Eric Dargent sera l’un des professionnels de santé présents à la Conférence Mer & Santé qui se déroulera les 4 et 5 Octobre 2013 à Biarritz. Surfeur passionné, Eric a la particularité d’avoir été victime d’une grave attaque de requin qui lui a fait perdre une jambe.

Au lieu de se laisser abattre, Eric n’a rapidement eu qu’un seul rêve après l’accident: celui de retrouver la mer. Pour regoûter aux joies du surf dans les vagues, Eric s’est lancé dans le développement de prothèses spécifiques au surf et aux autres sports de glisse.

Eric Dargent, infirmier libéral de profession, a toujours été un passionné de sports de glisse: surf, bodyboard, stand-up paddle, funboard… qui l’ont amené à glisser sur les vagues de la Méditerranée, d’Espagne, du Portugal, du Maroc ou de la Guadeloupe.

La vie d’Eric Dargent a basculé ce 19 Février 2011 où il a été victime d’une attaque de requin à La Réunion. Il fut la première victime de cette terrible série d’attaques sur la côte Ouest de l’île qui a déjà fait 4 morts et 2 blessés graves chez des pratiquants de surf et de bodyboard. A chaque fois que se reproduit une attaque, Eric a l’impression de revivre son cauchemar.

Eric Dargent n’avait pas pris de risque inconsidéré le jour de l’attaque: il était à l’eau avec d’autres surfeurs, sur un spot réputé non dangereux jusqu’alors, bien avant la tombée de la nuit, alors qu’il ne pleuvait pas et dans une eau qui était claire, contrairement à ce qui a pu être écrit dans les médias.

Malgré toutes ses précautions, il a été surpris par un requin: « je n’ai pas vu le requin arriver, j’ai senti quelque chose s’accrocher à ma jambe… J’ai baissé la tête pour regarder ce qui m’arrivait et j’ai vu le requin accroché au niveau de mon mollet. J’ai vu son museau, sa tête et son corps positionné à la verticale. La première réaction a été de taper sur son museau, mais c’était comme si je tapais sur un tôle en fer. On ne peut pas se battre, on subit. »

Conséquence de l’attaque: une amputation du membre inférieur, au niveau fémoral, au-dessus du genou. Cette amputation haute compromettait sérieusement ses chances de pouvoir resurfer et les premiers avis n’étaient pas très encourageants quant à sa reprise hypothétique du surf, car il n’existait pas encore de prothèse adaptée.

Mais Eric est un mordu de surf, un battant, et ses recherches pour remonter sur une planche vont bientôt porter leurs fruits. La découverte de l’Association Vagdespoir et de son dynamique président Ismaël Guilliorit lui a redonné un formidable espoir: celui de reprendre le surf. Grâce à un échange d’expérience, de conseils et de matériel, ce qui semblait impossible va se concrétiser: Eric reprend le surf debout sur ses deux jambes !

Le travail d’Eric en collaboration avec son prothésiste marseillais Bertrantd Tourret Couderc et l’entreprise Proteor va conduire à l’élaboration et au perfectionnement de prothèses uniques au monde pour surfer de manière fluide et performante avec une amputation fémorale. Comme on peut le voir sur les photos, Eric est déjà revenu à un excellent niveau avec sa prothèse. Et il imagine déjà les possibilités pour d’autres amputés: « si cela devient possible pour moi, cela veut dire que je pourrai à mon tour aider d’autres personnes amputées à accéder au surf. »

Eric utilise maintenant un genou BTK utilisé pour le VTT qui lui offre souplesse et légèreté pour réaliser des mouvements se rapprochant de ceux d’un surfeur valide. Pour le surf, il utilise le pied mis au point par Ismaël. Mais il a un pied différent en fonction du sport de glisse pratiqué, que ce soit la petite planche, le stand-up paddle, le skate, ou même le snowboard !

En plus de travailler inlassablement à perfectionner sa prothèse, Eric travaille aussi sur le shape de ses planches et sur sa condition physique grâce à un gros travail de renforcement musculaire, d’endurance, d’équilibre et de proprioception.

Ce nouveau départ, Eric Dargent le doit en grande partie au surf. « La Mer a été un moyen pour moi de retrouver l’équilibre pour repartir dans la vie. Quand je surfe, j’ai l’impression d’avoir encore ma jambe. »  déclare Eric Dargent. « J’ai toujours été dans mon élément en étant dans l’eau, que ce soit en nageant, en plongée, en bodyboard, en surf ou tout simplement en m’asseyant pour regarder la mer ou l’ océan. Plus qu’une passion, c’est devenu au fil du temps un besoin vital pour mon équilibre. »

Eric Dargent sera donc l’invité d’honneur de la Conférence Mer & Santé de Biarritz où il viendra nous parler de son incroyable histoire, de sa deuxième vie et de ses projets avec son association.

Plus d’informations sur la conférence Mer & Santé: www.health-sea.com

Plus d’informations sur l’Association d’Eric Dargent : www.associationsurfeureric.com/ 

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , ,

 

2 Commentaires

  1. Jon dit :

    Une très belle leçon qui prouve encore une fois la force de ce sport à changer des vies vers le haut!! L’océan a bercé mon enfance en mer et sous l’eau, et aujourd’hui sur l’eau, le surf est vital pour maintenir mon esprit en éveil et à ne pas se résigner à sa vie de « metro boulot dodo ». Sans cette passion je serais certainement drogué intoxiqué et sûrement déjà mort… 🙂

  2. Le surfeur normand dit :

    Merci pour l’article
    Comme écrit précédemment, une belle leçon de vie notamment pour ceux concernés par le handicap physique
    Et merci à ceux qui travaillent sans cesse à la mise au point des prothèses qui permettent un retour à une vie (presque ?) normale

Laisser un commentaire