Nous avions évoqué le localisme et la recrudescence des tensions sur les spots pendant l’été en France dans ce reportage. Il semblerait que le surfeur australien Craig Anderson en ait fait les frais à l’occasion d’une session. Depuis qu’il est revenu en Australie, Craig Anderson s’épanche dans les médias pour dire à quel point il n’a pas apprécié la France et la mentalité sur les spots. Alors que Craig est l’archétype du free surfeur cool dans ses vidéos, il semble totalement perdre sa positive attitude quand on lui rappelle son séjour dans le Sud-Ouest…

« Je devais aller en Californie mais j’ai eu un dernier jour épouvantable en France, et j’ai décidé de changer mon billet d’avion pour rentrer en Australie. C’était le pire surf trip que je n’aie jamais fait. Je dis toujours que c’est le pire trip mais là c’était carrément horrible. L’ambiance en France était vraiment mauvaise. J’ai juste passé un très mauvais séjour, les vagues n’étaient pas très bonnes et je ne me suis pas vraiment entendu avec les Français, ni apprécié leur présence.

A chaque fois que nous allions surfer, Dane [Reynolds] et moi, les surfeurs nous ramaient autour et je n’ai pas eu un bon moment là-bas. La dernière fois que j’ai surfé, je me suis fait frapper au visage dans l’océan, c’était l’expérience la plus sauvage de ma vie. Je ne pouvais pas le croire, j’étais totalement déconcerté.

Ça me déprime quand des gens se mettent en colère à ce point dans l’océan. C’est là où tu as besoin d’être juste en paix, de t’amuser et d’être totalement relaxé, et ce gars était tellement en colère… Et je ne l’avais même pas taxé pourtant. J’avais regardé à l’intérieur, puis fait un petit cut-back sur cette vague de 60 centimètres pourrie, et quand je me suis remis à ramer vers le large, il s’est mis à me crier dessus en français. Je n’ai même pas compris ce qu’il disait. Et tout-à-coup il s’est penché en avant et m’a cogné, c’était si violent.

Donc oui, c’est pour ça que j’ai eu besoin de revenir enfin à la maison pour un bon moment. »

Apparemment, Craig Anderson a été choqué par cette altercation (la première dans l’eau de toute sa vie), même s’il n’a pas été blessé.

Craig Anderson a tenu ces propos sur le site whatyouth.com et il a tenu le même discours dans cette vidéo du Hoy Show.

C’est l’occasion de rappeler que le localisme violent n’a pas sa place sur les spots. Il serait néanmoins intéressant d’avoir la version du surfeur impliqué dans l’altercation pour savoir ce qui s’est réellement passé.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , ,

 

84 Commentaires

  1. Alexandre dit :

    Et le localisme tout court, a-t-il sa place ?

  2. Oui un localisme intelligent, pacifique, et non territorialiste peut avoir sa place, notamment pour préserver les spots et éduquer les visiteurs 🙂

  3. Jo dit :

    Peut être qu il prenait trop de vagues ?

  4. Jeremy dit :

    C est marrant j ai surfe avec lui la semaine derniere a Newcastle. J ai bien fais de pas lui parler 🙂 Mais le mec etait vraiment cool a l eau et surfe vraiment bien ! 1 m onshore et un nombre d air 360 replaque incalculable.
    Bon si tu vas a Snapper rocks quelques semaines t as le droit a des collisions volontaires des drop incalculables et des tirages de leg rope. Tu te fais snaker par des groms dans tout les sens l ambiance a l eau est vraiment naze.
    Il parle de son trip sur Coastalwatch.com qui est un des sites web les plus checker pour les webcams et les report avec swellnet(en Australie).
    Tout ca pour dire qu en France ou en Australie y a des vagues vierges ! Meme sur la Gold coast j ai eu droit a des belles vagues pour moi tout seul ! Pourquoi voyager vers des spots surpeuples?

  5. tim dit :

    C’était à Biarritz où il s’est fait « cogné » par un mec « inconnu », jamais vu sur ce spot. Un vrai con qui n’avait rien d’un « local ».

    • buttonsbtz dit :

      si toi meme tu étais du coin ;tu saurais qui c’est!!!pauv’ sni.
      il y a plus assez de locals à la grande pour faire la police…
      c’est dommage! à l’époque, elle avait mauvaise réputation et on y surfait tranquille.je n’étais pas à l’eau ce jour là,je ne sais pas comment anderson s’est comporté mais il n’as pas l’air agressif!généralement ce genre de gars doués sont assez cool…mais la violence verbale est différente du passage à l’acte ;que je ne cautionne pas!je pense que c’est pas normal tout ces mecs qui te tournent autour comme des mongols sans essayer de savoir qui est qui?le surf a ses codes alors les nouveaux :c’est à l’inside!c’est normal,merde!on est pas des joueurs de golf,on fait pas du sport :on vit le surf (et ses excès!)cf surf rage/nat young

      • tim dit :

        Faire le flic l’été ok, mais de là a foutre une beigne a Anderson, c’est inacceptable merde local ou pas local !!
        j’étais pas à l’eau non plus ce jour là mais 2-3 potes m’ont raconter la scène…
        Apres pour ton com du dessous, je suis assez d’accord avec toi, la plupart des crétins ne sont pas de bon surfeurs effectivement

    • Valentin dit :

      Et bien moi j’étais dans l’eau quand cela est arrivé.

    • petrau manu dit :

      je suis née a la grande plage je m appelle manu petrau si toutefois tu as une petite crise de confiance on peut en discuter par contre évite de baver sur moi et sache que ton M ANDERSON il m a braqué et il a prit une crépe on appelle ça une sanction punitive jeune padawane

      • RD dit :

        Et tu es content de toi, jeune bas du front ?

        Celui qui frappe est un âne, toujours (sauf s’il se défend). Frapper quelqu’un pour une vague, ça pue, c’est minable. Des mecs comme toi sont un poison pour le surf. Quelque soit ton niveau (pas extraordinaire non ?) et ta localitude, tu as agi comme un crétin, je te le dis sans « crise de confiance ». Même si le mec t’a braqué, qu’importe. J’espère pour toi que tu changeras en vieillissant.

        • valentin dit :

          Il a pris une claque, il pleure maintenant et c est pas grave.
          Ceux qui n etaient pas dans l eau merci de ne pas dire de betises.
          RD????

        • petrau manu dit :

          le jour ou tu arriveras a avoir mon palmares on en reparlera guignol et si je suis venu dire ça sur ce site c est parce que des charlots comme toi ce n est plus possible mais bon que veux tu c est comme ça en tout cas tu es le bien venu a la grande

          • RD dit :

            Tu vois mon gars d’une ton « palmarès » (pour moi on peut commencer à parler de palmarès quand on a un titre national en poche) je m’en tape, je n’ai aucun complexe pour ce qui est du niveau de surf (moi aussi j’ai été champion du monde de mon quartier), et de deux c’est pas le sujet. Juste que moi aussi j’ai été un local, et des « gus » qui ont déboulé et ont fait n’importe quoi sur « mon » spot y’en a eu un tas. Un spot que j’étais quasi-seul à surfer à une époque où le surfing n’était pas la foire d’empoigne et où les mecs de 20 ou 25 balais jouaient pas au blackshort. Des pinguoins qui m’ont démarré devant à peine foutus de se lever sur leur board et qui faisait « ouaip ouaip », y’en a eu et pourtant, jamais je n’ai cédé à la violence (et pourtant je suis du genre « nerveux »). Des coups de gueule ça par contre je ne me suis jamais gêné, des explications de texte sur la plage y’en a eu un paquet, des moukatages mêmes… mais franchir le cap de la baffe ou du coup de poing est pour moi inconcevable. Rien ne justifie qu’on frappe pour une vague, ce n’est qu’une vague. Ce genre d’action pourrit l’ambiance au pic. Donc je réitère : même une baffe est un acte de violence. Mais peut-être que tu ne sais pas t’exprimer et te faire comprendre autrement ? zéro tolérance avec ça. Ceci dit si ce Craig Anderson est arrivé en terrain conquis, il n’ a pas à trop faire ouin ouin non plus : mais tu aurais dû lui parler, voire l’engueuler, voire le braquer, ça aurait suffit : next time ?

      • LOL cette histoire me fait rire car quand je l’ai postée je n’avais aucune idée qu’elle s’était déroulée sur le spot que je fréquente au quotidien…

        Non pas que je cautionne ces agissements, mais pour dédramatiser la situation il faut dire que ça se passe parfois comme ça à « La Grande ».

        Apparemment Craig Anderson n’avait pas lu la fiche Surf Prevention sur la Grande Plage de Biarritz où il est bien précisé que l’on peut être confronté à des engueulades sur le spot: http://www.surf-prevention.com/informations-surf-trip-grande-plage-de-biarritz-france-2-1.php

        Comme le local dit avoir mis une simple « crêpe » et que Craig Anderson dit ne pas avoir eu mal, on peut être rassuré sur la violence du coup.

        On est d’accord pour dire que la violence n’a pas sa place au pic et qu’il faut faire preuve de respect quand on arrive sur un spot. Mais quand on lit la réaction négative de Craig, on peut douter qu’il ait vraiment respecté tous les « codes » ce jour-là…

      • Drakkars dit :

        Hé manu ……. C’est toi ???

        Si c’est le cas, la crêpe est largement méritée …..

      • Damien dit :

        Mettre une claque à Craig Anderson pour une vague pourrie à la grande… plus que pitoyable. Mais c’est bien les mecs rester sur votre spot de classe mondiale à surfer vos vagues de merdes entre consanguins.

  6. gui dit :

    ils y a vraiment des mecs qui se penne pour des fous alors qu’il sont personne quelle c.. le gas qui la frappé!… pff ca me dégoute se genre de comportement, se prend pour quelle que chose quand on est personne!!!

  7. Val dit :

    Pour appuyer ce que dit Tim.. Originaire du sud ouest je surfe souvent sur Anglet ou Biarritz, parfois meme les landes. L’ambiance a l’eau y est tranquille… il n’y a 2 endroits par contre ou le « localisme » peut se fait sentir, c’est sur les plages du VVF et du Surfclub. A biarritz sur la grande plage ou la cote des basques, je n’ai jamais eu de soucis…
    bref il y a des cons partout de toute façon, c’est bien dommage de faire une si sale réputation a la France..

  8. mat dit :

    des cons j’en ai vu aux cavaliers, au surfclub de anglet, et le plus a laffit…
    a laffit il y a vraiment tous le gratin des crétins !!!

    • buttonsbtz dit :

      on a effectivement un grand quota de cretins en france ,c’est nul!
      mais en australie ,brésil,californie,indonésie,canaries et surtout espagne,c’est pareil!la plus part de ces cretins ne sont pas de bons surfers ,c’est leur seul moyen de continuer à prendre des vagues.

      • BIBO dit :

        Les Canaries SONT l’Espagne… et puis moi je crois que tu te trompes ou tu es allé surfer juste à coté de la frontière man. En Espagne la plupart de pics son tranquilles et les locaux ne disent rien si ton attitude est normale. En plus, il y a bcp moins de people qu’en France….

    • minutepapillon dit :

      MAT,
      « le plus a laffit »
      Alors là Mat, tu me fais plaisir. Ca colle avec mon expérience.
      Je suis dans les Landes et surfe le plus souvent a Messanges. J’ai du une fois aller bosser sur le 64, j’ai pris la planche et j’ai tenté le coup à Laffit. Plus jamais …
      J’ai tenté de discuter avec deux trois gars avant d’aller à l’eau … c’était pas amical (et curieux, y-avait le mot « basque » dans toutes les phrases qu’ils prononçaient … c’était pourtant pas le sujet … bizarre … une obsession ? … c’est le mot de passe ? )
      A l’eau alors que je remontait, il y a un excité qui m’a quasi foncé dessus … J’ai lâché la planche et plongé pour ne pas me le prendre sur la gueule, il est passé au dessus de moi quand la vague et passée … (j’aime pas les points de suture). Ensuite il s’est mis à m’insulter parce que « j’avais lâche ma planche » … J’ai pris pas mal de noms d’oiseaux dans la tête.
      Je suppose que c’est calculé. Que c’est une façon de chasser les « étrangers ». Pour moi c’est bon, je te le laisse ton Laffit …
      J’arrive encore à être aimable quand je vais rejoindre mon petit pic secret en foret et que je tombe sur 5 gars du pays basque. Seul du coin à l’eau, je renseigne et je souris … mais j’ai un peu plus de mal qu’avant.
      dernière chose : Il y a une chanson de Brassens qui s’appelle « Les imbéciles heureux qui sont nés quelques part. »

  9. jon dit :

    j’ai la version de celui qui a donné le coup et c’est totalement différent de la version de anderson .après je ne cautionne pas la violence et surtout pas dans l’eau mais le respect de ce qui surf sur leur spot depuis qui sont gamins, ce qui est le cas de « l’agresseur »l’ambiance dans l’eau n’est que le reflet de la société d’aujourd’hui.pas de respect,pas de partage,pas de fun,et surtout ne pas s’excuser…

  10. john dit :

     » je ne me suis pas vraiment entendu avec les Français, ni apprécié leur présence  » j’hallucine !! c’est un peu limite ça quand même .. quel culot devrait se poser des questions le type c’est surement uniquement la faute des français ouiiii
    la pauvre chouquette elle a pris une claque alors elle est pas contente et rentre à la maison !! mais c’est quoi ces tapettes sérieux ! qu’ils se cassent les mecs sont payés à surfé ont une vie de branque pendant qu’on bosse et se plaignent mais ferme là a tout jamais con !!

  11. Perso, j’ai passé tout l’été à la grande plage. Je surfais parfois jusqu’à 2 fois par jour et les plus cons à l’eau n’étaient pas les touristes mais bien les locaux. Aucune pédagogie, tout juste bons à insulter les débutants au lieu de leur expliquer la logique des déplacements dans une eau parfois surpeuplée.

  12. Franck dit :

    Il y a de plus en plus d’étranger dans le monde…
    Perso je check le spot ratio vagues/surfeurs à partir de là bien souvent je tape l’esquive un peu plus loin même si la qualitée n’est pas au top…comme ça je peux positiver, prendre autant de vagues que je désire, et kiffer le simple fait d’être tranquille là le cul sur la board…ocean feeling 😉

  13. La frite de lafite dit :

    Je suis lafrite de lafite,le ga qui a donné le cou.craig a maté une fille et j’lu ais dit « espèce de blaireau aussie,tu viens en France pour fourrer ton sgeg dans de la tafana locale  » il a dit  » yes mate,haha hahahahaa ,fucking: very good for surfing ,good for fitness  » et la j’ai vu rouge ,faut dire que ma mère vient pas souvent me voir surfer .alors j’y ai collé une beigne et il a crié  » oh ,shocking ! Fucking not so good « . Voilà .rien a rajouter…

  14. Qui peut parler de localisme à Biarritz en plein été ? Tout le monde débarque de partout et c’est la grande foire désorganisée ! Un bordel monstre si bien que de nombreux biarrots évitent de se mettre à l’eau durant juillet / août.

    On ne peut plus appeler çà du surf mais du barbotage dans les vagues. Cà gueule dans tous les sens, je comprends qu’il y en ai qui pètent les plombs (mais si c’est déplorable).

    Même des spots comme la côte des basques, qui étaient plus tranquilles jusqu’à présent, voient débarquer des gonzes qui gueulent ou qui insultent les autres. Cà doit être l’époque qui veut çà.

    Pour ce qui est de la mésaventure de Craig cet été, qu’il vienne plutôt en automne. Il verra que la session est plus sympa et il gardera un meilleur souvenir du pays basque.

    Quoiqu’il en soit, soyez plus intelligent que la moyenne. Comme pour Maxwell, s’il en a déjà trop, ce n’est pas la peine d’en rajouter !

  15. Valentin dit :

    Pour avoir assisté à la scène, Mr Anderson a mérité de se faire bouger. Il n’a pas été marqué, mais une bonne claque lui a remis les idées en place.
    Il est arrivé et direct a mis une braque à une personne (n’en déplaise à Tim qui doit venir d’arriver dans la région) qui surf depuis tout petit à la grande.
    Après continuer de lustrer toutes ces personnes qui ne vous respectent pas dans l’eau.
    A+

    • Drakkars dit :

      Si ce mr Anderson a directement mis une braque à un local, il a largement mérité la claque.
      Si on lui fait pareil sur son home spot, çà m’étonnerais qu’il reste zen.
      S’il me l’avait fait (et je suis un vieux local de la Grande Plage ….. guillaume peut l’attester) Il se serais d’abord pris une bonne engueulade, puis une claque s’il avait fait exprés de ne pas comprendre.
      Il faut se rappeler que la grande plage est le seul spot où Sunny Garcia s’est pris une claque pour un cas de braque du même genre …….
      Donc les SNIs, si vous venez à la grande plage de biarritz, soyez courtois avec les surfeurs qui sont présents.
      Même si vous êtes doués en surf …..

  16. superpapou dit :

    plus il y a de surfeurs a l’eau plus il y’a de cons c’est mathematique

  17. Mathieu (twins) dit :

    C’est toi le meilleur Manu !! 😛 tu changeras jamais lol

  18. Surfognouf dit :

    Oh, Manu le local, j ignorais qu il y ait jamais eu des maternités a la plage alors bravo d être  »né sur cette plage ». C est toujours consternant pour moi cette fierté d être né quelque part, ça renvoie a une très belle chanson de Brassens, que tu gagnerais a écouter plus souvent. Va faire ta guerre, pendant que nous on surfe tranquillement dans la nature. Ce message s adresse a tous les shérifs des plages, mais aussi a ceux des pistes cyclables, des champs et des prairies. Peace

  19. boritchou dit :

    un beau merdier tous ça !

  20. mdude dit :

    Merde les gars doucement ^^! Surtout pour les « célébrités »… On a déjà pas une très bonne image pour l’accueil … Après pour les vagues pourries on l’enmerde putin il avait qu’à checker avant de venir et faut se mettre un minimum au courant avant de se ramener sur un spot, faut parler avec les locaux et déjà, quand on est étrangé, ça montre qu’on a du respect.

  21. Drakkars dit :

    Au fait ….
    Si les free-surfeurs-pro aussies (ou vickies (from convicts lol)) font une mauvaise réputation à la france au niveau surfistique, peut-être que tous les hollandais, allemands, belges (et parisiens etc …….) qui débarquent sur le sud-ouest de la france pour surfer, partaient ailleurs, c’est toujours çà de gagné pour la tranquilité dans l’eau …

  22. Adrien dit :

    Pourvu que Charb, de Charlie Hebdo, ne tombe jamais sur ce billet et ses commentaires…
    Les surfeurs pourraient avoir droit à un « tome 3 », ce qui serait historique !

    🙂

  23. RD dit :

    Voilà un beau sujet philo/pratique : à partir de quand une « crêpe » ou un pain est mérité ? Parce que si pour une vague braquée, un manque de respect certes, c’est mérité qu’est-ce qu’on fait quand il arrive de VRAIES tuiles, quand quelqu’un fait quelque chose d’un minimum grave ? Assassinat, lapidation ? J’envie ceux qui n’ont comme seul problème dans la vie qu’une vague braquée…

    • inx'allah dit :

      Ahah RD tu retranscris exactement ma pensée à travers tes commentaires et/ou réponses !!!
      DEPUIS QUAND taxer une personne à l’eau = une patate ????
      Où est l’esprit du surf ??? Certainement pas dans le coin …
      Honteux de voir comment peuvent réagir certaines personnes qui semblent penser que les vagues appartiennent aux locaux !!!
      Certes, il se doit d’avoir du respect dans l’eau, mais locaux ou pas, c’est la même chose ! Okay, ce gars a taxé une « figure emblématique » de la Grande … mais est ce que ce geste vaut vraiment un coup de poing dans la gueule ??? On atteint vraiment des sommets sans déconner !!!

  24. Adrien dit :

    C’est qui, la « figure emblématique » de la Grande ?

    C’est comme dans les séries américaines pour ados : l’équivalent du capitaine de l’équipe de football américain du lycée ?

  25. Clémentine dit :

    Je crois qu’on traverse une période compliquée pour le surf, avec de plus en plus d’affluence à l’eau et pas encore le recul et l’éducation pour que chacun gère comme il faut.

    Mais je crois qu’avant de s’énerver (je ne suis pas la dernière, les mecs qui taxe ça m’insupporte aussi), il faut garder en tête la raison pour laquelle on est dans l’eau, qui est de se détendre et se faire plaisir, non?

    Expliquer aux débutants est plus intelligent que leur gueuler dessus, mais après le gars qui fait l’intérieur ou qui taxe à répétition mérite de se faire un peu brailler dans les oreilles.
    Pour ce qui est de frapper, ça risque toujours de déborder, et on est pas sur un ring les gars…

  26. Mr S dit :

    local ou pas n’est pas la question, c’est à chacun de veiller aux respects des regles à l’eau. Y a pas de sherifs Soyez autonome, respect les règles et les autres peut importe votre niveau.

    Et les mecs qui se la joue sherifs ou moi je suis un local j’ai le droit de te mettre un pain, c’est vous justement qu’il faudrait sortir de l’eau

    Utilisé la gueulante à bon escient et la violence jamais c’est l’expression de votre manque d’éducation

  27. nico belin dit :

    Encore un type frustré et jaloux des pros… c’est pas bien !!!

  28. surfnoumea dit :

    Allant souvent surfer en australie et ce depuis 20 ans, je peux dire que si dans la majorité des cas les australiens sont sympas a l’eau il y a aussi de sacrés abruttis…

  29. Marion dit :

    Ca m’a toujours herissé les poils ces histoires de locaux!!
    Il y a des regles a respecter pour tout le monde quel que soit l’origine du surfeur ou son niveau.
    Si tu n’as pas la chance d’habiter a coté d’un spot et que tu ne peux venir qu’occasionnellement je ne vois pas pourquoi tu serais moins prioritaire que le mec qui se gave toute l’annee!!
    Apres les mecs qui taxent oui faut leur apprendre les regles (poliement pour les debutants ou plus basiquement pour les cadors qui se croient tout permis). Mais se tapper sur la gueule, clairement ca arrange rarement les choses! On a un cerveau, une langue, c’est pour s’en servir.

  30. Coco dit :

    C’est énorme, je me plis en deux de rire. Ce Craig Anderson avait l’air plutôt cool chaque fois que j’ai eu la chance de le voir surfer dans les Landes. Et lire que c’est Manu Petrau qui lui a mis une baffe, alors là je rigole encore plus. […] Jajajajajajajaja. Ca aurait été ailleurs qu’à la grande, il aurait rien dit le Manu parcequ’il n’aurait pas eu ses potes sur le sable. […]

  31. incognito dit :

    je n’étais pas la alors que dire…Mais la violence est la solution des idiots.
    après je suis plutôt choquée par les déclarations de Craig.

    « je ne me suis pas vraiment entendu avec les Français, ni apprécié leur présence »

    ben vient pas mec

    • Drakkars dit :

      C’est sûr que le craig n’est pas bien finot avec une telle réflexion.
      Je suis sur qu’il est du genre à aller surfer en afrique et de regretter qu’il y ait autant d’africains …. Quand je pense qu’on dit que les voyages forment la jeunesse ……

      • Coco dit :

        Il est Sud Africain d’origine donc l’Afrique ça doit pas trop l’impressionner et des voyages il en fait plus que nous tous réunis sur ce blog. Sûre que ça réflexion est un peu déplacée par rapport à la France, mais c’est un gamin de 22 ans qui c’est pris une patate dans un pays qu’il connait à peine et pour avoir braqué une vague de merde au champion de la grande. Si vous voyagez, j’espère que ça ne vous arrivera pas une situation pareil, ça doit pas être très agréable. Je rigole bien car il est pas très costaud le Craig , c’est un gamin tout mou et pas besoin d’être très brave pour lui en mettre une.

  32. souleyman dit :

    surfing is nazism?

  33. souleyman dit :

    Je voudrais savoir au bout de combien de temps on est « localisé ».
    5 ans, 10 ans, 15 ans, 20 ans ou plus?
    Doit t’on etre né sur la plage? peut ‘on alors aller surfer sur le pic qui est à 200 metres?
    Si quelqu’un a une reponse , merci d’avance.

    • Bison dit :

      Pour pouvoir se déclarer local et dire « c’est ma plage », il faut avoir aider à amener les grains de sables

    • amsm dit :

      Moi je crois qu’on est toujours le local de quelqu’un surtout en été d’ailleurs…

      Ensuite je pense qu’il y a toute une zoologie du local par ordre décroissant de puissance de localisme:

      1- Le king et sa descendance, celui dont l’arrière grand père est le maire ou le premier propriétaire de maison de la station, celui dont les rues portent le nom, celui dont la famille trust la place les commerces, etc…

      2- le baron, celui qui a fait souche au spot il y a plusieurs génération en ouvrant le premier shop ou en habitant à l’année le premier le secteur bien avant son développement économique et démographique, il est la mémoire des lieux et il connait tout le monde de tout temps et il est peu bavard, reçoit les autres barons ou les stars du surf pour les guider, il est consulté pour les compèt, etc…

      3- les locaux adoptifs, plusieurs degrés selon l’ancienneté et la générations, ils ont marché et surfé la première fois sur le spot où pépé ou papa a acheté la maison secondaire, ils sont là tout le temps pour leur version urbaine régionale ou toutes les vacances pour celle parisienne, ils connaissent tout le monde et on les voit tout le temps partout, le lieu est une excroissance de chez eux, leur extérieur en somme et se baladent pieds nu, avec une assiette en main, passe derrière les comptoires, entrent dans l’arrière boutique des shops, posent leur matos ches les commerçants et garent leur voiture ou leur vélo chez les riverains les plus proches du spot

      4- les locaux d’habitude ou d’affinité: ils viennent d’ailleurs et n’ont aucune attache historique MAIS ils sont aussi toujours là et parfois plus que la catégorie précédente qui souvent désertent en hiver tandis que eux continuent à honorer leur home spot d’adoption par amour inconditionnel et manque de tune souvent aussi… Tout le monde les reconnait comme locaux sauf les locaux supérieurs qui les tolèrent ou les adoubent par reconnaissance de leur amour et de leur soumission

      5- les locaux intermittents: ils viennent régulièrement mais fréquentent plusieurs spots du coin où ils saluent et connaissent du monde, on sait qu’ils existent et sont reconnus plus qu’acceptés

      6- les locaux autoproclamés: connaissent le spot, y sont venus plusieurs fois et revendiquent le titre aux touristes et novices qui se laissent facilement duper mais pas les locaux à qui on la fait pas…

      7- les locaux en carton: tout surfeur au pic avant les autres ne serait-ce que d’un quart d’heure et qui connait un local ne serait-ce que de vue, devient alors au yeux de tout surfeur qui vient d’arriver et qui ne connait personne un local…

      Mais attention, toutes ces catégories se déclinent elle-même en fonction du courant philosophique de la bête local: aloha, prosurfeur, oldschool, newsurf, skateur des mers, seventies ce qui changera totalement la posture du local à l’eau.

      Ensuite, il faut intégrer les conditions car un local rassasié est doux comme un agneau t’accueillera avec bienveillance à la fin se sa session quand tu arriveras au mauvais moment de marée et qu’il te laissera les vagues pourries en sortant sur la seul du set qui ouvrait un peu, alors que le local affamé par un temps long de disette et une surpopulation non identifiée au pic avec des gonzes qui flottent partout où il faut pas va vite devenir un requin bouledogue en colère…

      Et enfin, on ne le dira jamais assez, local ou pas local, jeune ou vieux, prosurfeur ou débutant, homme ou femme, petit ou grand, d’ici ou d’ailleurs, noir ou gris, LE paramètre fondamental dont il faut tenir compte en matière de localisme est LA CONNERIE et le NIVEAU CULTUREL car comme disait un pur local historique de Sète: Quand on est CON, on est CON! (je vais peut-être créer une 8ième catégorie, les loCons mais elle va me vider les effectifs de toutes les autres…)

      Voilà, j’espère avoir répondu à ta question et sinon tu trouveras une discussion sur le localisme dans les archives.
      Par ces temps de disette de vague, je vais avoir un peu de temps pour faire sécher mes 8 pts de sutures au crane (au final c’était pas les dérives mais le rail de ma pearson arrow où j’ai retrouvé un bout de mon cuir chevelu encastré dans l’epoxy…)… Aloha Soleil Man!

  34. souleyman dit :

    Bonjour,
    Moi, je suis français et je suis comme CA, je vous aime pas!!!
    Et alors, pourquoi un estranger aurait pas le droit de nous detester tous autant que nous sommes?

    • amsm dit :

      C’est qui vous?

      Mais parce que nous sommes tous différents autant que nous sommes et que NOUS détester TOUS c’est faire un amalgame raciste et xénophobe et que du coup ce n’est pas une opinion MAIS un délit…

      Ensuite parce qu’une affirmation logique n’est vraie que si l’on démontre qu’on ne peut pas trouver de contre-exemple!
      Hors si je suis ta phrase ta personne est le contre exemple qui t’interdit de généraliser puisque TU est comme CA et comme NOUS…

      Bref, EUX, NOUS, VOUS, LES, ILS,… à manier avec beaucoup de précautions dès lors qu’on parle des humains et non des animaux et encore pas les plus évolués…

      Eclaire nous Soleil MAn!

  35. Marc dit :

    Pour être un vrai local ,il faut avoir été à l’école du coin ,avoir l’accent Landais ou Basque ,c’est aussi simple que cà …ailleurs je ne suis plus un local et je respecte les us et coutumes des autochtones avec le plus grand respect …!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!alors les speudos locaux avec l’accent du nord ,me font bien rire .

    • amsm dit :

      Sectorisation académique des spots de surf en fonction du domicile donc comme pour l’école?
      Mais alors que fait-on du biarrot natif (sa mère) d’accent béarnais (son grand-père) qui est parti vivre à Paris (son père) de 5 à 15 ans et qui revient l’été avec un accent pointu?
      Les enfants de Bayonne sont sectorisés sur quel home-spot? Anglet, la grande, la côte … ?
      Quant aux moutards de Bordeaux aux accents mêlés Basque/landais/médocains, on les sectorise sur quel spot: Bisca, leporge,le ferret, lacanau, carcans, montal, … ?
      C’est pas aussi simple que ça et l’accent ne suffira pas à faire le tri hormis très grossièrement en été entre touristes et régionaux.

      Quel serait le périmètre et le ou les spots dans lesquels tu te considères comme local?
      Qu’y fais-tu que tu ne te permettrais pas ailleurs?
      Que t’y doit-on qu’ailleurs tu ne saurais exiger des autres?

      Pour moi un vrai local, c’est quelqu’un qui connait très bien les particularités du spot sur l’eau comme sur terre, qui connait son histoire et qui contribue par le partage de sa connaissance à son futur, qui s’y sent bien et aime qu’on s’y sente bien, qui est vigilent, exigent et engagé par amour sans jamais pour autant prétendre à des droits supérieurs,ni profiter de sa rente de situation ou pire encore développer des attitudes xénophobes (rejet de l’inconnu, du non reconnu, du pas d’ici en tant que tel).

      Le respect est réciproque et universel ou n’est pas!
      Les Locaux (précieux et respectables) et Le Localisme (nuisible et exécrable) sont deux choses très différentes!

  36. nico belin dit :

    @ Manu Pertrau « mon palmarès » ;-)))) Ca doit etre dur de surfer avec toutes tes medailles autour du cou !
    […]

  37. bruno dit :

    Faut arrêter de regarder point break les surfers et de protéger vos spots comme si l’océan vous appartenait. C’est du niveau maternelle. Et si les requins se mettaient à vous bouffer parce que la pour le coup ils sont chez eux. Si vous voulez passer vos frustrations faîtes un sport de combat vous verrez que vous allez rapidement être plus zen

    • drakkars dit :

      Sauf que le localisme existait longtemps avant le film point break.
      Mais je pense que tu es trop jeune pour çà (ou trop novice)

  38. Rodolphe dit :

    Hé les mecs savez vous qu’en marchant un petit peu , il est possible de surfer tranquille , j’habite Biarritz et ne veux plus surfer sur lafit , la grande etc ou la densité de débiles et trop importante , malheureusement la ou il y a foule les comportements sont souvent primaires et stupides . Et puis l’été entre les touristes et la pollution je préfère laisser ma place et aller ailleurs !!!

  39. Marc dit :

    Allez demander au directeur local […] qui c’est permis de manquer de respect à mon fils ( local ) en sup dans le sud des Landes .Il s’est pointé au pic et a chaque fois il lui faisait l’interieur en lui interdisant de surfer ..en plus à un pur local avec un bon niveau ..!!!il s’est permis de simuler une agression avec sa pagaie et quand je suis intervenu pour le recadrer j’ai eu droit à un coup de pagaie dans la figure de la part d’un directeur […] imaginez la suite …il est reparti avec un cocard et il est fiché dans notre secteur .

  40. Nick S. dit :

    C’est vraiment pitoyable ce qui est arrivé à Craig Anderson. Au dela de l’image de la France c’est surtout qu’elle idée du surd souhaitons nous véhiculer.
    J’veux dire sans nul doute que tous noue souhaitons vivre dans un monde en paix sans guerre etc
    Mais si déjà à l’échelle microscopique d’un spot de surf avec une ressource aussi abandante que des vagues les gens sont capable d’être agressifs, intolerant, et violent.
    Alors le monde n’ira jamais mieux et il est hypocrite de dire qu’on est des gens bien et qu’on veut etre un exemple.
    La vérité cest que le monde de demain et de la paix se construie au jour le jour et dès ce jour avec une attitude repectueuse envers vos proches vos voisins les locaux les visiteurs…

  41. home sweet home dit :

    Pour faire simple: Ou que tu ailles, qui que tu crois être, quand tu ne connais pas, que tu n’es pas habitué de l’endroit, fais toi modeste et respecte tant l’élément que les autochtones qui en font partie. Le fait que tu viennes de loin, que tu sois mort de faim, que ton temps soit compté n’y change rien. Les autochtones font partie du lieu.
    Si tu veux faire le coq…reste dans ta basse cour.

    J’imagine mal le surfeur en question se plaindre médiatiquement d’agression a Mundaka, Pipe…ou autre.

    Il vous a prit pour qui l’australo? Des fans?

    « Si tu crois que l’ouest est a toi…gare aux indiens! »

  42. Surfogniouf dit :

    Oh oui, nous aussi, on est des vrais durs, brouhh !! On aimerait trop être des black shorts mais malheureusement, on reste les hot locals du bac à sable alors on est trop heureux quand un gars bien de chez nous agresse un étranger, quelle fierté ! On est contents pas vrai d’être nés dans un quelque part, un endroit qu’on protège, comme Golum avec son anneau-us !

  43. jeff dit :

    Il est grave lui..ça fait depuis 96 que je viens sur la côte pour surfer, j’ai jamais eu un problème avec les locaux. faudrait apprendre à respecter les locaux et peut-être que ce mec n’aurait plus de problème…Bref encore un neuneu de plus dans le monde du surf

  44. Le surfeur normand dit :

    Sinon le sujet de fond est un véritable marronnier (« sujet récurrent ») avec les mêmes réactions.

    Perso, je ne connais que trois principes étant précisé que je suis plus souvent visiteur que local :
    – être courtois avec les autres
    – respecter les prios (ça c’est le vrai sujet)
    – pas de priorité particulière liée au droit du sol (rien à foutre de ces conneries)

    A

    • minutepapillon dit :

      Entièrement d’accord.
      Imaginons ce que ça donne la « priorité particulière liée au droit du sol  » dans d’autres domaines que le surf. C’est pas très républicain. Et si vous trouvez ça mou la république, pas assez rock & roll, avec trop de contraintes pour vous, messieurs les localistes, venez pas pleuré à la gendarmerie le jour où votre maison est cambriolé « C’est pas juste monsieur l’agent, ya des règles, on doit pas voler les gens … »
      Cela dit, il n’y a pas qu’un problème de localisme. Il y a aussi un problème de niveau. Quand vous avez 20 estivant de plus sur un pic qui font pas mal de conneries et qui font prendre des risque à tout le monde, là je comprends qu’il y ait de l’agacement …
      Et ces bouées humaines l’été qui reste là à flotter paisiblement sur votre trajectoire quand vous êtes au take off. Au début j’explique, après je … fonce. Mais ce n’est pas du localisme, c’est de la fatigue nerveuse … 😉

  45. Antoine dit :

    C’ est dommages les articles commentés des années durant celui ci date tout de même … avis au webmaster 🙂 sur ce , pour moi c’ est un faux sujet, soyez courtois partout ne venez pas en meute, tout ira bien ! … partout

  46. bob dit :

    Hey Manu,
    Quand tu as un invité d’honneur sur « ton » spot, tu lui laisses prendre les séries et tu prends des notes. Meme si t’as déjà gagné une compète en minime.

    Je serais tellement heureux de voir des mecs comme ça sur mon home spot…c’est ça qui te fais progresser, surfer au contact des meilleurs. A moins que tu considères ne plus avoir à progresser. Dans ce cas là tu feras la bise de ma part à J.J tu seras gentil.

    non cordialement tocard.

    • Adrien dit :

      La sempiternelle question du « respect » envers les êtres supérieurs…

      Chaque spot a ses stars, et ces stars sont persuadées de rayonner bien au-delà du parking de la plage, et d’éclairer le Monde entier…

      Si ce « pro » était annoncé, pour une exhibition exceptionnelle, organisée par ses sponsors, les clubs de la Ville, etc, comme dans un compèt’, en effet, on regarde et on apprend !

      Mais s’il était en simple surf trip, il devient un surfeur « lambda » ! Je ne connais d’ailleurs même pas ce gonz’… S’il surfe bien, tant mieux pour lui, mais ça ne lui donne pas le droit de taxer et foutre une mauvaise ambiance sur le spot !

      D’un autre côté, la « Légende de la Grande » qui lui a collé la « crêpe », n’a pas la réputation d’être un énarque, non plus ! Je comprends qu’un habitué de non respect d’autrui, comme lui, se sente révolté de se faire taxer ! C’est aussi le sentiment de toutes ses « victimes » ! Et là où la très grande majorité des gens qui se font taxer se contentent d’une réprimande, d’un regard noir ou d’une menace, la « Légende » va plus loin, jusqu’à la claque, ce qui démontre bien son esprit d’analyse et son intelligence supérieurs…

Laisser un commentaire