On peut se baigner dans une mer touchée par une marée noire comme nous l’avait montré Barack Obama peu après le désastre écologique consécutif à l’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique. En réaction à cette marée noire et dans la logique de sa campagne « Stop Oil Spill », Surfrider Foundation a lancé un calendrier pour le moins original avec de superbes surfeuses en maillot noir…fait de pétrole.

Ces belles filles nues parées de noir ont été photographiées au bord de l’eau ou sur leur planche de surf. Il y a une pin-up par mois dans un calendrier que l’on découvrira au fur et à mesure. Ces sirènes sont là pour nous rappeler que Surfrider demande la suspension sans délai de toute construction nouvelle de plate-forme pétrolière offshore tant que ne seront pas imposées des normes de sécurité suffisantes.

Surfrider Foundation demande que le principe de « pollueur-payeur » s’impose à ces installations pétrolières et exige un moratoire pour toute nouvelle plate-forme pétrolière en Europe. SF réclame des mesures urgentes comme l’interdiction des rejets de produits chimiques et de déchets par ces plates-formes et l’encadrement de leurs émissions de gaz à effet de serre. Surfrider réclame que les énergies renouvelables soient privilégiées systématiquement par rapport aux énergies fossiles.

Vous pouvez signer la pétition Stop Oil Spill en cliquant ici : www.stopoilspill.surfrider.eu/index.php?id=872&no_cache=1#c3705

Découvrez le calendrier Surfrider 2011 :

Lire aussi :
Se baigner dans la Marée Noire : Yes we can !
Des surfeurs mazoutés sur les plages.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire