J’ai découvert par hasard la semaine dernière sur un site de surf espagnol qu’une surfeuse s’était faite « arrêter » sur le spot de la Côte des Basques à Biarritz. J’ai voulu en savoir plus sur les circonstances de cette arrestation en interrogeant directement l’intéressée, Margaux Arramon-Tucoo, 22 ans, spécialiste du longboard classique.

margaux arramon tucoo

Mercredi 16 juillet 2014, vers midi, elle faisait du longboard sans leash au sud de la Côte des Basques, à la limite du spot non surveillé de la Mouscariette. « Je surfais sans leash mais je n’ai pas perdu ma planche une seule fois en une heure de session avec un photographe. » C’est alors qu’un CRS sauveteur de la Côte des Basques est venu pour la sortir de l’eau. Elle a été conduite au poste de secours et sa planche a été retenue le temps qu’elle aille chercher sa carte d’identité. Elle a ensuite écopé de 2 amendes de 11 €. Margaux était en état de « récidive » vu qu’elle avait déjà été arrêtée l’an dernier pour le même motif.

Margaux a conscience d’enfreindre la loi mais elle a du mal à l’accepter :

« Ce qui me rend triste c’est que je ne suis pas hors-la-loi pendant mes voyages et que je ne l’étais pas des années auparavant et durant toute mon enfance depuis que j’ai commencé à surfer ici.

Je surfe sans leash non pas par effet de mode comme les gens se plaisent à le dire, mais pour être 100% consciente du déplacement de la planche sous mes pieds. Oui j’admets qu’il peut nous arriver à tous de perdre la planche et d’aller la récupérer au bord, mais je préfère surfer avec quelqu’un qui sait retenir sa planche qu’avec quelqu’un qui la jette devant moi avec un leash de 2 mètres.

A Biarritz, ils ont imposé depuis 2 ans des règles qui interdisent le surf sans leash. En faisant cela ils détruisent la culture et ils font de Biarritz un supermarché du surf avec pas moins de 5 écoles de surf sur le meilleur spot de surf que nous avons, la Côte des Basques. Il est triste de constater que Biarritz ne veut pas de ses longboarders classiques… »

(Photos Marc Gasso)

margaux arramon tucoo conduite au poste

DURA LEX, SED LEX

Je vais maintenant répondre à Margaux et donner mon avis sur cette interdiction de surfer sans leash. Moi-même surfeur, et longboardeur à mes heures perdues, je comprends parfaitement cette envie de surfer « librement » sans contrainte réglementaire, et sans leash qui gêne les pieds sur la planche.

Oui mais voilà : ici nous sommes à Biarritz en été sur l’un des spots les plus peuplés de France : la Côte des Basques compte de nombreux free surfeurs de tous niveaux, beaucoup de débutants, des élèves en écoles de surf, qui utilisent pour la plupart des grandes planches.

Autant on peut encore surfer sans leash sur un spot désert, autant à la Côte des Basques avec les embouteillages sur les vagues et les accidents déjà nombreux, on ne peut pas tolérer cette pratique.

Le longboard sans leash avait été exceptionnellement toléré pendant la compétition organisée par Joël Tudor en 2012 car il n’y avait que les compétiteurs dans l’eau. Mais pour le free surf où chacun peut surfer où il veut, la situation est différente. Le surf sans leash pourrait à la limite se concevoir si nous surfions tous avec des planches en mousse légères, mais certainement pas avec des gros longboards avec une grande dérive centrale.

La raison évidente est la prévention des accidents de surf. Avec un leash, on protège les autres plus que soi-même (le leash étant à l’origine de retours de planches ou de traumatismes de la main). Mais cet accessoire est indispensable pour éviter les collisions liées à des planches perdues et les accidents graves qui en résultent comme celui-ci. Une planche perdue est si vite arrivée, quel que soit son niveau, et si celle-ci rentre en collision avec un enfant au bord, les conséquences peuvent être dramatiques.

L’arrêté pris par la ville de Biarritz dans la réglementation des activités nautiques pratiquées à partir du rivage avec des engins de plage sur les plages surveillées dit précisément que: « Le port du leash (lien) est obligatoire pour toute forme de planche. »

La loi est dure, mais c’est la loi. Il faut se mettre à la place de ceux qui édictent les règles. Sans leash, le surf à la Côte des Basques deviendrait encore plus anarchique et dangereux. Et à partir du moment où on oblige au port du leash, cette recommandation ne peut que s’appliquer à tous (sinon sur quels critères définir ceux qui doivent porter un leash et ceux qui en seraient dispensés ?)

En interdisant à Margaux de surfer sans leash, le CRS lui a peut-être rendu service en évitant qu’elle ne se retrouve un jour jugée responsable pour un accident de surf que sa planche aurait provoqué. On se dit toujours que cela n’arrive qu’aux autres, jusqu’au jour où…

La réglementation dans ce contexte est inévitable, mais il faut aussi savoir faire preuve de souplesse et de discernement dans son application, d’un côté comme de l’autre. Si on pouvait éviter les conflits stériles entre surfeurs et sauveteurs ou d’en arriver à des solutions extrêmes comme la verbalisation, ce serait mieux pour tout le monde.

Je suis quand même d’accord avec Margaux pour constater que le surf a beaucoup changé depuis les Tontons Surfeurs. Mais il ne faut pas oublier que l’inventeur du leash fut un Biarrot de la Côte des Basques: Georges Hennebutte qui en 1958 n’a pas suffisamment cru en son invention pour en déposer le brevet, et qui s’est fait piquer l’idée par les Américains ! Jamais il n’aurait imaginé que son invention du « fil à la patte » qui était la risée de ses camarades deviendrait un jour obligatoire à porter, et générerait une contestation sur son utilisation.

A propos de l'auteur :

Surfeur, médecin généraliste, adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement. Auteur du livre Surf Thérapie.

 

Tags: , , , ,

 

64 Commentaires

    • papucho dit :

      bien vu , je me suis bien marré au début puis un peu moins car j’ai l’impression qu’on y va tout droit avec les partisans du tout sécuritaire.

    • COMPAGNON Jacques dit :

      Tout a fait d ‘accord avec le CRS sauveteur;il n y a aucun litige avec les sauveteurs si l on respecte les régles.Mon chien n est pas dangereux,il est chez lui au Pays Basque,les plages n étaient pas bondées comme maintenant quand j étais adolescent donc il peut se balader en toute liberté sur la grande plage.

  1. lefeuvre dit :

    Quelques remarques:
    1- ce n est pas la loi mais le règlement, puisque c est un arrêté du maire
    2-ce règlement est il conforme a la loi ? Sur quelles lois est il pris ? Puis je en avoir une copie par email ?

    Merci

    • Sniper dit :

      Le règlement fait partie de la hiérarchie des normes et donc de la loi au sens large, et oui ce règlement est conforme à l’article 1384 du code civil qui prévoit qu’on est responsable des choses que l’on a sous sa garde, donc de sa planche…
      Incroyable le nombre de commentaires qui mettent en cause le fait que le surf, dans une mesure raisonnable, doit être pratiqué dans des conditions minimales de sécurité ne serait-ce que pour les autres, surtout en été avec la population estivale. Quel que soit son niveau, n’importe quel surfeur peut perdre sa planche et blesser quelqu’un. C’est déjà arrivé. Et la loi doit être la même pour tous. Et les « bons » surfeurs devraient en avoir encore plus conscience que les débutants.
      Pour les pros, les hipsters, et les rebelles aux règlements, il existe plein de spots moins fréquentés en été..

  2. longskate dit :

    Perso, je prefere ne pas aller à l’eau que de me retrouver dans la foule ! Je mets mon leach quand les conditions me l’imposent .

  3. nico dit :

    évident qu’il y’a un effet de « coolitude » comme tous ceux que l’on voit avec leurs boards de skate inskatable mais cela fait bien « lord of dogtown »,alors oui c est sur le leash est plus chiant en même temps si les stand up commencent a penser pareil on va se prendre des tanks sur la gueule en remontant au pic et comme tu le dis il y a d autres endroits que la cote en plein été pour surfer tranquille et sans leash mais qui sont peut être moins « fashion » .

  4. florent dit :

    Je ne surfe plus Biarritz en été les vagues sont petites et ce n’est plus possible trop de monde…

  5. Xofi dit :

    En effet, il y a d’autres endroits plus tranquillou pour surfer sans leash, si on surf à la Côte des basques en plein été, même si on est en « séance shooting »;-)on respecte la loi, le taff des MNS et les autres surfers. Et on n’oublie pas que dans notre entourage, beaucoup vivent grâce à l’industrie du tourisme et donc de ces nombreux surfers/débutants. L’été soit tu bouges ailleurs pour surfer (ici en Bretagne c’est nickel sans leash mais pas en ptit bikini pour les photos;-)))l’eau étant à 16dégrés soit tu prends des chaussures de marche et tu prends de l’altitude!

  6. hahaha dit :

    quesqu on en lis betises;la cote surpeuplée ;dangereux sans leach;encore des personnes qui n ont jamais voyagée,jeme suis retrouvé a snaper au millieu de 200 types dans un bon metre bien creu avec un longboard de 1965 de 25kgs et des vieux qui faisaient une compet de vieux longboam ont dis d enlever mon leach et de pas m inquieter si je perdais ma planche ils etaient la au cas ou;pas de problemes ;je vais pre,ndre mon plus gros long de 3m avec un bon leach de 3m etje vais faire comme tous les blaireaux qui ne connaissent rien a la glisse et au partage et je vais balancer ma planche en fin de vague ou la laisser partr si je tombe ;m en fou j ai un leach et la je ne suis pas d engereux ni hors la loi et je vais aussi oublier toutes les regles du surf comme tous les neineux qui font n importe quoi dans l eau ;je vais prendre une bonne assurance ,j aurais pas de problemes vu que j ai un leach si je tue quelqun ;

    • panchoa dit :

      […] toi t un champion!!!

    • Pedro dit :

      Merci d’avoir partagé ton intelligente vision du surf avec nous à travers ce commentaire. J’espère qu’on aura l’occasion de se rencontrer au pic un de ces jours. J’imagine que tu seras le type avec le front plat.

  7. Pierre dit :

    La Côte des Basques au coeur de l’été par petit swell… avec tout le respect que j’ai pour Margaux, ce n’est pas très malin d’y aller tout court, avec ou sans leash! Cependant, je la comprends tout à fait, en tant qu’ex compétiteur longboard, et pour m’être fait aussi sermonner par des MNS qui ne font pas la différence entre un surfeur confirmé qui ne perd jamais sa board, et un blaireau en grande planche ou en SUP qui est aussi dangereux sans leash qu’avec…. Je reproche donc aux MNS de mettre tout le monde dans le même panier. Comme mentionné à plusieurs reprises, l’alternative en été quand c’est plein de touristes, c’est de s’isoler sur un spot désert, et heureusement qu’il y en a encore…Avec l’âge on supporte de moins en moins la foule et les débutants comme ceux- nombreux en France – qui ne respectent rien.

  8. Drakkars dit :

    Si c’est du côté de la mouss’
    y’a pas tant de monde que çà, tu devrais t’en souvenir guillaume, à moins que tes nouvelles responsabilités municipales te soient montées à la tête.

  9. lawl dit :

    « un surfeur confirmé qui ne perd jamais sa board »
    Le jamais n’existe pas….

  10. Philippe Sagnard dit :

    22€ c’est pas cher payé pour un coup de com’ pareil ! Le rapport coût/buzz est pas mal pour RVCA finalement… Margaux devrait s’en remettre financièrement et elle sort de là qui plus est avec une belle image de rebelle roots ! Dora rules !? 😉

  11. vinz dit :

    il est normal d’avoir un leash, surtout en période estivale avec autant de monde dans l’eau, question de respect pour autrui…donc les paddle des mns( planche de sauvetage) qui sont également des engins nautiques devraient en avoir également, ainsi que toutes les planches présentes sur l’eau sur lesquelles on rame: sur toutes les planches de club de sauvetage, il n’y en a pas alors avant de verbaliser, il faudrait mieux montrer l’exemple!!

  12. niko dit :

    De plus en plus stupide Biarritz. Attention l année prochaine il sera interdit de prendre une vague sur le côté . Trop de risques de collision avec des estivants qui ne savent pas se placer. Ik sera obligatoire de partir tout droit jusqu’au bord. La municipalité réfléchirait même a marquer des couloirs comme en natation.

  13. Nico dit :

    La municipalité veut le risque zéro; faisons comme dans Minority Report, verbalisons toutes les personnes avant même qu’elle rentre à l’eau! Puis après le leash on interdira les grands ailerons central, les planches trop dure, on mettra de la côte de maille pour pas ce blesser, des chaussons en fer pour les vives et de la mousse sur les rochers!!
    Comme dit Margaux, avec un leash de 2metres il y a aussi un risque, et il est le même que sans leash, on réduit juste l’incident à 2metre, mais vue la fréquentation, il y aura toujours ces incidents! A moins de passer au leash de 50cm…
    Je suis loin de la anarchique, mais on perd beaucoup de liberté aujourd’hui…

  14. papucho dit :

    je préfère voir une nana sans leash qui sait surfer plutot q’un gonze qui rame les jambes écartées avec un gros tronc sans leash, la première saura se placer, respectera les priorités et surfera tout en finesse , ce sera agréable à regarder, l’autre naze fera des gros tout droit , l’océan est à tout le monde n’est ce pas et lachera sa planche à la moindre petite vague ( et oui il un leash )sans regarder derrière lui.
    et pourtant il ne sera nullement verbalisé même s’il casse le nez (en lachant sa planche) d’un autre surfer 2 metres derriere lui et si je lui met ma main dans la gueule pour lui apprendre à ne pas lacher sa planche c’est moi qui vais avoir des ennuis, cherchez l’erreur

    quand je vais surfer l’été avec mon fils avant de mettre à l’eau on s’amuse à regarder qui il va falloir éviter comme la peste une fois dans l’eau: en prio ceux qui ne savent pas surfer surtout s’ils ont un leash , sans leash ils seraient moins dangereux, à la première série ils nageraient pour récupérer leur planche et ils apprendraient ainsi à ne plus la lacher.

    quand mon fils était petit pour etre sur qu’il ferait le canard au lieu de lacher la planche ( comme le font tout les gonzes en ecole de surf) je lui enlevait son leash, il n’a pas fallut longtemps pour qu’il comprenne .

    donc je réclame l’été des zones de surf réservées aux surfers sans leash et je suis sur et certain que le nombre d’accidents dans ces zones sera bien inférieur aux zones de surf avec le leash obligatoire.

    sinon tout mon soutien à Margaux et « le surf et les CRS ça fait deux »

  15. magne dit :

    les ecoles de surf souvent n’en on que le nom , elles se tire dessus , à grand coup de  » c’est nous les meilleurs  » alors les CRS devrais plutôt faire de la prévention auprés de ces ecoles et jeunesse et sport également , du grand n’importe quoi sur les spots de surf Breton et basque , îl vaudrait mieux former les enseignents et les éléves que de coller des PV à des surfeurs ou surfeuses confirmés. Aloha

  16. roxy dit :

    Un rappel à l’ordre aurait été suffisant je pense,un pv c’est un peu sévère!Maintenant la sécurité pour tous et particulièrement sur ce spot en pleine saison est devenu évidente,on ne peut adapter la règle en fonction du niveau de chacun!A chacun de prendre conscience des risques et d’y aller avec le leash comme tout le monde ou aller braver l’interdit dans un des nombreux spot de la cote beaucoup moins fréquenté.

  17. Il est effectivement devenu impossible dans les conditions actuelles de fréquentation des spots de surf d’autoriser le surf sans leash. Mais peut être faudrait il s interroger justement sur ce que sont devenues ces « conditions actuelles » à biarritz et plus particulierement à la côte des basques. Les debutants se retrouvent a partager le pic aves les surfeurs expérimentés. Les ecoles de surf (trop nombreuses) sont en alerte constante pour eviter les collisions avec les planches dures des autres surfeurs.

    Une session sur ce spot est devenue un slalom géant. A chaque sesion, on doit eviter de se prendre des surfeurs, des baigneurs, des ecoles de surf. Au final, on finit par eviter de prendre des vagues. La situation n’est pas nouvelle, elle empire. Il va falloir reguler, d’une manière ou d’une autre.

  18. lawl dit :

    Dingue le nombre de surfeur sur-doué qui commente !
    Vous sortez toujours de la vague à la fin de celle ci !?
    Vous arrivez toujours à choisir des vagues qui ouvrent et ne vous enferme pas ?
    Jamais de chute !?

    Ou alors vous ne surfer peut etre que des vagues de 50 cm….Parce que si votre planche se fait prendre dans le bouillon surtout avec des planche de plus de 7″ je vois pas comment on peut la retenir… Sans compter le danger pour vous même de devoir revenir au bord à la nage après une bone machine à laver avec un fort courant…..

    • roxy dit :

      Ha! Merci,je me posais la question également,faudrait m’éclairer la!!!parce que effectivement à part quand on reste là ou on a pied (comme moi ! ) :) comment fait’on pour retenir sa planche quand on chute sur une grosse vague au large sans leash??!!

    • Drakkars dit :

      Au vu de ce commentaire :
      « Sans compter le danger pour vous même de devoir revenir au bord à la nage après une bone machine à laver avec un fort courant »

      Tu n’es franchement pas qualifié … Tu sais mon petit, un leash peut lâcher (surtout quand çà envoie) et tu fais comment à ce moment ??
      Tu te mets en mode panique et tu attends que les MNS viennent te sortir de là ??
      Apprends à nager dans l’océan avant de te mettre au surf !!!

  19. Boris64 dit :

    Un jour ce sera le casque qui sera obligatoire ! A commencer par les débutants en école de surf !

  20. lawl dit :

    « Un rappel à l’ordre aurait été suffisant je pense,un pv c’est un peu sévère »
    Faut lire l’article….Un rappel à l’ordre à déjà été fait c’est justement parce qu’il y a récidive que les MNS ont mit une amende….

    Donc si elle voulait surfer sans leash fallait aller sur une plage sans surveillance. c’est comme en montagne près des stations il y a des règles à respecter par contre aller se tuer hors des sentiers battu pas de problème personne ne viendra vous emmerdé….

    La cote atlantique est assez vaste pour etre tranquille mais c’est sur c’est moins fashion de surfer une plage sans personne…..

  21. Mouééé ... dit :

    On interdit le leash par contre on laisse les gens rentrer dans l’eau jusqu’à qu’il y ai plus de place ? On laisse autant de club donner des cours sur le même spot ? On laisse des surfeurs débutants faire n’importe quoi ? Oh oh oh , faut arrêter la , le problème n’est pas du tout traiter à la base avec cet arrêté municipale… Certe elle aurait du mettre son leash en cette période mais pourquoi un surfeur aguerri devrait payer une amende pour non port du leash quand certains club de surf s’en mettent pleins les poches et rendent le spot irrespirable ?

    • nico dit :

      parce que pour que des gens « aguerris  » comme tu le dis et sponsorisées continuent de surfer il faut des boulets qui viennent apprendre a surfer car les écoles sont toutes sponsorisés par des marques de surf c est un peu le revers de la médaille mais il y a plein de belles sessions en septembre octobre sans ecolé avec leash et avec moins de monde a l ‘eau d un coup

      • Elke dit :

        Je me marre ! Nico, toi qui sait tout, et surtout mieux que tout le monde : j’imagine qu’à ta naissance, tu tenais debout sur une planche, le Brice de Nice à la sortie du ventre de sa mère … Vous ne voudriez pas recentrer le débat plutôt que de « chier dans les bottes » des débutant-e-s à les traiter de tous les noms. C’est une faute grave d’être débutant-e de surf ? C’est une faute grave d’avoir envie de venir à Biarritz pour apprendre à surfer (en Auvergne, ça marche moins bien) ? C’est une faute grave de vouloir y venir en été (février ya moins de monde, mais c’est moins chouette et les gens ne sont pas en vacances) ?

        • nico dit :

          apprends a lire mon ami et tu verras que je dis exactement cela que les débutants sont nécessaires ne serait ce que pour ce que cela rapporte a cette région ,il n y a aucune faute grave dans le fait de débuter nous l ‘avons tous été ce qui m’insuporte c est de râler sur la surpopulation dans l eau à la cote alors que oui on est au mois d aout et qui si on veut être tranquille il y a d autres endroits c est tout ce que je dis et que le fait de ne pas mettre de leash à la cote en plein été t expose a des conneries hier encore j ai failli me prendre une board dans la gueule par une fille qui avait décidé que surfer sans leash c était mieux ,oui c est sur le sans leash c ets bien quand tu as le niveau de Tudor pas quand t as surfé 10 fois ,apprends a lire les commentaires avant de nous la jouer super héros .

  22. Chaya dit :

    Normal, même avec un Leash j’en ai déjà vu se faire ouvrir la tête par une planche. C’est tout simplement pour éviter ce genre de situation et améliroer la sécurité des autres, car oui on est pas seul sur les vagues contrairement à ce que certains égoïstes pensent

  23. marc dit :

    C’est la grande mode ,ils se prennent pour des champions et il y a des claques qui se perdent…je ne manque pas de leur rentrer dedans quand je les vois.C’est triste comment le surf est devenu frime et nous les anciens on remercie dieu de nous avoir donner un leash…t’inquiète ,quand il y a un bon 1.50 bien violent ils sont bien content de l’avoir les speudos champions car bien souvent ils n’ont pas de bras pour faire un 50m à la nage …!!!

  24. Mico dit :

    oui bah moi j’ai été percuté par une board de type mini malibu en juin dernier au santosha alors que je plongeais sous une petite mousse (1m max). Un « truc » m’a violement tapé l’avant bras et il n’y avait personne sur la dite mousse. Je me suis aperçu que c’était une planche, son propriétaire nageant derrière je pensais que le leash avait cassé mais non, tout simplement pas de leash : »scuse, elle m’a échappé ». J’ai eu super mal, stoppé ma session et mon avant bras a doublé de volume en devenant tout bleu dans la journée (je ne pouvais plus mettre ma montre habituelle), dommage que je n’ai pas pris de photo, c’était impressionnant et ca a duré 8 à 10 jours.
    Donc perso, c’est sur que leash ou pas un accident peut arriver, j’ai aussi eu une entaille dans la tête pour avoir pris ma planche sur la tête, ce ne serait pas arrivé sans leash mais imaginez si dans le cas ci dessus, ca aurait été la tête d’un enfant??? il faisait très beau ce jour là, peu de monde à l’eau et peu de houle, idéal pour faire surfer ses enfants…..
    Ca me semble donc être la moindre des choses, surtout si on est pas tout seul et peu importe la taille des vagues

  25. co.ko dit :

    il faut que jeunesse se passe… oui c’est de la frime de surfer no leash dans 30cm à la cote parce que se sont des « rebelles » mdr!!! ils sont toute une bande depuis plusieurs années à faire ça..moi même j’ai essayé quelques fois c vrai (au mois de février c plus tranquilles lol)histoire de pas mourir idiot ca change un peu ça ajoute un petit challenge quant on surfe on fait un peu plus attention a ses appuis et on sort plus proprement de la vague…le sentiment de faire corps avec la planche sans aucun artifice, le sentiment d un retour au source du surf : moi, ma planche et la liberté etc…mais bon tant qu a faire pourquoi mettre un combinaison ou un maillot dans ce cas?? autant surfer dans le plus simple appareil si on veut vraiment se la jouer..alors les « rebelles » qui va oser? 😉

    • nico dit :

      totalement d ‘accord et puis surfer un tronc d arbre aussi comme ça on revient aux roots ,faut arreter la différence avec ou sans n est pas si importante que cela vaille la peine de la foutre dans la gueule de quelqu un qui n a rien demandé

  26. papucho dit :

    c’est la surpopulation sur les spots qui entraine les accidents et cette surpopulation est essentiellement due au port du leash, le leash est bien le problème et non la solution.

    sans leash la majorité des non initiés et tous ceux qui nagent comme des enclumes se cantonneraient d’eux même dans les mousses au bord là ou ils ont pied. de plus il y aurait beaucoup plus de rotation au pic et tu ne trouverais pas systématiquement à chaque vague le même mec avec sa planche en travers au milieu du line-up. une bonne série et hop tout est nettoyé, retour à la case départ.

    et en plus ce serait les shapers qui seraient contents car il faudrait réparer les boards qui auraient terminées leur course dans les blocks. et puis une planche sans plug c’est tellement plus beau.

    tout le monde y trouverait son compte donc oui je demande des zones de surf sans leash,

    de plus je crois que nos pandores ont beaucoup mieux à faire que de verbaliser des surfers pour le non-port du leash, il suffit de lire les actualités pour s’en convaincre.

  27. Marc dit :

    Quand je lis certains commentaires je me dis qu’il y a des irresponsables, des idiots ,des gens dangereux à l’eau qui n’ont pas grand chose dans la tête….franchement quel est la différence d’avoir un Leach ou pas ???? c’est un confort ,c’est un gage de sécurité pour soi même et pour les autres ,franchement vos arguments sont incroyables de conneries …et si je vous vois à l’eau sans Leach vous allez apprendre à me connaître ..!!!

  28. Thomas dit :

    Si tout le monde surfait sans leash, il y aurait moins de c*** dans l’eau puisque moins de monde voulant bien aller rechercher sa planche à chaque erreur.
    Et plus de bodysurfeurs….

  29. rob dit :

    « Le port du leash (lien) est obligatoire pour toute forme de planche. »
    Je vais être emmerdé pour faire du skim!

  30. touriste dit :

    A la lecture de ce long débat, une solution évidente qui satisfasse toutes les parties se dégage pourtant clairement: il faut surfer avec un leash et sans planche. Comme quoi, avec un peu de bonne volonté et de cervelle, le consensus est toujours possible.

  31. papucho dit :

    j’ai comme l’impression que certains ont la mémoire courte

    Surf Prevention
    30 octobre 2009 à 14:21

    « One of the common complaints you sometimes hear from older surfers is that the leash has had a really bad effect on surfing. Perhaps these two events are good examples of the dangers of wearing a leash. Another major complaint is that the leash tends to promote a certain kind of irresponsibility, and allows too many to surf without consequences. As a result, you end up with a lot more dangerous situations in the water.

    j’ai souvenir que lors d’une descente de l’Adour (il y a environ 20 ans) un participant bodyboarder avait eu son leash accroché dans une bouée et avait fait un début de noyade, il avait terminé dans le coma à l’hôpital de Bayonne.

    « et si je vous vois à l’eau sans Leach vous allez apprendre à me connaître ..!!! »

    j’ai aussi l’impression que certains ont raté une belle carrière chez les CRS.

    • Colonel Bigorno dit :

      « si je lui met ma main dans la gueule pour lui apprendre à ne pas lacher sa planche », « à la première série ils nageraient pour récupérer leur planche », du leash », :

      déficience en pédagogie, répression facile, en fait TU es mûr pour une belle carrière chez les CRS, ce sera parfait avec un petit couplet sur par exemple des tranches de population à surveiller et à contrôler, ah mais pardon en fait tu le fais en compagnie de ton fils pour lui apprendre de surcroît à se moquer des débutants (très malin de ta part) cit. »avec mon fils avant de mettre à l’eau on s’amuse à regarder qui il va falloir éviter comme la peste » et « une bonne série et hop tout est nettoyé » « nettoyé » ou « karschérisé » auraient dit certains, vocabulaire méprisant pour ne pas dire carrément néonazi,

      « ceux qui nagent comme des enclumes se cantonneraient d’eux même dans les mousses au bord là ou ils ont pied », oui ainsi ils n’apprendraient jamais, c’est trop beau la liberté des autres il faut veiller à ce qu’ils n’en aient pas trop et la garder pour nous,

      « cette surpopulation est essentiellement due au port du leash », mais dis-moi tu as aussi du talent pour les études sociologiques, très beau lien (ou leash) de cause à effet, fallait l’oser,

      citations magiques dans une tentative vaine d’intellectualiser le débat, tu es parfait, en fait tu confonds juste « sécurité » et « sécuritarisme » et tu mets tout ça au même niveau.

      Hummm, qu’est-ce que ça sent bon

      • papucho dit :

        incroyable : tu viens de gagner un point godwin

        puisque tu as l’air si altruiste et si plein de compassion dis nous ou se trouve ton home spot, pour que tous les gentils persécutés par les vilains méchants haineux viennent surfer chez toi sous ta protection de surfer bien pensant.

        ça nous fera des vacances.

        • Colonel Bigorno dit :

          il est bien certain que ce ne sont pas l’altruisme et la compassion qui vont t’étouffer toi. Et encore cette idée qu’il faut rassembler, loin de toi pour te faire « des vacances », les personnes qui ne partagent pas ton amour de la liberté individuelle; si tu lances des inepties comme ça à chaque fois, bien sûr que je vais collectionner les godwin décernés par ton auguste personne, tu nous les fais toutes, j’ai même pas à me baisser pour les ramasser.
          Mais je t’en prie: montres-nous ce qui n’est pas méprisant dans tes propos sur les débutants ou sur ceux qui souhaiteraient améliorer leur pratique, montres-nous ce qui dans ton attitude va permettre de faire baisser les tensions aux pics, surtout en pleine saison touristique, montres-nous comment, se foutre de la gueule des gens qui n’ont pas un niveau extraordinaire et ne surtout rien leur expliquer, et si possible les boxer, sont en fait des actes bienveillants, qu’on ne te comprend pas, que tu veux juste être un surfer « libre » comme quand t’as 12 ans et 1/2 et que tu crois qu’être libre c’est faire ce que l’on veut, vas-y on t’écoute, et puis après tu décerneras tous les prix que tu veux avec tes discours empruntés à wikipédia y’a pas de problème

  32. papucho dit :

    à méditer, merci.

    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

    — Benjamin Franklin

    « L’adversaire d’une vraie liberté est un désir excessif de sécurité. »

    — Jean de La Fontaine

    « Marchander sa liberté contre de la sécurité, c’est un pacte diabolique. Une fois la transaction signée, on n’a plus ni liberté ni sécurité. »

    — Garry Spence (avocat américain)

    • clo dit :

      Tu as oublié: »La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ».Et franchement on parle d’un leash et d’une surfeuse en manque d’image, pas du sort de la société. Vous vous prenez trop la tête.
      Sinon beau coup de pub;)

  33. Marc dit :

    De pire en pire ,la sacro sainte liberté en danger ..pfff..!!avec des citations à 2 balles ,nous sommes en plein délire,tu as raison ne t’arrêtes pas à un stop ,encore moins à un feu rouge ,comme çà tu l’auras ta liberté au détriments de celle des autres pauvre dangereux irresponsable ….je crois qu’il y a d’autres choses plus importantes dans la vie et si tu dois manifester pour ta liberté ,soit courageux descend dans la rue pour t’exprimer pour quelques chose qui en vaille le coup ….

  34. surfnoumea dit :

    Moi je trouve cela normal, c’est une fille et les filles ne savent pas surfer, c’est bien connu donc l’amende est normal, les autres surfers encouraient un reel danger….

  35. surfnoumea dit :

    Oui comment le sais tu?? Tu es ma prof??…C’etait de l’humour et juste de l’humour, je voulais savoir qui allait tomber dans le panneau…donc felicitation à toi Caro….

  36. antoine dit :

    Surpopulation / écoles de Surf : ils font la paire … voilà en tout cas le seul problème surf de cette plage sur le plan de la pratique,
    le lieu est idéal pour initier les autres, il existe peu de solutions à part enlever le pain de la bouches des écoles de cette plage en réglementant l’ accés à un nombre limité de pratiquants. En attendant j’ ai pour ma part décider d’ apprendre comme on m ‘ a appris en gueulant, s’ imposant. Mpee dans 50 cm vous aure toujours les vagues et ceux qui partent quand même je m’ arrêtes plus je fonce dans le tas ! les profs si ils sont pas content ils vont gouter du bourre pif, et con on sait ou les trouver :p Dégoutez les débutants, donner un image hardcore pour que les parents ne mettent plus les kids au surf etc … et ça marche !!!
    J ai un projet sympa pour btz des cours gratos aux jeunes des zup environnantes. La côte des basques est à tout le monde !
    le reste c’ est la jungle !

  37. erromardi lagunak dit :

    Malheureusement avec la mode des hipster surfer , le nombre de noleash devient trés important sur nos spots . Avec le non respect de certaines règles de sécurité certains surfeurs mettent en danger d’autres pratiquants . Je ne suis pas pour la répression , trop c’est trop ! et s’il faut en arriver là ….

Laisser un commentaire