Nous avions déjà parlé des accidents de leash et des risques damputation de phalange quand un doigt se prend dans le leash. Voici le témoignage qu’Olivier vient d’envoyer à Surf Prevention. Il raconte son accident de surf qui a conduit à l’amputation d’un doigt.

« Un témoignage pour mettre en garde les surfeurs et surfeuses de tous âges. Ce risque est bien réel et je l’ai découvert à mes dépens.

Par un beau weekend, le samedi 6 juillet 2013 vers midi sur la plage de Lacanau, je surfe à côté de mon fils Paul 15 ans sur la plage centrale. Il fait beau mais les vagues sont capricieuses, et cassantes.

Je suis équipé d’un Malibu 7’+ combi , loué au surf shop en front de mer. Je n’ai pas reçu de consignes de sécurité du loueur.

Debout dans la mousse après avoir descendu une vague, de l’eau jusqu’à la taille, soit le leash s’entoure autour de ma main, soit je ramène la planche en tirant sur le leash, je ne sais plus car ça s’est passé en quelques secondes et ma main était sous l’eau.

Soudain une grosse vague de mousse a emporté la planche et provoqué une tension extrême sur le leash; je ressens une douleur moyenne sur mon annulaire et petit doigt de la main droite.

Une vision d’horreur quand je sors la main de l’eau. Il manque une partie de mon annulaire, sectionné net. La dernière phalange est perdue dans l’océan à jamais. Le petit doigt s’en est sorti sans trop de dégât car il s’est dégagé du leash.

Tout est allé vite, les CRS de Lacanau me donnent les premiers soins au poste de secours central, je suis évacué en ambulance par les pompiers sur Bordeaux aux urgences mains du CHU Pellegrin. 4 heures après l’accident je rentre au bloc opératoire. Le chirurgien qui m’opère est également un surfeur de Lacanau et n’est pas étonné de l’accident.

En ce moment, quelques jours après l’accident, je réalise à peine ce qui m’arrive et je suis immensément triste de revoir mon doigt amputé lorsque l’infirmière vient changer mon pansement.

Que penser d’un tel accident?
– J’apprends au poste de secours de Lacanau qu’à la saison 2012 un surfeur a eu un doigt sectionné à la base. Le chirurgien de Bordeaux me raconte qu’on recense plusieurs dizaines de cas par saison sur la Côte Basque.
– Pour avoir pris quelques cours de surf, je n’ai jamais été mis en garde sur le danger du leash pour les mains. Il y a un problème d’information! et de mise en garde!
– La matériel est-il en cause? Le leash soumis à des tensions extrêmes est élastique et son diamètre diminue, il devient tranchant comme un fil à couper?
– Il ne faut jamais ramener la planche par le leash, ok mais pour moi c’est trop tard 🙁
– Dites-le autour de vous, et mettez en garde vos ados.

J’espère avoir le courage de re-surfer un jour. »

Olivier
Colomiers 31

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , ,

 

25 Commentaires

  1. yoann dit :

    « Je suis équipé d’un Malibu 7′+ combi , loué au surf shop en front de mer. Je n’ai pas reçu de consignes de sécurité du loueur. »

    « Pour avoir pris quelques cours de surf, je n’ai jamais été mis en garde sur le danger du leash pour les mains. Il y a un problème d’information! et de mise en garde! »

    OUPS!!! moi j’ai eu une grosse crise intestinale en mangeant mon leash la dernière fois, une semaine d’hosto. Scandaleux de n’avoir jamais été mis en garde. parlez en autour de vous « LE LEASH N’EST PAS COMESTIBLE.

    désolé pour ton doigt mais je trouve ce genre de remarque scandaleuse. le surf est un sport dangereux, il va donc de soit de réfléchir par soi-même aux conséquences possibles lors de la mise à l’eau.

    • Le surf n’est pas un sport dangereux, mais une activité qui comporte de nombreux risques évitables, à condition de les connaître.

      Si on ne t’explique pas les risques, tu ne peux pas toujours les deviner.

      Combien de surfeurs connaissent ce risque de s’amputer un doigt avec un leash ? Très peu. Et pourtant ces accidents arrivent tous les ans.

      Le témoignage d’Olivier participera à la prévention d’autres accidents du même type. Il met en évidence que les surfeurs débutants n’ont pas toujours accès à l’information sur la sécurité en surf, pour eux-mêmes et pour les autres.

      Les vendeurs et les loueurs de planches ont un grand rôle à jouer dans la prévention des accidents.

      Un moyen simple serait la remise d’une brochure comme celle-ci à tout apprenti surfeur: http://www.surf-prevention.com/guide-sante-surf-prevention.php

    • yull dit :

      Je trouve ce commentaire assez mal venu (pour ne pas dire autre chose ..)

      Un peu d’empathie pour la personne qui témoigne serait bienvenue.

      Perdre un (bout) de doigt n’est pas rien, c’est cher payé pour un manque d’information sur les risques encourus.

      Oui le surf est un sport à risques.
      Certains sont évidents :
      – la noyade,
      – chocs avec la planche

      D’autres moins :
      – perdre un œil à cause d’un nose trop pointu
      – profonde plaie à cause d’un aileron

      Enfin,certains comme l’amputation du doigt ne peuvent être devinés par les débutants sans information délivrée par les « professionnels ».

      quant à ta phrase :

      « ..il va donc de soit de réfléchir par soi-même aux conséquences possibles lors de la mise à l’eau.. »

      Je t’invite à pratiquer une activité à risque que tu ne connais pas (par exemple l’escalade peut être ..), de réfléchir par toi même aux conséquences possibles, de les lister,et de comparer ton résultat avec celui des pro –> tu serais surpris de découvrir certains risques que tu ne soupçonnes même pas.

      C’est clairement avec ce type de témoignage (qui peut être perçu comme du rabâchage par la majorité de surfeur « aguerri ») que la prévention se fera et que l’information circulera.

      • Camille dit :

        « tu serais surpris de découvrir certains risques que tu ne soupçonnes même pas. »

        C’est bien vrai. J’ai un bon exemple en poche… Petite, on m’avait toujours dit de rentrer dans l’eau avec ma planche à côté de moi et non pas devant moi pour éviter de m’exploser la figure avec. Mais il a suffit d’un océan un peu agité, d’une mousse assez forte et qui est arrivée en biais, et hop je l’ai prise en plein dans la poire et j’ai perdu un bout de dent. J’avais qu’à mieux évaluer les courants avant…!

        Merci pour ce témoignage, parce que personnellement je surfe peu et seulement en vacances, je ne m’en serais pas douté…

  2. ANTOINE dit :

    Courage, merci de ton témoignage !
    Je ne vais pas te faire la liste des chances dans ton malheur, mais celà aurait pu être pire dans de plus mauvaises conditions. Concernant le manque d’ informations, ceci n’ est pas le problème des loueurs et écoles qui voient les touristes comme des billets… Si tu as tiré sur le leash c’ est déjà que tu as lâché ta planche dans les vagues ce qui est dangereux pour les autres. La mer c’ est dangereux(et sale) le surf l’ est également et il n’ y a que ce types de témoignages pour éduquer les futurs pratiquants. bon surf à toi pirate 🙂

  3. Parksa dit :

    Le leash peut aussi t’etrangler , la planche peut t’assomer ou te défigurer…les risques sont nombreux. Penses que certains ressurfent avec bras ou jambe en moins suite a attaque de requins…si ça peut t’aider a reprendre.

  4. Bonjour,
    Je suis gérant d’un petit surf shop à Léon dans les Landes.
    Je ne veux pas défendre les loueurs de matériels qui se font certes de l’argent en louant leurs matériels mais nous n’avons pas toujours le temps lorsqu’il y a du monde d’expliquer aux gens tous les risques encourus lors d’une pratique. Après on essaie de le faire mais les consignes ne sont pas toujours entendues et moi même surfeur je dois attraper ma planche par le leash au moins une fois par session en toute connaissance des risques.
    Oui le surf et une activité dangereuse pouvant devenir mortel.
    Ce petit livré de surf prévention est une très bonne chose

    http://www.surf-prevention.com/guide-sante-surf-prevention.php

    Chaque surf shop et école devrait l’avoir affichée sur leur mur.

    Courage à toi Olivier et reprends vite.

  5. paddy dit :

    ok on peut faire de la prévention mais on ne va pas enumérer (à chaque fois que l’on loue ou vend une planche) tous les dangers potentiels qui guettent le surfeur débutant,

    on va pas te dire qu’il faut ouvrir ta braguette et sortir ton petit oiseau quand tu as envie de pisser.

    il n’y a pas que le leash qui est dangereux, voler une planche dans une ecole de surf sur la plage peut vous faire recevoir une bonne tarte bien méritée de la part du moniteur, (vu cette semaine sur la cote)

    donc utilisez votre cerveau , observez et ecoutez ceux qui savent et surtout ne volez pas de planche , c’est très très risqué,

    et ne vous approchez pas non plus des baleines elles ont le coup de queue plutot radical

  6. Maryse dit :

    J’ai déjà fait quelques cours de surf, et on nous a enseigné le danger de ne pas laisser les doigts dans le leash, et en voile idem. Il n’y a pas que le surf, la mer et le vent ont une force incroyable. Le surf en saison avec les quantité de baigneurs est plus dangereuse aussi, on voit des surfeurs lacher la planche et les baigneurs ou autres surfeuses prendre une planche en pleine tête, aussi très risqué. Je pratique aussi l’équitation et j’ai déjà eu nombre de chutes dues parfois à des personnes extérieures inconscientes. Tout est source de danger, à vélo, piéton, voiture, il faut être prudent. Les vagues surtout les grosses cassantes sont un danger, trauma sur les cervicales, etc… ne pas prendre trop de risques, peut éviter nombre d’accidents. Je me suis déjà tordu une cheville dans une baïne, et je suis ressorti en boitant. Bonne convalescence, c’est très traumatisant ce genre de chose, et doit faire réfléchir.

  7. surfnoumea dit :

    Retour de planche dans la tronche (en pleine machoire) a cause du leash pour ma part.

  8. Seb dit :

    Bonjour tout le monde, à la vue de ce message je me demande si il y a un risque équivalent en Bodyboard?

  9. sebastien dit :

    Tout d’abord Olivier,
    je te remercie pour ton témoignage et te souhaite de te remettre de cette amputation.
    Je suis « surpris » de certaines « réponses » et je me dis que l’Homme est parfois bien cruel et nombriliste.

    Lors de mes cours de surf j’ai appris à ne pas reprendre ma planche par le leash ce que TOUT débutant fait (ça semble tellement simple et logique) et pas mal d’autres consignes de sécurité pas forcément évidentes…

    Il faudrait un « permis de surfer », c’est à dire au minimum avoir fait 1 ou 2 session avec un moniteur be pour apprendre le minimum du minimum et sauver des bouts de corps ou des vies…..

    On pourrait également imaginer que tout loueur de planche fasse signer une décharge indiquant clairement noir sur blanc les dangers éventuels avec les consignes de sécurités de base.

  10. amsm dit :

    Pour ma part le Leash est responsable de mes trois séances de couture cérébrale et faciale par retour en force de la planche dans la face!
    Qui aurait l’idée d’enrouler le leash autour de ses doigts mais il arrive que le leash face un noeud et que le doigt se retrouve pris dedans au moment où il se resserre sous la pression d’une série.
    Par contre, je me suis déjà retrouvé ligoté par le leash qui a fait une boucle autour de mes deux jambes, laissant la mousse me trainer derrière mon longboard les deux pieds liés jusqu’à ce que j’arrive à desserrer l’étreinte entre deux séries.
    Ceci étant dit, pour rien au monde je ne me passerai de leash et mes souvenirs d’un retour du pic tout au large cet hiver avec gants, cagoules et chaussons à prendre les séries dans la gueule et à lutter des plombes contre le courant de baïne me font vénérer cet objet et veiller à son état parfait avant chaque session fat en plus de ne jamais aller à l’eau tout seul car on se sent mieux avec le regard, fut-il hilare, de surfeurs prêt à dépanner en cas de fatigue!

  11. Courage et merci de ton témoignage !
    Lorsque les leashs sont vendus, il sont enroulés en cercle ou en huit, comme beaucoup de câbles électriques ou de chargeurs de batteries. Ces câbles et ces leashs ont une mémoire de forme et ont tendance à faire des boucles lorsqu’ils sont détendus.
    Pour éviter ce problème de leash, accrochez votre leash côté cheville à une poignée de porte solide ou à un poteau. Puis tirez fermement dessus à l’autre extrémité afin d’étirer le matériau. Désormais, il sera moins prompt à s’enrouler autour de vos jambes.
    Enfin, évitez désormais de l’enrouler sur lui-même ou autour de la planche à la fin de la session.

  12. Maryse dit :

    les leash fins attachés à la cheville gènent au surf et se coincent et s’enroulent autour de la cheville ou orteils éventuellement. J’ai vu des leash d’une qualité certainement meilleure, et qui sont sertis de caoutchouc et enroulés (leash de sécurité ?). Avis là-dessus ? Perso je fais du bodyboard et met mon leash au poignet. Pour la pratique du surf, le leash à la cheville est évidemment l’idéal, ou alors il faudrait un long leash. Le loueur de surf ou de bodyboard ne peut pas parer à tout danger, déjà si les surfeurs du dimanche savent nager. J’avais fait du catamaran, et ma co-équipière jeune fille de 13-14 ans a fait une crise de panique et me dit : je veux descendre ! juste parce que l’on virait de bord sportivement. Le moniteur informé de son problème, a dédramatisé la situation, et est reparti sur son zodiac en plaisantant, mais le lendemain elle n’est pas revenu au cours. Théoriquement tout le monde doit savoir au moins nager, mais moi avec une jeune, comment j’aurais géré la situation étant aussi débutante – d’ailleurs le lendemain on bossait le dessalage, et remontée à bord, heureusement avec un co-équipier costaud pour m’aider à me hisser ! vive le sport !

  13. Tom dit :

    Non !! Faut savoir nager pour faire du body ou du surf ?!??

  14. J-C dit :

    Cet incident est bien évidemment malheureux.

    Toutefois la responsabilité première incombe évidemment au surfeur.
    Nul besoin de chercher la responsabilité du loueur de planches Je ne parle pas en terme juridique mais selon le bon sens.
    Ce que je ne comprends pas est le fait de vouloir chercher un coupable. Tous ceux qui veulent s’initier au surf doivent se renseigner par eux-même (et les moyens d’informations ne manquent pas) des potentiels risques, tout en gardant à l’esprit qu’il y aura toujours des risques non maitrisables. Il me semble complètement aberrant de croire que le loueur de planches, en 5 min, va dispenser toutes les consignes à savoir quant aux risques du surf… ce n’est pas son rôle !

    Je salue néanmoins ce témoignage pour l’information qu’il permet.

    NB: je serais quand même curieux de savoir quel surfeur ne connaissait pas ce risque.

    • Seb dit :

      Bonjour Olivier
      J’ai eu le meme problème que toi en octobre 2011, dernière phalange de l’auriculaire de sectionnée net après une chute de ma planche. Elle était parti coté plage et comme toi, douleur au doigt, je sors la tête de l’eau et constate les dégâts, un tiers du doigt de parti. Pas de chance! Même en faisant attention, un accident peu arriver. Bref apres opération, et petite greffe de peau, tout s’est bien remis. Trois mois apres, j’étais de retour à l’eau, avec 3 doigtiers latex sur le doigt pour pas qu’il ne prenne pas l’eau et un bon gant hiver par dessus. J’ai repris pépère dans les petites conditions pendant quelques mois et ai gardé mon gant 9 mois pour éviter les chocs. Tout ca pour te dire que si t’es motivé, tu remontera sur une planche et finalement une phalange en moins, beaucoup s’en passent! Bon rétablissement, et peut être à bientôt dans l’eau!

  15. CAP dit :

    Bjr, depuis de nombreuses années la solution est trouvée
    pour éviter de se trancher les doigts avec son Leash la réalité est que les fabricants et distributeurs de Leashes savent qu’ils peuvent innover dans ce domaine par une protection efficace autour du Rail Saver , mais ils ne veulent pas lacher 1 euros pour l’inventeur qui malheureusement pour eux a déposé un brevet INPI et même deux.
    Alors aprés avoir soigneusement fait signer des protocoles de confidentialités , ils se retrouvent coincés et doivent vite négocier avec l’inventeur d’un contrat de royalties pour qu’il n’y est plus d’accidents de la main en surf d’initiation et ainsi éviter de lourds moments de chirurgies très coûteux pour les assurances.

  16. Pierem dit :

    Petit Deterrage de post.

    Porter une alliance ou tout autre bijou de main est aussi très dangereux, si une traction du leash vient emporter la bague.
    On le dit souvent pour la pratique de la voile quand on borde les écoutes.

  17. Entièrement d’accord avec toi Pierem!

  18. Philippe dit :

    Bonjour
    Je vis actuellement la même expérience avec la dernière phalange de mon auriculaire.
    J avais largement sous estime le risque.
    Une sortie de l eau un peu molle après une bonne session. Tout est arrive très vite dans 80cm d eau….
    Il est vraiment important d en parler

Laisser un commentaire