Le chiffre parle de lui-même : 25.000 mégots de cigarettes ont été ramassés par les bénévoles de Surfrider Foundation en seulement 3 heures de temps sur 4 plages de Marseille (Prado Nord et Sud, Prophète et Fausse Monnaie).

Il ne s’agit bien évidemment pas de montrer du doigt Marseille en particulier, car toutes les plages de la Méditerranée ou de l’Atlantique qui accueillent des plagistes fumeurs sont concernées par ce phénomène.

Si on multiplie par le nombre de plages en France, et par les dizaines de milliers de plagistes qui les fréquentent en été (si quelqu’un a des chiffres précis à ce sujet…), on peut estimer que le nombre de mégots jetés sur les plages doit se compter en millions.

On sait qu’environ 30% de la population française fume quotidiennement ; il serait intéressant de connaître le pourcentage qui jette négligemment ses mégots sur la voie publique ou dans le sable, au lieu d’utiliser des cendriers de plage.

Ce geste d’incivilité est d’autant plus grave qu’un seul mégot peut contaminer jusqu’à 500 litres d’eau, par le biais des polluants chimiques et même radioactifs contenus dans les cigarettes avec leurs dizaines de composants toxiques.

Le grand public a-t-il seulement conscience de cela ? Ou les gens n’en ont-ils absolument rien à carrer ?

L’autre jour, j’ai pris en flag une adolescente en train de balancer sa clope au bord de l’eau pour l’éteindre. Mais combien de personnes par seconde font le même geste de jeter ou d’enfouir un mégot dans le sable en été ?

Certaines villes ont pris la décision d’interdire le tabac sur certaines plages, comme c’est le cas à New York. La Ciotat avait ouvert la voie en France. Puis la Ligue contre le Cancer s’est mise à donner le label « Plage sans tabac® », dont Nice a été la première lauréate (photo). D’autres stations balnéaires ont suivi comme Cannes ou Ouistreham dans le Calvados. Encore faut-il que l’interdiction soit respectée (vidéo Dailymotion)…

Sur la côte basque,  aucune commune n’a franchi le pas vers une plage sans tabac ; Saint-Jean-de-Luz mise tout de même sur la prévention. Mais cela sera-t-il suffisant pour changer les comportements ?

Rappelons que 3 Français sur 4 sont favorables à l’interdiction du tabac sur les plages.

Même s’il ne s’agit pas, loin s’en faut, de la seule pollution sur les plages, la lutte contre le tabac est hautement symbolique, non seulement pour l’enjeu environnemental qu’elle représente mais également pour l’enjeu sanitaire. On vous prépare d’ailleurs un article sur comment arrêter de fumer par la surf thérapie 🙂


Nice : plage sans tabac par France3Nice

Lire aussi: – Laissez tomber la clope, mais pas sur le sable

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , ,

 

8 Commentaires

  1. nico dit :

    la majorité des fumeurs pense qu'un petit mégot jeté vite fais bien fais dans la rigole d'un trottoir ou encore mieux dans le trou d'une pauvre bouche d'égout est un geste eco cytoyen !
    la plupart d'entre eux ne tienne même pas compte du mal qu'ils se font en tirant sur une clope.
    moi perso j'ai réussi a arrêter de fumer sa m'a pris 3 ans maintenant sa fais 4 ans que je ne fume plus et je reste choquer de voir que mes potes arrivent a s'enfiler un paquet par jour sans ressentir le besoin de s'arrêter.
    avis a tous les fumeurs : fumez tranquille mais ne laissez pas traîner vos mégots partout
    merci.

  2. Colonel Bigorno dit :

    Complètement pour l'interdiction pure et simple du clope sur la plage et dans l'eau. Après ce sont nos enfants notamment qui jouent avec les mégots dégueulasses dans le sable.
    Cependant, on devrait pouvoir se procurer des cendriers facilement à proximité, ça faciliterait les bons gestes, et ça supprimerait toute excuse de ne pas les faire.

    • DrGonzo dit :

      Un fumeur qui sait trouver des clopes devrait savoir aussi trouver un cendrier tout seul non?

      • Colonel Bigorno dit :

        faut croire que ça attaque extrêmement rapidement les neurones parce qu'elles/ils sont beaucoup à ne pas y parvenir.
        Souvent je pense que c'est la flemme, nos ptits jeunes sont si fatigués de leur vie, nos ptits vieux aussi, et les autres je t'en parle pas, alors malgré le côté assistanat, va falloir leur distribuer des ptits cendriers, au moins le temps que ça devienne une sorte de réflexe: à comportement de chien, réponse de Pavlov.

  3. sebastien dit :

    Moi je suis un ancien fumeur 2 paquets par jours pendant plus de 10 ans. j'ai cesse de fumer depuis…tres longtemps (10 ans a peu pres). Je ne supporte pas de voir les gens enfouir les megots ds le sable. de mon temps (je parle comme les vieux cons) on avait des boites (faites d'ailleurs par surfrider foundation si les anciens se souviennent.
    ce qui est egalement penible c'est de se prendre avec le vent la fumee du voisin (et sympa pour les enfants aussi). Pourquoi pas un espace fumeur sur les plages ?
    je sens que je vais me faire incendier mais je le dis quand meme 🙂

  4. nono dit :

    La belle nature humerde , prefere jeter sa clope par la fenetre que salir son putain de cendrier tout beau de sa belle bagnole a credit.Travaillant sur les plages je vois ces comportements de decerebres au quotidiens, ca me debecte, vivement le paquet de clopes a 100 euros, meme pour moi qui en fume une desfois.Et puis tant qu on y est le litre d essence a 10 euros comme ca les plages seront plus propres peut etre.

  5. lila dit :

    les plages sont a tout le monde et ce serait dommage de ne plus y aller avec certains amis seulement parce qu'ils sont fumeurs. ancienne fumeuse je suis pour tout ce qui pourra aider a faire disparaitre le tabac mais il faut aussi respecter la liberte de chacun et de toutes facons d'interdire des plages aux fumeurs ne les fera pas arreter de fumer. je pense qu'une education massive serait le plus benefique. deja avec le recyclage les francais ont vachement progresse et la majorite l'a deja integresi je compare avec d'autres pays ou l'education ne s'est pas fait. ca devrait etre pareil pour le tabac. il faut bombarder d'info, exposer les gens, et bien sur leur fournir des cendriers de plage gratuits partout… et pourquoi verbaliser celui qui jette son megot dans le sable. on n'interdit pas de fumer mais on interdit de jeter son megot n'importe ou, un peu comme les crottes de chien…

  6. yechua dit :

    Les lilas fleurissent , personne heureusement ne les empechera
    Les couillons ahuris jettent leurs mégots et pourrissent partout le joli sable…..MAIS QUI ENFIN LES EMPECHERA!

    Personne mon bon monsieur….car les lilas sont bien trop douces…
    gentilles……ainsi gentil sable et nous tous pourrrira…..mais bien gentilment monsieur…..bien gentilment.

Laisser un commentaire