On croyait qu’un surfeur en Stand-Up Paddle était plus en sécurité, du fait du peu d’attaques de requins recensées sur ces usagers de la mer. Mais une attaque survenue cette semaine à Hawaii montre que même sur un SUP volumineux, on n’est pas à l’abri de l’assaut d’un requin.

David Peterson, 55 ans, attendait une vague sur son SUP de 9’6 à environ 200 mètres du bord jeudi 18 octobre, vers 7h30 du matin, sur le spot de Kanaha Beach Park à Maui. Quand soudainement, il s’est fait déstabiliser de sa planche pour atterrir sur le dos d’un requin qui était en train de s’acharner sur le gros rail de sa planche.

Pour se protéger, Peterson a tapé sur la tête du requin avec sa pagaie, tout en criant au secours. D’après un témoin de la scène, Peterson aurait essayé de remonter sur sa planche avant que le requin ne l’en refasse tomber. Il a alors dû se défendre de nouveau avec sa pagaie. Il est ensuite remonté sur sa planche et s’est mis debout aussi vite qu’il a pu pour échapper au requin.

Le requin a mordu le rail, non loin de là où le surfeur avait les pieds. Fort heureusement, le surfeur n’a pas été mordu, mais il s’est blessé en remontant sur sa planche en s’égratignant sur la partie abîmée par le requin. Le requin a quand même laissé une empreinte de sa mâchoire de 30 centimètres environ sur le rail dur et épais, ainsi que sur l’anti-dérapant du SUP (voir photo).

Le requin mesurait 2 mètres à 2m50, mais l’espèce n’a pu être identifiée compte-tenu de la fulgurance de l’attaque.

David Peterson tient un surf shop à Haiku, le Maui Dawn Patrol, et en 40 ans de pratique du surf, jamais il ne s’était retrouvé nez à nez avec un requin. Choqué mais pas affolé pour autant, il a d’abord pensé rester dans l’eau pour profiter des très bonnes vagues de ce matin-là en se disant que la foudre ne frappe pas deux fois au même endroit, mais il a opté finalement pour la sortie de l’eau en se disant que sa planche risquait de prendre l’eau là où le requin l’avait croquée…

Les autorités locales ont pris cette attaque au sérieux en interdisant l’accès aux plages et à l’océan dans un rayon d’1,6 km autour du lieu de l’incident.

Il a semblé que le requin en voulait avant tout à la planche. Était-ce à cause de sa couleur orangée ? (On sait que certaines couleurs de planche dont le orange peuvent favoriser les attaques). Ou était-ce l’heure très matinale de la session qui a favorisé cette attaque ?

Une chose est sûre maintenant: le SUP n’est pas une assurance tous risques contre les attaques de requins, comme nous avions pu le suggérer par le passé, et il ne peut être utilisé seul dans des dispositifs de surveillance et de prévention des attaques, comme les vigies requin par exemple.

Source: http://www.mauinews.com/page/content.detail/id/566120/Man-apologizes-for-closure-after-shark-encounter.html?nav=10

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , ,

 

4 Commentaires

  1. Aritz de Biarritz dit :

    À quoi reconnaît on un surfer hawaïen d'un surfer réunionnais ?
    Le surfer hawaïen s'excuse auprès de ses camarades que le spot ait été fermé une après midi .Le réunionnais accuse les élus qu'il y ait des requins dans l'eau et obtient plus d'un an de spots fermés . Pour le nombre d'attaques mortelles ,hawaii et la réunion pointent à la même place.cherchez l'erreur .

    • cedric974 dit :

      Bonjour Aritz,
      De temps en temps il faut savoir s'abstenir. Tous les basques sont-ils des terroristes? Tous les immigrés des voleurs?

  2. ben-j dit :

    Meme si le surfeur en SUP n'est pas à l'abri d'une attaque de requin,il est tout de meme plus en sécurité puisque qu'il s'en ait sortit .Si ce surfeur avait été en sur un shortboard ,il aurait été nettement plus blessé .En plus sa pagaie a puis lui servir pour se défendre .

    Je pense que cette attaque est dû au fait que le SUP-surfeur surfait a une heure matinal car on ne le répétera jamais assez "il ne faut pas surfé tôt le matin et trop tard en fin d'après midi ".Mais à Maui ,pour avoir des vagues sans vent ,il faut se lever avant le vent ,cela explique pourquoi il était à l'eau à 7h du matin.

  3. brice de nice dit :

    C'est bien un ricain pour dire qu'il comptait rester à l'eau pour "profiter des très bonnes vagues de ce matin là"…

Laisser un commentaire