exostose du surfeur

« Surfeurs : quand l’oreille prend la vague ». C’est le titre d’un reportage du Magazine de la Santé présenté par Michel Cymes et Marina Carrere d’Encausse diffusé au début de l’été 2010. France 5 a fait passer la vidéo au GEPOS qui a naturellement choisi Surf Prevention pour le présenter aux surfeurs. Extraits :

Marina : « un avant-goût de vacances avec une pathologie propre aux surfeurs, ça se passe dans l’oreille et ça se termine souvent au bloc… »

Le journaliste : « A la plage, il y a ceux qui lézardent, il y a ceux qui flânent et…il y a ceux qui surfent ! [Le surf], un sport de plus en plus populaire mais qui n’est pas sans risque. Ces mordus de la glisse sont en effet exposés à une pathologie bien particulière et inattendue : l’exostose dite du surfeur« .

Pr Vincent Darrouzet (Hôpital Pellegrin – CHU de Bordeaux) : « Ce qui fait la susceptibilité du conduit auditif, c’est l’intimité de la peau et de l’os : la peau est apposée sur l’os sans aucune surface de glissement. Donc, toutes les stimultations physiques, et en particulier le froid, vont être transmis directement à l’os, et cet os va réagir à ces conditions anormales par des appositions, des accumulations de feuilletages osseux, cela donne une espèce de mille-feuille, et ce feuilletage successif va progressivement, de part et d’autre du conduit, en haut et en bas, finir par sténoser, par refermer le conduit auditif. »

Dr Jean Sayeux (Hôpital Bagatelle / Bordeaux) sur le surfeur opéré dans le reportage : « C’est un patient qui va resurfer, il a encore une vingtaine d’années de surf devant lui (note de Surf Prevention : beaucoup plus s’il surfe aussi longtemps que John Zapotocky presque centenaire  😉  ), donc classiquement, il va de nouveau être exposé à de l’eau froide ; on n’arrive jamais à stopper totalement l’évolution donc c’est un patient qui probablement, peut-être dans 15 ans, sera de nouveau opéré. C’est l’intérêt d’utiliser une voie mini-invasive qui ne laisse pas de séquelles au niveau du conduit et de l’oreille. » Voir le détail de cette technique chirurgicale de l’exostose.

Raphaël Tutetuit (www.sorky-protection.com) parle de ses bouchons d’oreilles qu’il stocke dans un porte-clé. Selon lui, ces bouchons n’altèrent pas l’audition et la proprioception indispensables au surf.

Comme le dit très justement le journaliste : « Les messages de prévention ont encore beaucoup de mal à passer auprès des surfeurs qui préfèrent bien souvent préserver leur liberté au détriment de leur santé… »

Précisions de Michel Cymes : ces exostoses ne touchent pas que les surfeurs mais également les plongeurs (et toute personne) qui passent du temps dans l’eau froide.

En savoir plus sur la protection des oreilles du surfeur.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , ,

 

1 commentaire

  1. A 26:30 minutes de ce podcast de France Culture, Anne-Sohie Sayeux donne une vision poétique de l'exostose qu'elle considère comme faisant partie de la transformation du corps du surfeur en celui d'un homme-poisson.

    <iframe src="http://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=4464485&quot; width="481" frameborder="0" scrolling="no" height="139"></iframe>

Laisser un commentaire