Mise à jour du 19.07.2012: Un arrêté préfectoral signé le 9 juillet dernier, autorise le rejet dans l’océan, au Wharf de la Salie, à l’entrée du bassin d’Arcachon, d’une partie des effluents du bassin de rétention (Saugnac) de l’usine Smurfit Kappa, où sont notamment stockés les 3 500 m³ de liqueur noire échappés de la cuve éventrée, le 5 juillet. Source Sud-Ouest (voir commentaires ci-dessous).

Un sérieux incident s’est produit le jeudi 5 juillet 2012 aux alentours de 14 h 30 à l’usine de fabrication de papier kraft « Smurfit Kappa » de Biganos, dont la plupart de ceux qui sont déjà passés dans la zone ont pu sentir les émanations malodorantes. Cet accident a rappelé les menaces qui pèsent sur l’écosystème du Bassin d’Arcachon.

Une cuve de 4 500 m³ aurait éclaté, libérant 3 500 m³ de liquide huileux, marron, composé de lignines, de sulfure de sodium et de soude caustique. Ce liquide de pH 13 présentait un risque corrosif.

Cette vague de « liqueur noire » aurait rompu un mur de rétention et se serait répandue à terre. Une partie serait allée dans une lagune de secours, mais entre 100.000 et 500 000 litres seraient partis dans le Lacanau, un ruisseau qui se jette dans L’Eyre, une rivière qui rejoint le bassin d’Arcachon.

D’après le journal Sud-Ouest, l’eau de la Leyre est devenue brunâtre et même noire par endroits avec de la mousse blanche et marron, avec des anguilles et des poissons morts qui faisaient surface à proximité du point de rejet. La Leyre est le principal apport d’eau douce du Bassin d’Arcachon et on redoutait hier que l’eau polluée ne se soit déversée dans le Bassin, malgré la mise en place d’un barrage filtrant. Un représentant des ostréiculteurs en était réduit à espérer que « les forts coefficients de marée, ce soir et demain [allaient] favoriser la dilution de ce liquide. »

L’usine où travaillaient environ 150 personnes a immédiatement été évacuée et mise à l’arrêt. Toutes les activités de baignade et de canoë-kayak ont été interdites sur les rives de la Leyre. Un contrôle de la qualité des eaux de baignade sur les plages de la côte sud du Bassin devait être effectué ce vendredi. Les ostréiculteurs et les pêcheurs ont décidé de porter plainte pour pollution.

Cet incident est venu rappeler que le Bassin d’Arcachon était un paradis menacé par différentes sources potentielles de pollution. D’après ce documentaire du photographe Stéphane Scotto (vidéo Dailymotion), on sait depuis plusieurs années l’équilibre du Bassin d’Arcachon menacé par différentes sources de pollution.

Il mentionne le « Wharf de la Salie » d’où se déversent les eaux usées à 400 mètres du bord (photo ci-dessous) et dont les stations d’épuration construites en amont ne filtrent pas les pollutions chimiques.

Il évoquait déjà à l’époque les inquiétudes autour de l’Usine Smurfit Kappa de Biganos, mais aussi la décharge d’Audenge et la pollution liée aux nombreux bateaux de plaisance.

Source: http://www.sudouest.fr/2012/07/06/cuve-eventree-a-l-a-papeterie-762862-2770.php
http://www.sudouest.fr/2012/07/06/biganos-l-usine-smurfit-kappa-est-toujours-arretee-763111-2770.php

 

Tags : , , , , ,

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site Internet sur le Surf, la Santé et l'Environnement.

 

Suivez les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS
 

6 Comments

  1. Le documentaire de Stéphane Scotto sur le Bassin d'Arcachon est édifiant et révoltant. Il illustre comment les pollutions chimiques sont occultées, alors qu'il s'agit de la menace principale sur le milieu marin…

  2. Biganos (33) : l'usine Smurfit Kappa est toujours arrêtée.

    Le sous-préfet du bassin d'Arcachon, Jean-Pierre Hamon, a survolé, ce vendredi matin, dans un hélicoptère du Sdis, l'usine papetière Smurfit Kappa à Biganos où une cuve de liqueur noire a éclaté jeudi, libérant 3 500 m3 de liqueur noire, un produit corrosif.

    Il a également survolé le Lacanau et la Leyre, les deux cours d'eau où 100 m3 de ce liquide se sont déversés, jeudi, et où des poissons ont été retrouvés morts. "L'analyse de l'acidité est neutre et il n'y a aucun impact visuel de pollution" assure le sous-préfet qui a également animé, ce vendredi matin, une réunion de travail avec Ifremer, le Siba, le Sdis, la DDTM et les ostréiculteurs. Le Siba va procéder ce vendredi à des prélèvements et des analyses d'eau en divers points du Bassin, jusqu'au Cap Ferret.

    <object id="flashObj" width="460" height="290" classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" codebase="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,47,0"><param name="movie" value="http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1&quot; /><param name="bgcolor" value="#FFFFFF" /><param name="flashVars" value="videoId=1723954322001&playerID=1272681520001&playerKey=AQ~~,AAABJqdXick~,GBv5UUMEyNcCyIaDyjNeEj1bfqFo21Ha&domain=embed&dynamicStreaming=true" /><param name="base" value="http://admin.brightcove.com&quot; /><param name="seamlesstabbing" value="false" /><param name="allowFullScreen" value="true" /><param name="swLiveConnect" value="true" /><param name="allowScriptAccess" value="always" /><embed src="http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1&quot; bgcolor="#FFFFFF" flashVars="videoId=1723954322001&playerID=1272681520001&playerKey=AQ~~,AAABJqdXick~,GBv5UUMEyNcCyIaDyjNeEj1bfqFo21Ha&domain=embed&dynamicStreaming=true" base="http://admin.brightcove.com&quot; name="flashObj" width="460" height="290" seamlesstabbing="false" type="application/x-shockwave-flash" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always" swLiveConnect="true" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi?P1_Prod_Version=ShockwaveFlash"></embed></object&gt;

    http://www.sudouest.fr/2012/07/06/biganos-l-usine

  3. Le scandale ne s'arrête pas là… D'après Sud-Ouest :

    Un arrêté préfectoral signé le 9 juillet dernier, autorise le rejet dans l'océan, au Wharf de la Salie, à l'entrée du bassin d'Arcachon, d'une partie des effluents du bassin de rétention (Saugnac) de l'usine Smurfit Kappa, où sont notamment stockés les 3 500 m&sup3; de liqueur noire échappés de la cuve éventrée, le 5 juillet.

    Un arrêté autorise Smurfit Kappa, sous réserve du respect des normes, «dans le mesure de ce qui est utile au bon fonctionnement de la STEP» et pour un délai de deux mois, à éliminer les effluents présents dans ce bassin de rétention, à raison de 120 m&sup3; par heure, dilués avec neuf fois le volume d'eau brute.

    Ces effluents sont une première fois traités par la station de l'usine, avant de rejoindre le collecteur du Siba où ils sont retraités par la station du Siba avant d'être rejetés au Wharf de la Salie. La quantité totale n'est pas précisée. Il est seulement indiqué que 20 000 m3 doivent être éliminés dans une filière distincte.

    Lire l'article ici : http://www.sudouest.fr/2012/07/19/le-rejet-contes

  4. FroguetteMiNote dit :

    Un formulaire de réclamation à adresser à la Préfecture (pdf lisible en ligne via Google Docs) :

  5. Greg dit :

    Quand on voit cela, premièrement c'est une honte et ça donne vraiment pas envie d'aller se baigner!!! De toute façon, ces entreprises n'ont que faire de l'environnement….. A bon entendeur…..

  6. Brigitte dit :

    J'ai consulté deux fois la semaine dernière pour des brûlures des muqueuses suite à ma baignade.

Postez un commentaire

Nom (Requis)
E-Mail (Requis)
Site Web