Chaque semaine, nous retrouverons la rubrique « Docteur Surf » avec des questions qui reviennent fréquemment chez les surfeurs. On se rend compte que l’on connaît un peu tous les mêmes problèmes mais que l’on ne sait pas forcément comment y faire face. Cette rubrique traitera de sujets de surfologie à partir de cas cliniques réels ou de questions d’internautes.

Premier problème abordé : « la barre » que l’on peut ressentir au front quand on surfe en eau froide. Celle-ci survient généralement au décours des tous premiers canards pendant une session de surf hivernale. Un mal de crâne intense et fugace se fait alors sentir avec parfois la sensation que la tête va exploser. Le mal de tête ne dure généralement que quelques secondes mais peut se reproduire de manière plus intense à chaque nouvelle immersion pendant plusieurs canards. Certains surfeurs ou surfeuses sont plus sensibles que d’autres à ce mal de tête particulier.


Mécanisme possible : l’immersion de la tête découverte dans l’eau froide provoquerait une vasoconstriction réflexe des artères des méninges (enveloppes protectrices du cerveau) ; c’est la vasodilatation qui s’en suivrait immédiatement après qui déclencherait la douleur aiguë.

Note du Docteur Surf : rassurez-vous, cette céphalée ne laisse pas de séquelle neurologique 🙂

Cette céphalée particulière n’a pas encore été répertoriée par les neurologues. Les anglo-saxons la rapprochent cependant de la « ice-cream headache » : il s’agit d’un mal de tête passager provoqué par la consommation d’une glace ou l’ingestion d’eau froide. Les femmes migraineuses seraient plus à risques de développer ce type de céphalée.

Conseil : mieux vaut avoir la barre au bord de l’eau que quand vous êtes au fond et que vous prenez votre première série sur la tête (la douleur est parfois si intense qu’elle peut provoquer un étourdissement.) Plusieurs immersions au bord de l’eau sont conseillées avant de ramer vers le large. Au bout de plusieurs immersions, la sensation douloureuse finit par s’atténuer.

Prévention : le port d’un bandeau néoprène type SurfMuff (photo) ou d’une cagoule (vidéo Youtube) permet de limiter le mal de tête (si vous portez un casque par-dessus, vous serez encore mieux protégé).

La surfeuse Marion Bouzigues conseille de mâcher un chewing-gum pour prévenir la barre à la tête. A tester, même si le chewing-gum pendant la session est moyennement top…

Diagnostic différentiel : la sinusite. Les surfeurs sont sujets aux sinusites. La douleur liée à une inflammation des sinus peut être accentuée par le froid. Une sinusite frontale peut être confondue avec « la céphalée du surfeur ». Devant une douleur frontale, maxillaire, profonde, persistante, une fièvre, un écoulement ou un blocage nasal, consultez votre médecin traitant.

Remarques :
– le froid peut être un facteur déclenchant d’authentiques migraines chez des sujets migraineux.
tout mal de tête inhabituel et de survenue brutale nécessite un avis médical urgent.

Si vous avez une question, envoyez un message au Dr Surf. Les cas particuliers ne seront pas traités (consultez d’abord votre médecin) mais on essaiera de répondre aux questions d’ordre général pouvant intéresser d’autres surfeurs.

Références :
Ice-cream Headache. Mayo Clinic.
Headache Caused by Drinking Cold Water is Common and Related to Active Migraine. Peter Mattsson, Department of Neuroscience, Neurology, University Hospital, S-751 85 Uppsala, Sweden.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , ,

 

6 Commentaires

  1. Jeremy dit :

    Lors de ma première année de surf en bretagne vers le mois de décembre j ai ressenti cette barre sur la tête mais elle a duré 1h30 j avais le mal de mer assis sur ma planche ,la nausée ,lucidité réduite ,visions parfois violette, je me demandais si j allais retourner sur terre et comment. Je suis rentré chez moi je n avais absolument aucun souvenir ni même une image du chemin du retour. J etais congelé je me suis endormi et 1h après ça allait un peu mieux !
    Maintenant je mets une cagoule ou sinon je me mouille la tête le cou comme en été avant d aller dans l eau. Résultat plus de mal de tête.
    J ai émigré en Australie dans le Queensland du coup plus de problème 🙂 ou du moins différent problème !

  2. Olivier dit :

    Ça m'est arrivé plusieurs fois aussi, exactement la même sensation que quand on mange de la glace trop rapidement.
    Avec le port de la cagoule plus de problème, quand je ne mets pas la cagoule je sais que le fait de bien mouiller le visage et le haut de la tête en rentrant dans l'eau m'évite cette barre au front, peut-être une solution.

  3. boris de biarritz dit :

    un chapeau néoprene kanabeach, c'est parfait. Protége oreilles et front et crâne !

  4. Marc dit :

    Pour 2 fois moins cher tu vas chez décathl….et tu auras le même produit qui te feras le même effet et surtout qui te feras moins mal au porte feuille …rire…!

  5. sangoku91 dit :

    salut,

    en eau tempérée, il suffit de bien se mouiller la tête au bord quand on commence à ramer.

    Pour le surf en eau froide, la cagoule est parfaite pour la barre au front.

    De plus elle protège la nuque et les oreilles..nickel

    Bon après le look est pas terrible mais cela apporte tellement de confort que ça vaut vraiment le coup

    @+

  6. jailbreak dit :

    rien de mieux que de mettre un bonnet de natation en SILICONE sous la cagoule et même sans cagoule du tout…par contre ne pas le poser sur les oreilles…ça fait maintenant bien 20 ans que chez moi, sud de la France, on y est tous…rien de tel…
    sans oublier pour les sessions trop froide que le lycra polaire avec batterie donne un ressenti fabuleux au dos et au reste…ca , c'est l'autre indispensable du surf d'hiver…donc recapitulons…bonnet silicone et lycra chauffant..

Laisser un commentaire