Après nous avoir informés sur le poisson-pierre, Caroline Lepage, journaliste scientifique, auteure du livre « Les Baleines ont-elles le mal de mer ?« , blogueuse sur MerSea Planete et internaute de Surf-Prevention.com, nous renseigne sur la vision des requins. Beaucoup se demandent si les requins peuvent voir, quelle est leur perception visuelle quand ils s’approchent d’un surfeur (par exemple…), et quelles mesures de prévention pouvons-nous en retirer. Caroline nous éclaire sur le sujet.

Une vue perçante ? Tout dépend des conditions. Côté perception des couleurs d’abord, il s’en sort aussi mal que le requin bouledogue pour la simple raison que les squales seraient daltoniens !

Chez les vertébrés, la vision repose sur la rétine. Ce tissu nerveux est constitué de deux types de cellules sensibles à la lumière : les bâtonnets et les cônes. Performants dans la vision nocturne, les bâtonnets captent l’intensité lumineuse grâce au pigment appelé rhodopsine. Plus impliqués dans la vision diurne, les cônes captent les couleurs via l’iodopsine : l’oeil humain dispose de trois types de ce pigment dans chaque cône (sa vision est dite trichromatique). C’est la proportion de chacun d’eux qui en détermine sa fonction : cône réceptif aux longueurs d’onde courtes (bleu), moyennes (vert) ou longues (rouge). L’absence ou un dysfonctionnement de l’un de ces trois types de cellules photosensibles est responsable du daltonisme.

A l’exception des primates qui ont les trois types de pigments, les mammifères terrestres ont souvent une vision bichromatique (à deux pigments). Celle de leurs cousins marins est généralement monochromatique (pigment sensible au vert pour les phoques, dauphins et baleines).

Bon, et les requins alors ? Ce sont des poissons. Leurs cousines, raies et chimères, ont la chance de voir le monde en couleurs. Eux n’ont pas cette capacité. Récemment, l’examen de la rétine de 17 espèces de requins (dont le bouledogue et le tigre) a en effet révélé qu’au mieux, elle était pourvue d’un seul type de cônes (vert), sinon d’aucun !

Conclusion, comme les cétacés, les squales ont une vision monochromatique. Ils ne s’en portent visiblement pas plus mal : après tout, à quoi leur servirait-il de voir du rouge ou du jaune puisque ces couleurs « disparaissent » avec la profondeur ? N’oublions pas que le milieu aquatique en fait baver aux photons et que les différentes longueurs d’onde du spectre visible – ce que l’oeil humain perçoit de la lumière – sont absorbées les unes après les autres. A 5 mètres, adieu rouge, à 15 au revoir orange, à 20-25 bye-bye jaune et violet, à 50 fini le vert, et 300 m plus bas même plus de bleu…

Par contre, la rétine des requins est bien garnie en bâtonnets. Ce qui explique qu’ils soient si doués dans la perception des contrastes : eux qui chassent plutôt à la nuit tombée y voient très bien ! C’est aussi la raison pour laquelle les spécialistes conseillent de ne jamais se baigner ou surfer dans les zones à risque de bonne heure le matin ou en fin de journée. Toujours selon eux, des planches de surf et shortys de bain aux couleurs moins contrastées attireraient moins l’attention des squales

En savoir plus dans le livre de Caroline Lepage : « Les Baleines ont-elles le Mal de Mer ».

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , ,

 

21 Commentaires

  1. Surfeur malin dit :

    Si le requin voit pas si bien,on peut en profiter pour surfer quand y a du brouillard ,ils y verront rien les cons ! Et tôt le matin ,quand on voie pas bien,ils y verront que du feu les cons ! Suffisait d'y penser ! Surfeur malin ! À malin et demi ! Lol

    • Surtout pas Surfeur malin, c'est à ce moment qu'ils voient le mieux…

      Nous te remercions pour tes interventions mais on va peut-être arrêter ton trolling ici. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures 😉

  2. yechua dit :

    Pas si béte ce malin….certains requins sont en effet des cons, méme des gros cons….. qui ont d'ailleurs logiquement des tètes de gros……..de gros quoi? Eh ben ouais, meme Nono a répondu…..des tètes de gros Con…y a qu'à vérifier au dessus….c'est pas de ma faute. D'ailleurs si y fallait faire un concours de tétes de gros con, et ben meme un hells angels à qui tu viens de piquer sa copine un samedi soir l'emporterait pas sur un bébé bouledogue de 3 mois. Alors t'as qu'à voir……
    Un peu de physiologie parfois ne fait pas de mal…..surtout aux filles en quéte de mariage…..je dis pas ça pour nono ni pour nounours ni pour personne de ce blog biensur…

  3. alexis dit :

    La vision du requin, ce n'est pas très important puisque le requin est très sensible aux vibrations et qu'il a un odorat d'une " extrême finesse".Si vous nagez le crawl dans une zone à requin, le requin sera au courant de votre présence bien avant de vous avoir vu ( et bien avant que vous ne l'ayez vu vous même ) .

  4. surfeur malin dit :

    @ALEXIS ! bien vu ! tu dis "si on nage le crawl ,le requin sera au courant ,etc. " ! alors moi ,direct ,zou,bing,paf ,boum ,je dis "je nage la brasse ou le papillon " et il y verra rien le con !

  5. yechua dit :

    Arrete tu vas nous faire flipper…..mais c'est vrai , une vraie vérole je vous dis…..un gros c.. super équipé qui attaque toujours par derriere ou dessous, attention a vos b…les…. sournois, lache et traitre comme pas un ,avec un oeil vide ,noir , froid comme le cu de l'enfer , armé comme un boucher des hordes infernales, une machine biologique foirée( comme certains intervenants du blog) fabriquée dans les caves du mordor et dont la vue n'est qu'un des 20 parametres qui l'incite a oser l'attaque,aussi lache soit t'il………ça me rappelle certaines hyènes au profil bien connu qui chassent la nuit dans les rues françaises, le plus faible et isolé de préférence, qu'on est presque sur de niquer….tu vois de qui je parle…….avec en plus un tas de psychologues et gentils défenseurs des prédateurs toutes races confondues pour te défendre……oui pas toi….le prédateur. Ah oui, et pour la race ….sauf la tienne évidemment.
    Donc les requins y voient quedal mais ils sentent….un tas de choses tu vois …….comme les hyenes…la nuit.
    Bon a la Réunion c'est toujours cool, 3h dans l'eau sans un frisson Dimanche (pas comme au Chili ou a Biarritz)…..pas grand monde dans l'eau, mais par contre un garrot et un poignard accrochés au slip; d'ailleurs le premier(requin) que je vois je le nique, dans les yeux d'abord, comme ça en plus d'etre C.. y sera aveugle…..on me fait signe que c'est l'heure des médics et que je dois arreter…l'infirmiere me montre le suppot ….en forme de surf…enfin c'est peut etre une hallu….y a aussi surfeur malin devant qui a disjoncté..depuis longtemps…et nono qui lui tient l'inhalateur…..quant au mec de lacanau, alors lui carrément ils l'emménent…..pour un électrochoc..

  6. silk.31 dit :

    c quoi cet article bidon ,je crois revé…vs pouvez pas lacher les requins un peu !!!

    • Caroline Lepage dit :

      "Bidon" vous y allez un peu fort monsieur silk 😉 Mais je me dois d'accepter la critique. Il est impossible de plaire à tout le monde lorsqu'on écrit un livre.

      Quant à lâcher les requins, difficile… Mon ouvrage Les Baleines ont-elles le mal de Mer ? contient des pages et des pages sur le sujet : un chapitre entier sur la biologie des squales ! Savoir deux- trois petites choses même basiques sur les méduses, les poissons venimeux, le corail, les baleines, les requins (ainsi que la surpêche, la pollution marine, etc.) lorsqu'on est surfeur, baigneur, plongeur ou plaisancier, n'est jamais inutile je pense. Plaisir de la culture, mais aussi question de sécurité en tant qu'"usager du milieu marin" par exemple (un jour, in extremis, j'ai évité à deux plongeurs en PMT fascinés par un poisson-pierre de mettre la main dessus ! D'où cet autre extrait de mon ouvrage présenté sur Surf Prevention https://blog.surf-prevention.com/2012/04/24/poisso… ).

      Je suis donc désolée de voir que cet extrait requin n'est pas à votre goût mais je vous assure que la biologie participe à une meilleure… Prévention pour reprendre le nom du site ! Noble cause au fond pour le surf, comme en plongée, baignade, etc.

      Belle soirée à vous

  7. yechua dit :

    A la REunion et ailleurs c'est surtout les requins qui devraient nous lacher……avec en plus quelques autres especes non solidaires. Alors on déconne un peu ,ça soulage……évidemment chez toi y doit pas y avoir de requins…..ni de vagues d'ailleurs..

  8. roland dit :

    http://nektos.net/?p=1031

    Fred Buyle 8 mois aprés séjour réunion,ça peut vous intérésser

    "Il semble que dans un certain monde il ne soit plus possible d’exprimer une opinion motivée.

    Il semble que les gens ne peuvent plus penser et raisonner par eux-mêmes et qu’ils doivent suivre aveuglément les idées des autres.

    Il semble que le vide sidéral de l’existence moderne et le confort de vie empêche les cerveaux de fonctionner correctement.

    Tout dans “l’affaire des requins Réunionnais” va dans ce sens.

    Je serai assez bref car je n’ai pas vraiment le temps ni l’envie de m’épancher sur le sujet tant il est complexe et surtout dépasse simplement les inconvénients ponctuels que l’homme peut rencontrer en allant explorer et utiliser le milieu naturel car il touche à la nature profonde de l’être humain.

    Mais recevoir des insultes qui sont entres-autres à caractère raciste et des menaces de la part de quelques excités frustrés, cela est inacceptable et même intolérable .

    Après notre séjour à la Réunion en décembre 2011 avec William Winram, j’ai exprimé ce que je pensais de la population de requins sur place parce qu’on me l’a demandé.

    Cela n’a pas changé d’un pouce, et les personnes qui sont régulièrement à la mer dans des conditions similaires d’observation témoignent toujours de la même chose.

    Certains ont retourné leur veste par intérêt personnel ou peur pour leur image et leur statut.

    A l’époque, bien que prenant cela très à coeur nous avions été fortement gênés pour effectuer notre “mission de reconnaissance et de marquage”.

    Gêné par le fait que personne ne prenait de responsabilités pour donner les coudées franches à cette initiative mais surtout gênés par une multitude de gens, qui nous l’apprendrons plus tard, gravitaient autour de diverses associations voulant faire de la récupération à bon compte. Nous avions été bien naïfs.

    Je ne m’étendrai pas sur les dérives du système associatif Français qui a tendance à motiver les responsables d’associations à n’oeuvrer que dans le but de récupérer des subventions qui coûtent des fortunes à la collectivité au bénéfice de quelques êtres indélicats.

    Tout cela manque d’un réel encadrement et ceux qui font du vrai bon travail se retrouvent dans le même bateau que les brebis galeuses.

    Et c’est là qu’on touche au vrai problème des requins Réunionnais: quelques gesticulateurs extrémistes hurlent à tout vents qu’il faut trouver une solution qui n’existe pas pour faire gonfler leurs troupes, créer un climat de peur et monter les gens les uns contre les autres en opposant diamétralement les idéologies. le bon vieux “diviser pour mieux régner” en somme.

    Une fois de plus, une minorité “flingue” littéralement les différentes communautés et entités qui fondamentalement sont de bonne volonté et font du bon travail.

    En effet, jamais dans mes propos je n’ai fait de généralité sur les surfeurs ou quelque autre groupe d’usagers de la mer.

    Je sais ce que c’est de perdre des amis en mer dans des circonstances horribles, je connais cela que trop bien.

    Je respecte la peine des proches et des personnes qui sont intervenues sur ces accidents, ce n’est pas parce que mon opinion diffère de ce que certains voudraient entendre que je ne suis pas capable de compatir à leur souffrance.

    Alors vous les donneurs de leçons et manipulateurs d’opinion publique ne me faites pas dire des choses que je n’ai jamais exprimées, ne pensez pas à ma place, vous n’en avez ni les capacités ni le droit.

    Je me suis limité à m’exprimer sur des faits et observations, rien de plus. J’en ai le droit et surtout le devoir.

    On l’oublie trop souvent, mais nous qui vivons dans un monde dans lequel nous pouvons nous s’exprimer ouvertement.

    Sans vouloir utiliser des clichés grand-guignolesques, des êtres humains sont morts pour nous le donner ce droit, et ce il n’y a pas si longtemps, donc respectez ces fragiles acquis en faisant bon usage. Vous les bafouez et crachez dessus pour vos querelles de clochers.

    N’abordons pas non-plus les propos et actions électoralistes racoleuses de “petits chefs” locaux. Ceux-là me font au final plus rire que pleurer tant ils sont prévisibles. On les blâme souvent, mais regardons dans le miroir de notre conscience, nous avons les représentants que nous méritons.

    Depuis quelques mois nous avons vu beaucoup d’articles et de billets d’opinion passer. Beaucoup de brûlots, beaucoup de haine et de stigmatisation, et ce évidement dans les deux camps qui s’affrontent. Tout cela est le fait des ces “excités”.

    Au milieu de tout cela, de temps en temps de bonnes interventions motivées et surtout humaines. Je pense par exemple au post sur le blog d’un surfeur Réunionnais qui exprime ce qu’il ressent, je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit, mais au moins il l’exprime sans insultes ni menaces. Cela permet d’élargir le débat surtout quand cela est le fait d’un usager intensif du milieu naturel, pas un philosophe de comptoir à la petite semaine qui, dans le meilleur des cas, a un masque, une paire de palmes, une planche de surf et les photos jaunies des ses exploits passés au fond du garage.

    je ne suis pas un écologiste extrémiste comme certains le disent ou pire, le pensent. Je pêche, je fais de la chasse sous-marine régulièrement mais j’ai un comportement responsable vis-à-vis de notre environnement. Et quand on est responsable, on réfléchit avant de s’exprimer et d’entreprendre des actions dont on doit mesurer les conséquences.

    je n’idéalise absolument pas le requin, il est pour moi un animal marin parmi tous ceux que je côtoie pratiquement au quotidien. Un prédateur face auquel il faut se comporter avec prudence mais avec lequel il est possible d’évoluer en sécurité en on adoptant une attitude adéquate. Je vais parfois le côtoyer volontairement mais de temps en temps ces rencontres sont fortuites.

    A ses côtés j’accumule des expériences personnelles qui me servent tous les jours, je ramène des images pour en montrer la vraie nature au personnes qui n’ont pas l’occasion de le rencontrer.

    Mais au fond de moi je ressens aussi que ces images constituent un travail de mémoire car nous sommes peut-être la dernière génération à les voir évoluer dans nos Océans. Quand les scientifiques estiment à 3500 le nombre de grands requins blancs vivant dans les eaux de notre planète bleue, comment ne pas être pessimiste sur notre avenir à tous?

    Pour terminer, je réitérerai les conseils aux “usagers faibles de la mer” que sont surfeurs et baigneurs face aux requins parce qu’ils sont les premiers concernés.

    -Sans contact visuel direct sous l’eau avec l’animal, vous êtes extrêmement vulnérables, on ne le répétera jamais assez, à cela on ne pourra rien changer même en exterminant ou “régulant” 1000 requins. Le 1001eme qui passera par là suivra peut-être son instinct et fera voler en éclats le sentiment de sécurité faussement mis en place. Utilisez Donc un masque et tuba pour regarder ce qui se passe dans l’eau.

    -Si vous vous trouvez en présence d’un requin, faite lui face, simplement. Montrez-lui que vous l’avez vu et adoptez un comportement proactif et non pas un comportement de proie. Rentrer calmement vers bord ou vers le bateau en gardant un contact visuel avec lui.

    -Si vous êtes un pratiquant régulier d’activités aquatiques en mer tropicale, faites une ou deux sortie bien encadrées pour aller à la rencontre de requins dans leur milieu naturel et ainsi comprendre que c’est notre comportement qui influe sur le leur. On ne ressort jamais le même d’une telle expérience. Encore une fois l’être humain a peur de l’inconnu et lorsqu’il a peur, il rejette, ne préfère pas faire face et décide souvent de “détruire préventivement”

    Par contre faites attention de l’objet réel de la sortie….localement, certains les attirerons volontairement pour vous faire croire que le coin est infesté et espérer ainsi parvenir sournoisement à leurs sombres desseins.

    Donc pour être positif, ne vous baignez pas sans regarder ce qui se passe autour de vous sous l’eau quand vous êtes en mer tropicale. Les apnéistes/randonneurs aquatiques qui ne provoquent pas les requins n’ont pas d’accidents. Les surfeurs et baigneurs sont et resteront vulnérables, on ne changera pas ce paramètre.

    Pour ma part, je continue a aider des équipes de scientifiques réellement motivées par les résultats. Aux quatre coins de la planète, là où on nous donne les moyens logistiques pour faire du bon travail. Nous contribuons même au financement des ces expéditions.

    Depuis notre séjour à la Réunion nous avons travaillé en Afrique du Sud sur une étude génétique de la population de requins bordés (Carcharinus limbatus) en effectuant une cinquantaine de biopsies et en octobre nous allons poser 15 balises sur des requins blancs dans le Pacifique Ouest.

    Ces études permettent de mieux connaître ces animaux et donc de mieux vivre avec eux tout en comprenant les menaces qui pèsent sur eux.

    Il sont plus utiles à l’écosystème que nous le pensons et aucun loisir ou activité professionnelle humaine ne peut justifier la “régulation” qui est prêchée ici et là.

    C’est à nous à nous adapter.

    Si il y a un déséquilibre, encore faut-il le démontrer, puis il faut s’attaquer à ses causes profondes, non-pas aux conséquences à court terme.

    S’adapter ne veut pas seulement dire “on ne va plus à l’eau ou on interdit toutes activités nautiques” comme nous pouvons le lire car cela est une solution de facilité prônée par certains démagogues, il faut aller plus loin et travailler en amont.

    Et là il y en a du travail à faire sur la pollution et les les habitudes ancrées depuis des décennies!

    Une réserve marine ne peut pas être le fusible qui permettra de gagner quelques mois ou années avant de devoir vraiment se retrousser les manches, faire face à ses responsabilités d’être Humain et faire évoluer tout un mode de vie qui n’est plus tenable.

    Bref à tout le Monde, quelque soit votre idéal (encore faut-il en avoir un…) bougez-vous et surtout responsabilisez-vous. Cela est, certes, peu fréquent de nos jours…conséquences d’un système sur-protecteur qui ne pousse évidement pas à le faire…

    Nous mettons ici le doigt sur un problème qui va bien au-delà d’une série d’accidents dû à des poissons qui évoluent dans leur milieu naturel que nous envahissons de mille façons différentes.

    Voilà, il est maintenant l’heure pour moi d’aller plonger dans l’Océan qui entoure ce coin de paradis dans lequel je passe de plus en plus de temps tous les ans. On ramènera certainement un joli poisson, et peut-être avec un peu de chance croiserons-nous un requin? Ce soir ce poisson on le mangera avec mes potes amateurs de glisse et les plongeurs du coin. Pendant ce temps les gesticulateurs copieront des liens sur les réseaux sociaux par lesquels ils ont enfin l’impression d’exister, s’insulterons sur internet, se regarderont le nombril et continuerons à passer à côté de leur vie"

  9. silk.31 dit :

    avis aux amateurs yechua melle toi de tes fesses..g donner un avis sur l'article, je suis du coté des requins pour faire tres tres court…je demande juste qu'on les laisse tranquille , chez moi y a la mer je suis guyannais.. mais je vis en midi pyrennees..loin des surfeurs et comique comme toi […]

  10. silk.31 dit :

    message pour caroline dsl de vs avoir heurté ,mais chez ns en guyane on dit ce qu'on pense que ca plaise ou pas ,,les faux cul et langues de bois ca existe pas chez moi….votre article c un de plus sur les requins ,c juste oublions les un peu….c mon souhait c tout …

    • Caroline Lepage dit :

      Je connais la Guyane Monsieur Silk et je l'adore 😉 ! Mais permettez-moi de vous dire que je ne suis pas d'accord avec vous : parce que le sujet requin dérange, il ne faudrait pas en parler ? Ce serait bien pire, non ? Je vous laisse visiter mon site web et taper le mot requin dans le moteur de recherche 😉 Afin que personne ne les oublie justement…
      http://www.merseaplanete.com

  11. yechua dit :

    Tu vois c'est ce que je disais…..qu'est ce tu fais a t'em….der sur un blog de surfeurs? Vu ou t'habites tu frais mieux de bloguer sur un site de défenseurs des ours brother……j'savais pas d'ailleurs que les Guyannais adoraient autant les requins, surtout avec l'eau trouble qu'y a……et tous les ptits pécheurs qui s'y sont fait bouffer…cela dit à une époque c'est pas les requins qui m'ont attaqué dans les parages… mais les nonos….. c'est comme ça que j'ai du fuir la Guyane…..triquar en laissant mon hamac (tu sais le ptit kiosque sur le front de mer, ou on fait la salade de mangrove)…..D'ailleurs j'ai été attaqué aussi par nono sur le blog…….Bon c'est pas le tout…..tu t'es quand méme bien fait rééduquer par la Caroline hein..? T'as vu elles sont super intellos…..Si tu veux te réconcilier avec elle je te donne un truc. D'abord ne parle plus de mes fesses,ça le fait pas,et ensuite écris un article sur la défense des ours……..là tu vas taper. Les quinquins c'est quand meme pas trop ton truc…hein?
    Ah oui Caroline….vous seriez pas bodyboardeuse par hasard? Paceque justement en ce moment pour trouver une fille qui prefere les surfeurs aux requins ça devient durdurdur voyez. Mais bon d'ailleurs on en sait rien si vous preferez les surfeurs aux requins…..?

  12. Caroline Lepage dit :

    Yechua, vous êtes très perspicace ! Et je dois bien le reconnaître, je ne suis fâchée ni avec les requins, ni avec les surfeurs 😉

  13. yechua dit :

    Caroline, vous avez un profil bien connu….vous etes encore indéterminée……j'espere quand meme que vous finirez par épouser un etre humain, ou meme un surfeur. Moi je suis tréstrés faché avec certains requins….ça m'attire en plus que des ennuis, ma femme vient de tomber sur mon courrier et elle croit que je cherche une bobyboardeuse…..j'ai beau lui expliquer qu y faut pas confondre écologie locale et écologie générale, elle s'en fout complétement.
    Bon je retourne chasser le requin dans la mangrove, en slip et au poignard car je suis pour la peche artisanale…..mais sans limites parcontre.. Tiens je vois Silk qu'est revenu au pays…….y devait en avoir plein le fi..n des ours et des truites. Je le comprends ,moi méme il y a peu je me suis enfui de Lourdes….et je regrette pas, encore moins quand on recommencera a vraiment chasser un peu a not tour dans le coin.
    Ah oui….est ce que vous etes secouriste…..?

  14. Caroline Lepage dit :

    Yechua, vous êtes vraiment quelqu'un de sympa et je suis certaine que votre dame le sait bien 😉 Indéterminée, peut-être ? J'ai rencontré des humains qui avaient l'air de vrais requins, plongé dans l'eau avec des requins qui avaient l'air… de vrais poissons et croisé en chemin des surfeurs qui étaient réellement des gens biens et des plongeurs qui, eux, ne l'étaient pas du tout et vice-versa bien sûr ! Conclusion, il faut de tout pour faire un monde et surtout se garder de faire des généralités d'une "communauté" ou même d'un groupe d'animaux 😉

  15. yechua dit :

    Vous allez un peu loin en assimilant les surfeurs à une communauté d'animaux……. Evidemment, si vous vous amusez a plonger nue au milieu d'un banc de surfeurs pour vos études biologiques, il ne faut pas vous étonner de recevoir des signaux d'animalité qui pourraient vous les faire prendre pour des requins et vice versa……….Dans ce cas là évidemment vous risquez moins au milieu d'un banc de requins, ce qui a pu vous les faire prendre pour des etres humains. D'ou souvent chez les jeunes biologistes femmes quelques signes de confusion intellectuel ,voir meme…bref…j'vous dis tout ça c'est pour vos études et votre futur mariage, que vous n'alliez pas épouser un pitbull en le prenant pour un caniche , ça arrive meme et surtout parait t'il aux grandes intellos…..comme ma soeur agrégée par exemple….enfin ça a failli mais j'ai pu la sauver…au dernier moment…à une époque. Je vous laisse réfléchir et retourne chasser la requine dans la mangrove avec Silk et Nono… qui s'est fait niquer par un zombie…j'lavais pourtant prévenu.

  16. Caroline Lepage dit :

    Vous avez l'imagination bien fertile sur la vie privée des autres monsieur yechua… Je ne m'en permettrais pas tant sur la vôtre qui ne regarde que vous 😉 Bon, et vous avez un peu détourné mes propos : par communauté, je parle bien d'êtres humains, plongeurs, surfeurs qui en ce moment se font volontiers la tête (alors qu'ils fréquentent le même milieu), c'est regrettable je trouve. Cela dit, l'homme fait bien partie du règne animal. Bonne continuation.

  17. Caroline Lepage dit :

    Ah, et précision puisque vous ne l'aviez pas compris yechua : par groupe d'animaux, je voulais parler des requins. De la petite roussette au grand requin baleine, je veux bien croire que tous souffrent de ce cliché "requin=mangeur d'homme"

Laisser un commentaire