Dix-huit mois après la publication de la première édition du livre Surf Thérapie, il est temps de faire le point et de passer à des applications concrètes.

Mais avant toute chose, un petit rappel : qu’est-ce que la Surf Thérapie ?

La Surf thérapie consiste à utiliser la pratique du surf dans l’optique d’améliorer l’état de santé.

Le surf peut aider à prévenir certains problèmes de santé, voire aider à les soigner, ou « simplement » améliorer le confort de vie. A l’heure actuelle, nous commençons à intégrer que l’hygiène de vie, l’activité physique et des thérapies naturelles peuvent apporter un bénéfice complémentaire aux traitements médicaux conventionnels. Mais beaucoup de personnes ignorent que la pratique d’une activité physique au contact de l’environnement marin comme le surf peut sensiblement améliorer leur état de santé.

Pire, des personnes malades, convalescentes ou en rémission, n’ont pas accès au surf qui pourrait leur être bénéfique, faute d’encadrement et de structures adaptées. Avec un encadrement médical et paramédical adapté, il serait pourtant possible de donner accès au surf à de nombreuses catégories de personnes présentant des problèmes de santé stabilisés, en l’absence de contre-indication au surf.

Jusqu’à il y a peu, il n’y avait aucune structure ni de médecin référent dans cette discipline. Les choses sont en train de changer avec des initiatives individuelles ou associatives comme celle de SUP Fit qui propose la surf thérapie par le Stand-Up Paddle dans le Languedoc Roussillon.

L’objet de la surf thérapie telle que je la conçois est de faire intervenir auprès du pratiquant des professionnels de santé (médecin, infirmier, kinésithérapeute, ostéopathe, naturopathe, psychologue, etc.) qui pourraient travailler en collaboration avec un moniteur de surf sensibilisé à cette prise en charge.

On distingue l’aspect « bien-être » de la surf thérapie pour des personnes en bonne santé ou présentant des problèmes « bénins » (stress, surmenage, surpoids, maux de dos, troubles musculo-squelettiques…).

Il existe aussi une véritable Surf Thérapie médicale dont peuvent profiter des personnes présentant certaines maladies chroniques ou handicaps. Cette surf thérapie médicale nécessite un encadrement par des professionnels de santé.

La Surf Thérapie est une authentique thalassothérapie en version 2.0 où les bienfaits de la mer sont potentialisés par l’activité physique et un encadrement médical adapté. Je parle bien de « thalassothérapie », et non pas de « thalasso » dont certains centres qui s’en revendiquent ont parfois oublié la vocation médicale première de la thalassothérapie.

Après une première phase de théorisation de la surf thérapie, il était nécessaire de rentrer dans le concret avec sa mise en pratique. Force est de constater que nous avons du retard par rapport à ce qu’ont déjà réalisé les Américains, les Anglais et les Australiens. La prochaine étape est donc de concrétiser la surf thérapie en France et dans les pays francophones, et de la faire (re)connaître par le corps médical et les autorités de santé en réalisant des études confirmant son efficacité dans des indications bien précises.

C’est la surf thérapie médicale que je m’appliquerai à développer dans les prochains mois. Faute de prise en charge de la surf thérapie par le système de santé français (contrairement à l’Angleterre), les stages de surf thérapie en direction des personnes malades seraient financés par le biais d’une Association Surf Thérapie que nous allons mettre en place dans les toutes prochaines semaines.

Le but est d’aider à intégrer la pratique du surf dans des projets thérapeutiques et dans la prise en charge globale de patients présentant une maladie chronique ou un handicap.

Différentes catégories seraient ciblées dans un premier temps :
– enfants et adolescents présentant une mucoviscidose sur laquelle les bienfaits du surf ont été démontrés ;
– malades en rémission ou en convalescence d’un cancer dont on sait que l’activité physique aide à prévenir la récidive et améliore le confort de vie;
– patients présentant une maladie chronique (asthme, diabète, obésité…) pouvant bénéficier d’un stage de surf encadré médicalement.

Nous aurons besoin de vous pour nous aider à mener à bien ces actions, humainement, matériellement et financièrement.

Cet appel vise aussi à mobiliser les professionnels de santé pratiquant le surf motivés pour participer au projet « Surf Thérapie ».

Dr Guillaume Barucq.
Auteur du livre Surf Thérapie.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , ,

 

5 Commentaires

  1. Vincent dit :

    Félicitation Guillaume pour cet article ! Lorsque tu parles de mobilisation des professionnels de santé autour de la Surf Thérapie, nous avons justement monté une commission médicale au sein de l'association SUP FIT, constituée aujourd'hui de médecins, naturopathes, kinésithérapeutes, ostéopathes, dermatologues… qui ne demande qu'à s'enrichir de compétences et de volonté supplémentaire ! RDV sur http://www.supfit.fr

  2. Fox dit :

    Très bonne initiative Guillaume! Bon courage en attendant le démarrage de l'association.

  3. cyrill dit :

    guillaume c'est vraiment top , merci pour ton site
    la bizz a ismael et simon de la guadeloupe
    poyomassif

  4. loomans serge dit :

    Merci Guillaume pour tes initiatives pour ma part je suis licentié en psychologie et surfeur convaincu comme toi de l'intéret du surf pour aider dans certaines pathologies je réfléchis à théoriser l'impact psychologique de la pratique…si ça t'intéresse vas faire un tour sur mon blog surfthérapie skyrock.com….tous ensemble pour rendre la pratique efficace et opérante.

  5. Adrien dit :

    Article du Sud Ouest d'aujourd'hui :
    http://www.sudouest.fr/2012/10/30/blesses-par-la-

Laisser un commentaire