Récit de Marion Poizeau, réalisatrice, sur son surf trip en Iran en 2011 avec la surfeuse irlandaise Easkey Britton. Retrouvez un reportage complet sur le sujet dans le magazine Explô de Laurent Bignolas sur France Ô mardi 30 Octobre 2012 à 20h35.

Lorsque l’on évoque l’Iran dans les médias, on parle du programme nucléaire, de la République islamique, de la répression des femmes et de la lapidation. Pourtant, j’ai du mal à imaginer qu’un pays avec une histoire aussi longue ne puisse posséder de véritables richesses culturelles. L’empire Perse, l’Etat de la création des droits de l’homme, le pays des Milles et Une Nuits. Faut-il s’en tenir à ce que l’on nous raconte dans la presse ?

Avec Easkey Britton, on veut se lancer le défi de partir surfer dans une république islamique et de constater par nous-mêmes à quoi ressemble l’Iran. J’avoue que l’on a quelques appréhensions avant de partir. Porter le voile, surfer, filmer… Je pars avec une petite caméra, on verra bien…

On a entendu dire qu’il y a des vagues au sud de l’Iran. Un ami a déjà surfé au Pakistan près de la frontière iranienne. Pour lui, la meilleure période pour partir, c’est l’été, de juin à septembre.

Les démarches pour l’obtention des visas sont longues, mais on arrive à s’organiser pour le mois de septembre. On s’envole alors pour Téhéran puis pour Chabahar au sud-est de l’Iran. Sur place, on fait appel à un chauffeur, Bob et un interprète, Abdulah qui vont nous aider dans notre quête: explorer la côte et trouver des vagues.

Après deux heures de recherche, Easkey fait sa première session sur une plage à quelques kilomètres de Chabahar. Quel accueil! C’est une première. Jamais personne n’a encore vu de surf et encore moins pratiqué par une femme. Les hommes n’ont pas l’air de trouver ça désagréable. Au contraire, certains nous confient qu’ils aimeraient voir des Iraniennes pratiquer le sport.

Même la police nous rend visite. Les agents sont inquiets pour la sécurité d’Easkey à cause des rochers. On leur explique que tout va bien et ils accompagnent alors la troupe de curieux qui s’est rassemblée sur la plage. L’ambiance est détendue. C’est très agréable et je n’ai aucun problème pour filmer. Plus tard dans le séjour, les pêcheurs nous expliquent que la meilleure période pour venir, c’est le mois de juin. Il y a plus de houle. Mais les conditions sont déjà très correctes.

Dans l’eau, Easkey apprend à surfer avec un hijab en « Lycra » spécialement conçu pour les femmes musulmanes qui veulent pratiquer des sports aquatiques. Ça glisse beaucoup mais elle finit par s’y habituer!

Le décor est magnifique. L’océan aux portes du désert. Les plages sont vides et très propres. Mis à part la plage la plus proche de Chabahar où les Iraniens viennent se baigner et se détendre le soir, les seuls spectateurs que l’on croise ailleurs, se sont des chameaux.

Bien sûr, surfer couverte des pieds à la tête dans une eau à 28°C est une véritable contrainte. Pratiquer un sport synonyme de liberté dans un pays comme l’Iran nous permet d’engager des conversations sur certains sujets et notamment sur la condition des femmes.

Pourquoi on ne nous parle jamais du peuple iranien lorsque l’on évoque l’Iran ? L’accueil, le gentillesse, l’honnêté et la culture de ces gens qui nous font oublier la propagande contre le pays. Bien sûr, le poids du régime islamique est très présent, et surtout pour les femmes. Les Iraniens essayent de vivre normalement sans oublier que les choses peuvent changer.

Merci à tous les locaux qui nous ont accueillies chaleureusement et qui nous ont aidées dans notre démarche de pratiquer le surf pour la première fois sur les côtes iraniennes. Certains nous ont même demandé de revenir pour leur enseigner le sport. Et pourquoi pas?


Le site de Marion Poizeau: http://marionpoizeau.com/

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , ,

 

8 Commentaires

  1. Damien dit :

    Bravo les filles pour votre ouverture d'esprit et pour nous faire partager ces images, quelque peu différentes de ce que les médias véhiculent.

  2. incognito dit :

    moi qui croyait après avoir regarder le 20H, que l'Iran c'était seulement, des méchants musulmans qui veulent l'arme atomique…

    Je crois que je me suis fait avoir…

    • dav dit :

      Remplace cette femme par une femme en bikini dans une eau a 28°C comme tout être censé ferait et tu verra peut etre pas les mêmes réactions des locaux. Reste pas aveugle l'Iran ca reste L'Iran.

  3. sebastien dit :

    Pourquoi est il imposé aux non croyants de porter cette tenue ? Je ne comprends pas qu'une "religion" puisse être à ce point irrespectueuse des libertés de chacun. Mais bon c'est un autre débat…

  4. incognito dit :

    attention depuis le 9/11/2001, on a stigmatiser les musulmans…

    On a tous était conditionner pour avoir peur des arabes et pour faire un amalgame avec

    arabes = terroristes…

    Pour avoir fait 7 fois le Maroc, j'ai rarement rencontrer des gens aussi hospitalier que les musulmans.

    Dav je ne suis pas du tout d'accord, d'ailleurs je pense que on ne sait pas du tout comment est la vie en Iran, a part a travers le 20H…

    Les américains ont sauver le peuple de Lybie, de Tunisie, d'Egypte, bientôt la Syrie et L'Iran…

    C'est bien connue ils font ca sans aucune arrière pensée juste pour un monde meilleur…

    Juste pour te faire cogiter Dave sache que" GENERAL MOTORS a racheter 7% de PSA qui va bientôt licencier a tout de bras, a condition que PSA ne vende plus de voiture a l'Iran. 455 000 voiture vendue a l'Iran en 2011 soit 13% du CA de PSA.

    http://911nwo.info/2012/09/16/les-salaries-de-peu

    ALORS LA JE ME DEMANDE QUI EST VRAIMENT AVEUGLE.

  5. Marc dit :

    Incognito …comment peux tu être aussi naïf…( Les Ricains ont sauvé la Lybie ,La Tunisie ,L'Irak ,et bientôt il vont déclencher une guerre mondiale …!!!)Crois tu normal que les FEMMES surfeuses doivent être imposé de porter une telle tenue ???? et au Maroc ,je respecte leur mode de fonctionnement ,mais vis à vis des libertés femmes ce n'est pas top ..je suis désolé ,il faut sortir de Taghazout et des trips surf à la mode pour Occidentals …la vrai vie du Maroc n'est pas là …!!

  6. incognito dit :

    Marc non ce n' est pas normal, que les femmes doivent s'habiller ainsi, mais personne n'y changera rien. Et c'est toujours pas normal, le manque de liberté on est bien d'accord, mais ce sera dure a changer…

    Quand a "Taghazout et les trip surf a l'occidental", je te reconnais bien la Marc…Tu connais les gens sans les connaitre tu doit étre télépathe.

    comme on dit "TAGHAZOUT TRACE TA ROUTE"mais ca tu le sais déja, comme tu sais tout…

    Je ne connais presque pas Taghazout, tout simplement pcq je fuis les endroits comme ca.
    J'ai vu la vraie vie du Maroc: la misère, l'entraide, la solidarité, la vie sans eau et électricité,
    le froid l'hiver dans les maisons, la religion, la contemplation … etc etc

    alors Marc stp arrête de juger les gens sans le savoir, on pourrait croire que tu manque d'ouverture
    d'esprit. ahah

    Guillaume je te remercie de ta mise en garde contre certains sites, mais le journal LE POINT n'est surement pas plus fiable… (sauf si tu aime la propagande)

Laisser un commentaire