pioche.

    De plus, les panneaux solaire sont extrêmement polluant à la fabrication due au terres rares qu’ils contiennent.

    http://www.actu-environnement.com/ae/news/JRC-rapport-metaux-strategiques-terres-rares-europe-penurie-energie-19901.php4

    Alors, Bon sentiment ou Marketing ?
    30 ans de com… j’ai ma p’tite opognon… 😉

    • Nicolas G dit :

      C’est une très bonne initiative de mon point de vue. Ce n’est pas parce que tout n’est pas rose ( jet, 4×4 et vols internationaux) que ce n’est pas une bonne initiative.
      Je pense que les avancées se font par petit pas, ce serait illusoire d’attendre un changement radical brusque.

      Concernant l’utilisation des terres rares dans les panneaux photovoltaïque (@laurent), il faut garder en tête que la très grande majorité, pour ne pas dire la quasi totalité des panneaux sont dépourvus de ces matières (tel que c’est justement précisé dans les commentaires relatifs à l’article que vous citez). Seules quelques panneaux en couches minces peuvent en utiliser (à éviter donc !).

      En résumé TRES BONNE INITIATIVE et ce N’EST QU’UN DEBUT !! On pourrait, je pense suivre cet exemple chez nous. Des gens comme I-ENER propose des modèles participatifs dans le pays basque…remarqualble.

      http://i-ener.eus/

Laisser un commentaire