Cette année 2012 restera une excellente année en termes de fréquence et de qualité de houles sur la Côte Basque. J’ai eu mon lot de très bonnes vagues cette année, mais ma meilleure session ne sera ni cette magnifique session au coucher du soleil à la Côte des Basques ni cette session à la Grande Plage de Biarritz. Non, la plus belle session de 2012 restera pour moi cette session de surf à Hendaye dans des vagues de moins d’un mètre partagées avec des enfants ayant la mucoviscidose.

Cela faisait plusieurs mois que je théorisais dans des articles et dans le livre Surf Thérapie sur les bienfaits du surf chez les personnes ayant la mucoviscidose. J’allais enfin pouvoir me rendre compte par moi-même si les effets bénéfiques du surf étaient bien réels en accueillant le premier groupe de jeunes porteurs de la mucoviscidose pour un stage de 3 jours à Hendaye.

Grâce à l’Association Etoiles des Neiges, six jeunes – Axel et Juliette, 12 ans, Mina 13 ans, Axel, Antoine et Lucas 16 ans – venaient découvrir des activités de bord de mer comme le surf, le SUP, la pirogue hawaïenne ou le wave-ski.

J’avais un peu peur que les enfants n’apprécient pas le surf, ou que cela ne leur fasse pas tant de bien que ça. Mais le doute n’a pas duré bien longtemps… Juste le temps que les jeunes se mettent à l’eau et prennent leurs premières vagues !

J’ai été impressionné par la joie et l’enthousiasme communicatifs procurés par ces moments passés dans les vagues. Mina: « On s’est vachement éclatés. C’est super ! » Axel: « Au top ! C’est trop, trop top… Ça m’a débouché le nez. C’est bien de respirer l’air de la mer. » Lucas: « Mortel ! On a l’impression de voler, de flotter, c’est trop bien ! On a tellement l’impression de s’amuser qu’on pense plus à ce qu’on a, c’est cool » Juliette: « C’est super ! Déjà je voudrais en refaire parce que j’aime bien les sports comme ça… Avec le sel, quand on a bu la tasse, ça faisait remonter tout. »

Les aptitudes de tous ces jeunes à maîtriser les bases du surf en un temps record m’ont agréablement surpris. Même Manex, le moniteur, était content: « Ils surfent comme les autres gamins. » Comme quoi, on a raison d’encourager l’activité physique qui s’avère bénéfique sur tous les plans pour eux.


Juliette en action !

J’ai également constaté avec une grande satisfaction comment l’air marin et la pratique du surf décongestionnaient leurs voies nasales et leurs bronches. C’était la première fois que j’étais heureux de voir des surfeurs « cracher leurs poumons » entre deux vagues. Satisfait également de voir que les séances de kinésithérapie respiratoire après les sessions de surf donnaient bien. Ce ne sont que des impressions qu’il faudra confirmer par une évaluation plus approfondie sur un stage plus long. Mais cette expérience a fini de me convaincre de la nécessité de faire profiter du bord du mer à des jeunes porteurs d’affections respiratoires comme la mucoviscidose.

Ces jeunes m’ont donné une belle leçon de vie, et une envie de profiter encore plus de cette chance que nous avons de pouvoir surfer et de vivre au bord de l’océan. Je dirais même qu’ils ont donné un sens à mon travail de recherche sur les bienfaits de la mer. La pratique du surf chez les personnes ayant la mucoviscidose sera l’un des thèmes abordés pendant la Conférence Mer & Santé 2013 que j’organise à Biarritz en Octobre.

Vu le succès de cette première, l’expérience sera reconduite dès l’année prochaine. Il faudrait arriver à pérenniser ce type d’action et à leur donner un cadre pour accueillir des malades à l’année.

Ce stage a donné envie à certains jeunes de venir vivre au bord de la mer, et au moins une a déjà franchi le pas, pour sa santé et pour son plaisir d’être au bord de la mer.

Ce stage a été rendu possible grâce au dynamisme de Marianne Brechu, la présidente de l’Association Etoiles des Neiges,  accompagnée de toute une équipe médicale: le Dr Frédérique Chedevergne, pédiatre au CRCM de Necker, les infirmières Marlène Clairicia et Mathilde Monier, les kinésithérapeutes Charlotte, Mélanie et Natacha, Maya la psychologue, Amélie la professeur de sport. Sans oublier David Leib qui a capturé et mis en scène ces précieux moments en vidéo.

Je tiens à remercier les moniteurs de l’école de surf Hendaia Manex Sallaberry et Rozenn Thao ainsi que Franck de l’Arteka pour leur sympathie, leur enthousiasme et leur professionnalisme.

Un grand merci également à Pauline Ado qui a participé activement à ce stage qui se déroulait chez elle à Hendaye, alors qu’elle a eu une année bien chargée où elle a assuré sa qualification sur le World Tour Féminin pour la 3e année consécutive.

Ce stage Surf et Mucoviscidose a donné lieu à un reportage dans Le Magazine de la Santé.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, blogueur sur Surf Prevention. Auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , , ,

 

4 Commentaires

  1. sebastien dit :

    Super guillaume
    C’est vraiment super qu’autant de personnes puissent se motiver pour une bonne cause.
    Cela permet aussi de démontrer que le surfer n’est pas un être doté simplement d’une moelle épinière mais qu’il a aussi un cerveau et un coeur.

  2. Plus qu’à souhaiter que la nouvelle année soit aussi généreuse en découverte et expérience.
    Bonnes fêtes 😉

  3. xavier dit :

    Félicitation, très belle initiative!!

  4. jamega dit :

    bravo

Laisser un commentaire