L’une des principales pathologies spécifiques du surfeur est l’exostose dite « oreille du surfeur ».

Mieux vaut prévenir que guérir en ce qui concerne l’exostose. Mais passé un certain stade, l’intervention chirurgicale devient inévitable.

Pour savoir à quel moment il faut recourir à la chirurgie, j’ai eu la chance de m’entretenir avec l’un des plus grands spécialistes de l’exostose au niveau mondial, à l’occasion du 5ème Colloque de Surfing Medicine International au Portugal.

Le Dr Douglas Hetzler est reconnu comme une référence dans la chirurgie de l’exostose pour laquelle il a développé une technique micro-invasive permettant un retour plus rapide dans l’eau.

Le Dr Hetzler exerce à Santa Cruz en Californie, là où l’eau est froide et où les surfeurs sont nombreux. Paradoxalement, c’est l’invention de Jack O’Neill, la combinaison de surf, qui a conduit à la démocratisation du surf en eau froide et au développement de cette pathologie.

Le Dr Hetzler a opéré pas moins 1188 patients – et 2130 oreilles – de l’exostose entre 1998 et 2017, dont l’immense majorité était des surfeurs.

Mais quand on lui demande quand est-ce qu’il opère les surfeurs de l’exostose, le Dr Hetzler a cette réponse surprenante : ce n’est jamais lui qui décide de l’opération, mais le surfeur lui-même.

Tout dépend en effet du niveau de gêne ressentie par le surfeur plus que du degré d’occlusion de l’oreille. Sur la vaste série du Dr Hetzler, seules 37,7% des oreilles opérées étaient totalement occluses par l’exostose ; 27,3% l’étaient à 95% ; 17% à 90% et 17,9% à 85% ou moins.

Cela démontre que ce n’est pas le stade de l’exostose qui compte (difficile à évaluer précisément d’ailleurs) mais les symptômes occasionnés et la manière dont les surfeurs les supportent.

exostose

Certains surfeurs préféreront avoir des soins locaux réguliers et retarder au maximum la chirurgie. D’autres préféreront intervenir plus rapidement quand les symptômes liés à l’obstruction par l’exostose deviennent vraiment trop gênants pour leur confort ou leur audition.

Les motifs justifiant le plus souvent l’opération sont :

– l’eau bloquée régulièrement dans le conduit auditif externe ;
– conduit auditif bloqué par du cérumen ou des débris cutanés ;
– les infections régulières que sont les otites externes à répétition qui peuvent être très douloureuses ;
– nécessité d’accéder au tympan ou à l’oreille moyenne pour une autre chirurgie ;
– permettre l’insertion d’une prothèse auditive.

En savoir plus sur la technique chirurgicale du Dr Hetzler :

exostose

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire