Le surfer Noel Robinson mort par noyade a Puerto Escondido

Le surfeur californien Noel Robinson est mort hier matin à Puerto Escondido. Après avoir démarré sur une droite, il aurait chuté et n’aurait pas refait surface. Surfeurs, lifeguards, pêcheurs, plongeur, jet skis…ont participé à d’interminables recherches. Les sauveteurs n’ont retrouvé son corps sans vie qu’une heure et quinze minutes plus tard. Le massage cardiaque n’a pas suffi à le réanimer. Noel Robinson a pris la dernière vague de sa vie à 8 heures et demie du matin le 7 Mai 2010…

Les vagues n’étaient pas énormes par rapport à ce que ce chargeur avait l’habitude de shooter. Sur une droite d’environ 2,50 mètres, il est parti backside grab rail et a enfourné le nose de sa planche en bas de vague avant de disparaître sous la lèvre du tube. Voir la dernière vague de Noel Robinson photographiée par Edwin Morales.

De gros enfoncements ont été retrouvés sur sa planche de surf qui aurait pu le heurter sous l’eau. Noel Robinson ne portait pas de casque pour surfer

Les condoléances ont afflué sur Facebook et sur Surfline de la part de big wave riders reconnus comme Greg Long (qui était sur place et a participé aux recherches) ou de surfeurs anonymes. Le free surfeur français Anthony Paillassar était sur les lieux et est encore sous le choc de cette tragique disparition.

Pour avoir surfé la plage de Zicatela à Puerto Escondido, je peux certifier que ce spot est ultra dangereux à toutes les tailles (voir fiche Puerto Escondido). La photo de Noel Robinson ci-dessus a été prise ce matin même par le photographe Jeff Flindt quelques minutes à peine avant sa mort.

Noel Robinson était un big wave rider respecté et un free surfeur passionné. C’était aussi un caméraman en pleine ascension car il avait filmé la vague de Grant Baker à Maverick’s qui a remporté le « ride of the year » aux Billabong XXL Awards 2010 (voir vidéo ci-dessous). Dans ses derniers rushs, il avait filmé de magnifiques tubes à Puerto Escondido ainsi que le terrible wipe-out de Greg Long contre un bodyboardeur.

En surf, ce ne sont pas les plus grosses vagues qui sont les plus dangereuses. Noel Robinson nous a quittés après être parti sur une vague de 2 mètres alors qu’il avait l’habitude de surfer beaucoup plus gros. Cette disparition n’est pas sans rappeler celle de Malik Joyeux lui aussi surfeur très expérimenté disparu dans des conditions similaires à Pipeline. L’expérience ne suffit pas à prévenir les accidents mortels en surf, fort heureusement rares. Il faut toujours rester sur ses gardes, même si les vagues ne paraissent pas menaçantes.

RIP.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: , , , ,

 

5 Commentaires

  1. gringo dit :

    Quel choc et quelle peine d'avoir appris la disparition de noelcito… Noel était très expérimenté, il avait près de 4O ans et venait chaque été environ 6 mois a puerto depuis 97. Un vrai soul surfer, ne se préoccupant pas des photos ou des vidéos, il voulait juste surfer des tubes avec ses grands guns. Il était respecté de tous là bas pour son niveau évidemment mais aussi pour sa gentillesse et son sourire, quel sourire… Il avait été tellement gentil avec moi à chaque fois que j'étais la bas, il m'avait accueilli dans son cuarto les bras ouverts, il me prétait des planches quand j'en avais cassé et plein d'autres choses. Je lui ai parlé il y a quelques semaines, la veille de son départ pour puerto, il espérait une bonne saison et que twiggy gagne le xxl (ce qu'il a fait) car il avait filmé cette fameuse vague.
    Le monde du surf est en deuil, un vrai waterman est partis hier.
    Peut être nous a-t-il quitté là ou il aurait voulu mais c'était bien bien trop tôt.
    Je pense particulièrement à son frère et Ben qui était comme son petit frère et qui est sur place. Ca doit être tellement dur pour eux deux, mais aussi pour tous ceux qui l'aimait.
    Tu vas nous manquer noel, mais je ne t'oublirai jamais…

  2. bob el surfeur dit :

    c'est toujours tragique la mort de quelqu'un de surcroit un surfeur…
    on se sent touché, car, malgrés le style de vie de chacuns des surfeurs, et sur tous les spots du monde,c'est un peu de nous qui part quand y'en a un de ce petit groupe vient a disparaitre, surtout si "il" a disparru dans l'eau…et aussi, le fait que chacun de nous soit on ne peut plus seul dans notre recherche, et notre individualité.
    toute mes condoléances a cet homme qui a pris sans doute de superbes vagues dans sa vie, avec des tubes a la mesures de ses reves…
    surf is everything, the rest is nothing…
    amistad.

  3. Paul dit :

    Je ne le connaissais pas du tout mais j'imagine à quel point il devait avoir le spirit. Toujours terrible de voir que ce sont les meilleurs qui partent en premiers.
    Le tombeau des morts est la mémoire des vivants.

  4. une grande tristesse se lit dans nos coeurs quand un mec cool disparait. good bye noel, we love you.

  5. alex dit :

    hommage:une seule chose est certaine,c'est que l'on doit vivre notre vie jusqu'au bout,mais par contre on a le choix de la vivre en se plaignant tout les jours ou alors en agissant pour la rendre meilleur a chaque instant,Noel avait choisi.en memoire aux sessions partagées,early 90's,avec chad,marc…..
    i cast my pebble onto the shore of eternity.
    to be washed by the ocean of time.
    is it me.
    one day i will be no more.
    but my pebble will remain here.
    on the shore of eternity.
    mute witness from aeons.
    that today i came and stood.
    at the edge of the world.

    in memory of Noel.
    alex and thierry,bros from france.

Laisser un commentaire