Pascale Honore, mère de famille âgée de 50 ans originaire de Paris, est paraplégique depuis un grave accident de voiture survenu il y a 18 ans en Australie. Suite à un traumatisme de la moelle épinière au niveau de T4 (4e vertèbre dorsale), elle n’avait plus l’usage de ses jambes. Mais alors qu’on lui avait prédit qu’elle ne pourrait plus jamais marcher, elle s’est mise en tête récemment de surfer !

C’est avec l’aide d’un ami de ses fils, Tyron Swan, 23 ans,qu’elle a mis au point une nouvelle façon originale de faire du surf en tandem entre une personne valide et une personne handicapée. Ils ont appelé ça le « Duct-Tape Surfing« .

Pascale Honore tient assise dans un grand sac à dos avec des trous au fond pour laisser passer les jambes. Elle est attachée contre Tyron Swan avec du ruban adhésif de type « Duct Tape » enroulé au niveau des épaules, de la taille et des jambes. Ils utilisent une grande planche qui leur permet une bonne flottaison.

L’exercice de se lever est une épreuve de force pour soulever les 45 kg de Pascale. Mais dès la première vague qu’ils ont réussi à prendre, Pascale a ressenti une sensation inoubliable: « Je me souviens juste avoir levé la tête, vu les couleurs de la vague, et entendu ce son… mais ça s’est terminé trop vite. »

Ils ont pris leurs premières vagues à Sheringa Beach près d’Elliston sur la Péninsule d’Eyre en Australie. Depuis, plus rien ne les arrête et ils cherchent le meilleur système pour surfer en binôme.

Pour prendre les vagues plus facilement, il leur arrive de se faire tracter par un jet-ski. Ils ont déjà effectué plusieurs sessions et envisagent maintenant de partir en surf trip pour rejoindre Ry Craike à Kalbarri, un spot de la côte Ouest australienne.

Lombalgiques s’abstenir 😉

Source: http://www.adelaidenow.com.au/paraplegic-mum-goes-duct-taped-surfing-on-south-australias-west-coast/story-e6frea6u-1226655084953

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , ,

 

8 Commentaires

  1. Le surfeur normand dit :

    Décidément, c’est Noël.

    Deuxième article sur le thème du handicap et du surf en une semaine.

    J’entends des petites voix qui diront « encore » (c’est moins sexy qu’un article de surf de gros)
    mais dites-vous plutôt putain quel bonheur de ne pas être concerné et de pouvoir profiter pleinement de la vie 😉

    Et puis une telle envie de vie, ça donne pas un coup de fouet ?

    Merci au rédacteur.

  2. Pascal dit :

    Merci pour l’exemple et l’envie réalisée. Ça change la vie de tous ceux qui regardent. Merci pour ce sourire intense.

  3. dubreu dit :

    Très ému par cette lecon de partage. Merci.

  4. debz dit :

    Bravo!

  5. Niko dit :

    Autant je connaissais les planches adaptées type benboard autant la c’est pas mal pour la position verticale.
    Sympa

  6. Rodolphe dit :

    Grand Bravo pour cette leçon de vie , cette vision la du surf dépasse le plaisir égoïste de la glisse ….. C’est la magie du partage , quel plaisir pour celui qui donne aussi …

  7. MOREL dit :

    Merci de relayer des articles qui nous montre toutes les qualités que l’être humain a en lui.

  8. Malheureusement Pascale Honore vient de nous quitter à l’âge de 52 ans suite à des complications médicales : http://www.news.com.au/national/south-australia/pascale-honore-dead-elliston-woman-who-inspired-millions-by-surfing-taped-to-friends-back-dies-aged-52/story-fnii5yv4-1227515229735

    Nous n’oublierons pas cette session courageuse malgré le handicap.

Laisser un commentaire