bethany hamilton technique

Bethany Hamilton est l’une des surfeuses les plus méritantes au monde. Victime d’une terrible attaque de requin à Kauai en 2003, alors qu’elle n’avait que 13 ans, elle a repris le surf malgré la perte de son bras gauche amputé au niveau de l’épaule.

Nous avons vu qu’il est déjà compliqué de surfer avec une seule jambe. Mais comment Bethany fait-elle techniquement pour surfer avec un seul bras ? Pour un surfeur valide, cela paraît inconcevable de n’utiliser qu’un seul bras pour ramer, passer sous les vagues et se lever… Non seulement Bethany y arrive, mais elle figure parmi les toutes meilleures surfeuses du monde. On l’a déjà vu surfer la vague géante de Jaws, et elle a remporté cette année la compétition professionnelle du Pipeline Women’s Pro 2014 devant des surfeuses valides.

Elle explique dans cette vidéo réalisée par Aaron Lieber comment elle s’y prend pour ramer, faire le canard et surfer les vagues :

– Bethany a toujours été une bonne rameuse depuis son plus jeune âge. Elle utilise sa puissance et une bonne technique de rame pour avancer malgré la perte de son membre supérieur gauche. Elle utilise aussi ses battements de pieds pour accélérer.
– Pour faire le canard, soit elle s’y prend normalement en appuyant avec son genou et son pied droit pour enfoncer la planche sous l’eau, soit elle se met debout sur la planche avant que la vague arrive pour plonger plus profond, soit elle lâche la planche. Dans tous les cas, elle garde les yeux ouverts sous l’eau pour bien voir par où il vaut mieux remonter.
– Pour prendre la vague, elle donne en général 3 ou 4 coups de rame. Elle rajoute un effet de balancier en immergeant le tail de sa planche puis en basculant vers l’avant dans la descente. Elle s’est spécialisée dans les late takeoffs car il lui est forcément plus difficile de bien rentrer dans la vague avec un seul bras.
– Pour se lever, elle utilise son élan sur la vague et elle pose sa main sur l’avant de sa planche où elle a disposé une poignée, composée de 2 plugs, d’une corde, et d’un tube en plastique, qui lui est d’une grande aide pour faire le canard et se lever. C’est son père qui a eu l’idée de lui bricoler cette poignée en la voyant galérer dans l’eau et en s’inspirant des poignées sur les paddleboards.
– Bethany estime qu’elle a eu « de la chance » de se faire attaquer quand elle était encore très jeune, car à cet âge, on s’adapte plus facilement. Elle a d’abord repris sur un longboard avant de remonter sur la petite planche.
– Bethany a surtout une excellente hygiène de vie (elle mange bio et s’hydrate bien en buvant notamment de l’eau de coco) et une bonne préparation physique : en plus de surfer une à plusieurs fois par jour, elle effectue des étirements, des exercices posturaux (méthode Egoscue), et musculaires à base de CrossFit (gymnastisque + « cardio » + haltères), de TRX (exercices de suspension avec des sangles), en plus de marcher, courir, nager, faire du skateboard ou jouer au tennis.

Après son film au cinéma Soul Surfer, elle est en train de tourner avec le vidéaste Aaron Lieber un documentaire intitulé « Surfs like a Girl » sur sa vie quotidienne de surfeuse professionnelle qui a réalisé ses rêves malgré le handicap :

bethany hamilton surfs like a girl

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , ,

 

1 commentaire

  1. Waveswoman dit :

    Bethany Hamilton, mon modèle, une force exemplaire, super article !

Laisser un commentaire