Un drame s’est noué à la Grande Plage de Biarritz ce mardi 26 Janvier 2016. Par un temps doux et ensoleillé, inhabituel pour un mois de janvier, mais avec une eau fraîche à 13°C, un homme s’est noyé à la Grande Plage de Biarritz, malgré l’intervention d’une surfeuse qui a tout tenté pour maintenir la victime à la surface en attendant l’arrivée des secours.

La surfeuse qui est intervenue a accepté de témoigner sur Surf Prevention pour rétablir l’enchaînement des faits.

Vers 14 heures, alors que la marée montait depuis 2 heures avec un coefficient élevé de 91, cette surfeuse locale expérimentée part surfer à la Grande Plage dans des vagues puissantes de 2m50 et de forts courants. Sur le sable, elle est alertée par un père de famille qui n’arrive plus à voir un baigneur qui se serait mis à l’eau en maillot au niveau de l’hôtel du Palais.

Sans attendre, après avoir donné le numéro des secours à appeler, elle se met alors à l’eau au nord de la Grande Plage pour profiter du courant, très fort à ce moment de la marée, qui va vers le large. Elle ne voit personne autour d’elle, jusqu’au moment où elle aperçoit une forme flottante qui lui semble de loin être un tronc d’arbre. En s’approchant, elle se rend compte qu’il s’agit en fait d’un homme qui flotte inanimé avec la tête dans l’eau.

Elle fait signe et entreprend alors de sortir la tête de la victime de l’eau et de la hisser sur sa planche de surf (un shortboard). Elle tente à plusieurs reprises des insufflations mais la victime reste inconsciente, ne respire pas et ne semble plus avoir de pouls.

Isolée des quelques autres surfeurs qui évoluent à l’autre extrémité de la plage, la surfeuse ne peut compter que sur elle-même pour maintenir le noyé à la surface. Elle emploie toutes ses forces pour le maintenir sur sa planche malgré l’inertie de la victime, son poids et sa tendance à lui glisser entre les mains.

Pendant 20 bonnes minutes, la surfeuse a fait tout ce qu’elle a pu pour réanimer le surfeur et surtout tenter de le maintenir à la surface, mais seule, avec des forts courants, elle a dû affronter des séries de grosses vagues où elle devait garder le contact avec la victime. Elle a réussi à passer plusieurs séries de vagues sans perdre la victime, mais sur une vague de série, la victime lui échappe… Elle la rattrape in extremis avec ses jambes pour la faire remonter.

Sur la 2ème vague d’une nouvelle série, la victime échappe à la surfeuse. Juste après la vague, elle observe la surface de l’eau tourbillonnante qui a dû attirer la victime par le fond. Elle tente à plusieurs reprises de se lever sur sa planche pour prendre un peu de hauteur et essayer d’apercevoir la victime. Mais malheureusement elle ne la reverra plus.

Au bord, des témoins ont déjà passé l’alerte, mais les secours arrivent sur zone alors que la surfeuse a déjà perdu la victime depuis quelques minutes.

L’hélicoptère ECU 64 de la Gendarmerie Nationale engagé par le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) est le premier sur zone, bientôt rejoint par des sapeurs-pompiers en paddle-boards puis 2 jet-skis.

Un VSAV (véhicule de secours et d’assistance aux victimes) ainsi que la vedette de la SNSM Capitaine Martin Jorlis basée à Bayonne arrivent également sur zone, pendant que les pompiers et la gendarmerie effectuent des patrouilles terrestres.

L’hélicoptère ECU 64 débute ses recherches à 14h40 jusqu’à 17h26. A 18h40, à la nuit tombée, le préfet maritime de l’Atlantique décide de suspendre les recherches par moyens dirigés.

La surfeuse, saine et sauve, mais épuisée par ses efforts pour ramener la victime, s’est vue proposer une aide psychologique. Saluons son intervention et ses bons réflexes de premiers secours. Mais dans de telles circonstances, sauver seule une personne noyée depuis un temps indéterminé relevait de la mission impossible.

A l’heure où cet article est publié, le corps de la victime, un homme d’une cinquantaine d’année résidant à Biarritz, n’a toujours pas été retrouvé, avec une mer qui est restée forte ces derniers jours.

Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.

noyade biarritz

Photo Jean-Daniel Chopin / Sud-Ouest.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: , , , , ,

 

1 commentaire

  1. thetaz dit :

    Félicitations à cette Surfeuse, au risque de sa vie n a pas hésité de porter secours à ce baigneur imprudent

Laisser un commentaire