Que feriez-vous si demain on vous diagnostiquait une maladie grave ?

A 30 ans, Hayden Peters a été confronté à cette situation difficile quand un médecin lui a annoncé qu’il était probablement atteint d’une maladie génétique incurable.

Alors qu’il devait attendre 3 mois pour avoir les résultats de ses analyses, son premier réflexe instinctif a été de s’échapper vers l’Océan, comme vous pouvez le voir dans ce magnifique court-métrage de Skip Armstrong intitulé The Coast.

Devant l’incertitude sur son diagnostic et son espérance de vie, Hayden Peters a choisi de quitter son environnement urbain et il s’est réfugié dans un environnement naturel en bord de mer où il a pu plonger, naviguer en kayak, et surtout surfer.

Ces jours passés en bord de mer lui ont permis de se recentrer sur sa vie, de mettre les choses en perspective et de se sentir vivant. Cette surf thérapie lui a permis de lutter contre l’anxiété liée à sa situation et de retrouver un équilibre dans sa vie, et a peut-être aussi participé à sa guérison.

the coast

Voir aussi : – l’interview du réalisateur.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , ,

 

4 Commentaires

  1. mi dit :

    partir… l’océan, le tour du monde, tout ce qu’il m’est possible de faire et de voir ! très belle vidéo

  2. depuis l’age de 4 ans je navigue, je surf, je plonge , je régate,
    je n’ai jamais arrété de naviguer et de surfer
    A 47 ans
    on m’a diagnostiqué la maladie de parkisnon, je vais avoir 54 ans, depuis 5 ans je suis administrateur d’un club de voile , en 5 ans section sportive scolaire, centre d’entrainement , 150 jeunes navigues toutes les semaines, aprés une stimulation cérébrale en décembre 2014je vais redémarrer le paddle alors si tu apprends que tu es malade tu continu comme avant et si tes muscles ne suivent plus il te reste ta tête , alors fait là fonctionner au maximun et partage tes passions , la vie est belle et le science avance pour toi

  3. mi dit :

    le stress de l’annonce est un moment très délicat et chacun réagit selon sa personnalité, le surf est un bon moyen de le gérer, ça peut être aussi, la méditation, la peinture, l’écriture ou tout autre alternative permettant de l’exprimer mais j’ai pu constater par expériences professionnelles que beaucoup regrettent de ne pas avoir profité au maximum de leur condition physique tant que celà était possible…(dans le cas d’une maladie invalidante)

Laisser un commentaire