Dans le cadre de mon nouveau projet de livre « Detoxseafication« , nous allons nous pencher en profondeur sur les propriétés de l’eau de mer.

Les vertus de l’eau de mer sont connues depuis les prémices de la médecine moderne qui remontent au temps d’Hippocrate. Son utilisation thérapeutique a été développée au début du siècle dernier par le physiologiste français René Quinton. Alors que l’utilisation de l’eau de mer aurait pu tomber aux oubliettes, les avancées de la science et des études récentes nous permettent de mieux comprendre aujourd’hui comment elle fonctionne. Même si elle n’est plus référencée comme un médicament dans le dictionnaire VIDAL et qu’elle n’est plus remboursée par la sécurité sociale depuis les années 80, l’eau de mer Quinton reste considérée comme un complément alimentaire qui a fait ses preuves dans différentes indications médicales et utilisations sportives (réhydratation, prévention des crampes…) comme nous le verrons en détails.

Dans ce premier chapitre, nous allons voir comment des extraits d’eau de mer peuvent aider à « booster » notre forme. Après une période de travail intensif, pour être en forme pour des examens, pour récupérer après avoir été malade ou en cas de fatigue passagère, les patients demandent à leur médecin une « cure de vitamines ». On assiste alors le plus souvent à la prescription de sirop, sachets ou comprimés vitaminés ou des classiques « cures de magnésium », sans toujours savoir s’il existe réellement des carences avérées en certaines vitamines ou minéraux.

A force de se supplémenter sans connaître ses carences, on assiste parfois à l’accumulation des vitamines de l’alimentation à celle des compléments qui peut conduire à des hypervitaminoses ou à des surcharges en minéraux.

Mais le plus souvent, nous souffrons de carence en certains minéraux présents en toute petite quantité dans notre organisme mais qui font une grande différence au niveau de son fonctionnement : les oligo-éléments. Ces carences s’expliquent par une alimentation déséquilibrée et par tous les produits alimentaires transformés que nous consommons.

Pour prévenir les carences en minéraux, en oligo-éléments et en vitamines, une alimentation variée avec des produits frais, de qualité, le moins transformés possible et idéalement « bio » s’impose, mais elle n’est pas toujours suffisante. C’est là qu’un complément alimentaire naturel et bioassimilable comme l’eau de mer buvable prend tout son intérêt. On est sûr d’y retrouver tous les minéraux et oligo-éléments indispensables en proportions adaptées au fonctionnement de « l’aquarium vivant » qu’est notre organisme.

A une époque où on nous fait croire qu’il faudrait consommer des boissons « énergisantes » pour « vivifier son corps et son esprit », il est difficile d’expliquer au gens que de petites quantités d’eau de mer purifiée peuvent suffire à redynamiser l’organisme. Et pourtant…

L’eau de mer est une solution naturelle et dénuée d’effets secondaires* pour renforcer son organisme. Mais attention, il ne s’agit pas de boire de l’eau de mer prélevée sur votre spot de surf, car elle sera trop salée et surtout trop polluée pour être consommée sans risque, même si tout bain de mer ou session de surf entraîne l’ingurgitation d’un peu d’eau avec des risques d’effets indésirables gastro-intestinaux.

Il existe des extraits d’eau de mer adaptés à la consommation sous forme d’ampoules en verre buvables comme le Quinton Isotonique dont la concentration en sels est équivalente à celle de notre plasma sanguin. Le plasma marin Quinton est une eau de mer océanique naturelle qui garde toutes ses propriétés grâce à une microfiltration à froid. Tout est fait pour préserver le caractère « vivant » de l’eau de mer pendant son traitement, ce qui permet de profiter des propriétés exceptionnelles de ce milieu vivant qu’est l’eau de mer.

Dans sa théorie marine, Quinton expliquait les propriétés du sérum marin par ses similitudes avec le plasma sanguin de notre milieu intérieur qui en font le liquide idéal pour favoriser le fonctionnement des cellules et par là-même l’homéostasie corporelle.

Le plasma marin contient des minéraux (sodium, potassium, magnésium, calcium, chlorures, sulfates, bicarbonates) en concentration mesurable et des oligo-éléments essentiels en faible quantité ou à l’état de trace comme l’iode, le fer, le sélénium, le cobalt, le cuivre, le zinc, etc. qui permettent une véritable « oligothérapie ». Les oligo-éléments en proportions équilibrées ont un impact sur le bon fonctionnement de notre organisme, même s’il sont présents en quantité infinitésimale.

Les oligo-éléments permettent aux réactions de mieux se faire avec certaines enzymes (cofacteurs enzymatiques) et vitamines (cobalt et vitamine B12), ils permettent le bon fonctionnement des cellules et des organes (iode et thyroïde) et favorisent le fonctionnement du système immunitaire.

Les carences en oligo-éléments sont néfastes mais leur excès est toxique : l’eau de mer offre la gamme complète des oligo-éléments en proportions adaptées. Des chercheurs ont montré que l’eau de mer contenait 78 éléments de la table périodique des éléments de Mendeleïev.

A mesure que la biologie et la physique avancent, on arrive à mieux identifier les caractéristiques si particulières de l’eau de mer qui font d’elle un milieu vivant, nutritif et thérapeutique qu’il est impossible de reconstituer artificiellement à ce jour.

En plus d’une hydratation saine, d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière, le plasma marin de type Quinton peut apporter un plus à notre santé.

A suivre dans un prochain article : la cure de Quinton Isotonique en pratique.

*à condition de respecter les précautions d’emploi et les doses préconisées.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, blogueur sur Surf Prevention. Auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

18 Commentaires

  1. Niegà dit :

    A ce sujet je recommande la lecture de "Naufragé Volontaire" d'Alain Bombard et comment il réussit à survivre sur son frêle Hérétique en traversant l'Atlantique en 1952 sans eau douce à bord. Tout simplement génial!

    Niegà

  2. Roger dit :

    c'est pas sea shepherd qui va nous dire de boire de l'eau de mer, sans dec !

  3. Tim dit :

    Super article, il me tarde la sortie du livre.
    En ce qui concerne l'alimentation (et un mode de vie également) il y a le Programme Okinawa de Jean Paul Curtay, très intéressant sur l'alimentation, les différents aliments et leur bienfaits (ou méfaits) ainsi que le rapport à la nourriture

  4. ECHO Biarritz dit :

    Seul petit bemol, l'état batériologique de l'eau de mer de nos jours avec toutes ces pollutions…Le plasma de Quinton est très fiable car la provenance est contrôlée mais attention tout de même aux autres produits que l'on peut trouver sur le marché…
    De même pour l'alimentation à base de poissons et de fruits de mer, à moins de les avoir pêchés soi-meme, dur de contrôler la concentration d'éléments toxiques..

    • Adrien dit :

      Et quand bien même tu les pêches toi-même, comment connais-tu leur état sanitaire ?

      L’œil vif et l'écaille brillante ne suffisent pas à affirmer que ton poisson est sain…
      Sinon, cela fait belle lurette que l'on se s’embêterait pas avec tous ces règlements sanitaires et autres normes.

      • ECHO Biarritz dit :

        Au moins, tu sais où tu les pêche et tu peux constater au minimum les dégâts de la pollution de l'eau..enfin je ne parle pas pour mon cas, car je suis philosophiquement contre la pêche et c'est aussi une des raison pour lesquelles perso, je ne consomme plus ces produits de la mer depuis des années…

  5. Pierre dit :

    un peu hors sujet mais un film que je conseille pour ceux qui ne l’ont déjà vu, « Water »

  6. Ferla dit :

    Question : L’eau de Quinton est elle utile pour des personnes atteintes de la maladie de Krohn ?
    Merci de votre réponse
    Michel Ferla

    • Il n’y a pas de contre-indication à utiliser le Quinton avec une maladie inflammatoire chronique de l’intestin comme la maladie de Crohn. Mais il faut bien garder en tête qu’il ne s’agit que d’un complément d’appoint pour équilibrer son « terrain », et non pas d’un traitement curatif.

      • JADOT dit :

        Bonjour,
        Ma fille soufre d’un SEP, pensez vous que ça peu lui faire du bien le plasma d’océan. Ou peut on l’acheter.
        Merci pour votre réponse.

        • anonyme dit :

          pour la maladie de Crohn il y à l’argent colloïdal j’ai vue que certaines personnes en disaient du bien aussi contre la SEP…

        • JEFF dit :

          Bonjour
          J’ai aussi une SEP ça fait 20 ans.
          Je viens de lire l’article sur le plasma de quinton et j’ai lu votre question, je prends du plasma marin depuis une semaine, je trouve un mieux dans mon état général.
          Je me suis procuré le produit sur le site « la vie naturelle » .
          Cordialement

  7. Eric dit :

    Bonjour Guillaume,

    Je n’ai pas trouvé ensuite sur le site « La cure de Quinton Isotonique en pratique ». Est-ce qu’il serait possible d’avoir quelques informations à ce sujet en attendant la sortie de vôtre livre ?

  8. Fontvieille dit :

    Bonjour je suis à Madagascar et je viens de lire le secret de nos origines révélé par rené Quinton et il me semble que il serait souhaitable que l’on installe des dispensaires à Madagascar pour apporter des soins à des gens sans revenus

    Merci de me contacter

    cordialement

Laisser un commentaire