Une nouvelle étude publiée dans le JAMA vient de démontrer que devant un arrêt cardiaque, il vaut mieux faire un massage cardiaque seul qu’un massage associé à un bouche-à-bouche. Une étude prospective a été réalisée sur 5 ans entre Janvier 2005 et Décembre 2009 en Arizona sur la survie des patients de plus de 18 ans faisant un arrêt cardiaque. Sur les 4415 adultes ayant fait un arrêt cardiaque en dehors de l’hôpital, 2900 n’ont reçu aucune réanimation cardio-pulmonaire (5,2% de survie), 666 personnes ont reçu une RCP conventionnelle (massage + bouche-à-bouche) avec un taux de survie à 7,8%. Le taux de survie était significativement plus élevé (13,3%) chez les 849 personnes n’ayant reçu qu’un massage cardiaque.

Commentaire : il est plus facile et plus acceptable pour le grand public de ne faire qu’un massage cardiaque. Les réticences face au bouche-à-bouche (par dégoût, souci d’hygiène ou peur de contracter une maladie infectieuse notamment), les difficultés à coordonner massage et ventilation quand on est seul , mal entraîné et paniqué, le temps perdu entre chaque série de compression thoracique et de bouche-à-bouche ainsi que les résultats de ce genre d’études devraient conduire à la généralisation des recommandations en faveur du massage cardiaque exclusif quand une personne seule se retrouve face à un arrêt cardiaque.

Cette étude a montré de surcroît qu’une campagne de sensibilisation à l’échelle d’un état encourageant au massage cardiaque seul augmentait non seulement la survie des personnes victimes d’arrêt cardiaque mais augmentait également le nombre de personnes à oser se lancer dans une réanimation cardio-pulmonaire. Voir vidéo Youtube du JAMA ci-dessous.

NB : cette étude ne prend pas en compte le cas particulier de la noyade pour laquelle le bouche-à-bouche a encore sa place.

Référence : Bentley J. Bobrow; Daniel W. Spaite; Robert A. Berg; Uwe Stolz; Arthur B. Sanders; Karl B. Kern; Tyler F. Vadeboncoeur; Lani L. Clark; John V. Gallagher; J. Stephan Stapczynski; Frank LoVecchio; Terry J. Mullins; Will O. Humble; Gordon A. Ewy. Chest Compression–Only CPR by Lay Rescuers and Survival From Out-of-Hospital Cardiac Arrest. JAMA. 2010;304(13):1447-1454.

Lire aussi : les conseils de prévention de la mort subite du sportif.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, SUPeur. Auteur des livres Surf Thérapie et DETOXseafication. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire