bouee u float

Un nouvel accessoire équipera les sauveteurs de la ville d’Anglet dès cet été : la bouée Uaina par U-Float. Inventée, développée et testée sur la Côte Basque, cette bouée d’un nouveau genre devrait faciliter les interventions des sauveteurs sur des baigneurs ou des surfeurs en détresse. Surf Prevention a interviewé les concepteurs de la bouée « U » pour en savoir plus :

Comment avez-vous eu l’idée de la bouée ?

Nous avons pendant plusieurs années travaillé sur Anglet avec des gilets inventés par un ancien guide de bain (JM Truques). Nous en étions plutôt contents mais le fournisseur a arrêté son activité et la mairie d’Anglet s’est tournée vers les gilets de plaisance. Nous en avons détourné l’usage mais cela présentait de nombreuses limites pour le sauveteur et cela n’apportait pas une sécurité optimale pour la victime. Du moins dans l’utilisation que nous en faisions. Il nous semblait vraiment important d’avoir un matériel spécifique et adapté à notre pratique professionnelle. A force de discussions, une idée a germé et nous l’avons développée.

Comment fonctionne-t-elle ?

Il s’agit d’une bouée de sauvetage côtier destinée à ramener un nageur en difficulté sain et sauf sur la plage quel que soit l’état de la mer. Elle est composée d’une vessie gonflable dont le remplissage est assuré par la percussion d’un gaz sous pression au moment de son utilisation. Cette bouée entoure le nageur en difficulté sous les aisselles. Il est ainsi maintenu à la surface.

Une poignée de remorquage permet de ramener la victime dans de bonnes conditions de sécurité pour elle-même et le sauveteur. La couleur vive permet un repérage aisé par des moyens de secours extérieurs (jet-ski, hélicoptère, embarcation).

La mise en place de l’équipement sur la victime se réalise d’une seule main permettant au sauveteur de garder le contrôle de sa victime de l’autre main. Le gilet de plaisance, en revanche, oblige le sauveteur à lâcher sa victime pour mettre en place son équipement. Dans des conditions de mer difficiles, cette manœuvre peut s’avérer périlleuse pour la victime qui n’est plus reliée au sauveteur.

Son système de maintien de la victime sous les aisselles libère la tête de la victime de cette sensation d’étouffement propre aux gilets de plaisance.

Quelles différences avec une bouée-tube classique ?

La compacité de l’équipement en forme de boudin de 30 centimètres de long permet de s’affranchir de la gêne occasionnée par un équipement traîné derrière soi (bouée-tube) et dont l’encombrement réduit l’efficacité du sauveteur dans ses actions de course et de nage. Nous avons pu tester la bouée-tube sur Anglet et son utilisation ne nous semblait pas pertinente sur notre littoral caractérisé entre autres par deux variables immuables que sont la houle et le shorebreak !

Comment l’avez-vous testée ?

La mairie d’Anglet et l’association des Guides de Bain Angloys nous ont beaucoup soutenu au début du projet. Ils ont accepté de tester des prototypes que nous avions fait fabriquer de manière très artisanale. Nous avons pu ainsi corriger des difficultés que nous n’avions pas anticipées. Il a fallu changer les matières, renforcer certains endroits exposés, etc… Encore cette semaine, nous nous sommes jetés à l’eau pour trouver les limites de notre matériel. Quelques filins et jeux dans le shorebreak plus tard : résultats concluants. Nous avons enfin un produit sûr et efficace.

Qui va s’en servir et dans quelles conditions ?

Ce matériel est exclusivement à destination des sauveteurs professionnels. Il peut être utilisé dans toutes les conditions de mer et même le shorebreak. Nous avons également conçu une bouée complémentaire pour les sauveteurs, pilotes de jet-ski. Ils peuvent envoyer la bouée à des sauveteurs déjà dans l’eau.

Les bouées U peuvent s’accrocher les unes aux autres afin de construire « un radeau flottant« . Cela permet de sécuriser plusieurs victimes en un seul point, créant une zone d’attente en attendant que le jet-ski ou l’hélicoptère de la gendarmerie Ecu 64 fasse des allers-retours vers la plage.

Des photos sont disponibles notre page Facebook Ufloat et notre site internet www.ufloat.fr (en cours de construction)

Enfin nous en profitons aussi pour adresser un grand merci à tous les gens qui nous ont soutenus et fait confiance : la mairie d’Anglet, l’AGBA (Association des Guides de Bain Angloys), les sauveteurs côtiers d’Anglet, ainsi que toutes les personnes qui ont mis leurs compétences à notre service sans rien attendre en retour…

U float

Photos Thierry Loustauneau

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , , ,

 

5 Commentaires

  1. Drakkars dit :

    pas mal
    Cependant, contrairement à ce qui est affirmé dans l’article, il est nécessaire de lâcher (brièvement) le baigneur pour sangler la bouée.

  2. acquaviva dit :

    Hello je suis Français et basé à MIAMI. Ici il y a beaucoup de nageurs en mer (triathlètes, open water race etc…) qui seraient intéressés par votre produit. Est il prévu une commercialisation ? si oui dans combien de temps ?

  3. Sammy dit :

    Super produit, ressemble un peu à la bouée Restube déjà en vente mais celle ci un peu plus orienté sauvetage bravo

  4. Patrice HIRIART dit :

    Bravo, super idée qui va vous faciliter le job pour sauver plus facilement des vies. Chapeau bas !

  5. Dodin dit :

    Bonjour. Je suis un étudiant en terminale S qui travaille sur la bouée U Float. J’aurai besoin d’informations dessus, sauf que je n’en trouve aucunes. Voici les informations dont j’aurai besoin : Quelle est la dimensions de la bouée U Float (celle-ci : http://www.lasemainedupaysbasque.fr/u-float-probablement-les-meilleures-boue-es-au-monde-67075) ainsi que son poids.
    > Merci d’avance et à bientôt.
    >
    > Cordialement
    >
    > André Dodin

Laisser un commentaire