Etre face à l’océan. Le contempler. Le ressentir. Quel homme n’éprouve pas un immense plaisir face à cette étendue aquatique en mouvement ? Les surfeurs qui sont habitués à voir la mer tous les jours ne s’en rendent même plus compte, mais aller voir les vagues suffit parfois à se sentir bien. Même après une mauvaise journée remplie de tracasseries, la simple action de se mettre devant la mer suffit à nous apaiser.

On ressent évidemment les bienfaits de l’air marin mais la seule contemplation apporte aussi beaucoup à notre bien-être. Regarder une mer démontée peut donner de la force et de l’énergie : on se sent alors comme envahi par la puissance des éléments déchaînés. Contempler une mer d’huile apporte sérénité et apaisement. Encore faut-il se laisser aller pour regarder et « écouter » la respiration de l’océan…

Etre face à la mer est le moment de laisser son esprit « divaguer » devant les vagues. C’est l’occasion de se retrouver face à ses pensées et de réfléchir devant l’immensité de la mer. C’est l’endroit idéal pour méditer. Beaucoup de personnes méditent instinctivement devant l’océan sans le savoir.

Il existe non pas une mais des dizaines et des dizaines de façons simples de faire de la méditation. La méditation n’a pas nécessairement une connotation religieuse. La méditation n’est pas l’apanage de la vie monastique ! Elle peut parfaitement s’intégrer dans votre mode de vie libre. La méditation peut s’apprendre dans des livres ou sur Internet.

Chacun peut méditer à sa façon : tout comme le surf, il n’y a pas forcément besoin de cours pour apprendre. Vous n’avez pas besoin d’équipement particulier pour la réaliser et elle ne coûte rien. Vous pouvez méditer allongé, debout ou assis, relâché, statique dans une posture ou en mouvement, les yeux ouverts ou fermés, sur le sable ou dans l’eau, pendant 5 minutes ou une heure, selon une technique particulière ou à votre façon… Bref, il n’y a pas de règles strictes à partir du moment où on a compris la philosophie de la méditation.

Combien de temps passons-nous chaque jour à nous arrêter ou à ralentir le flux permanent des pensées qui s’échappent de notre esprit en zapping permanent ? Notre esprit est en permanence occupé car nous sommes « hyperconnectés ». Nous laissons nos préoccupations de la journée pour nous brancher sur une télé, sur Internet ou sur notre smartphone…

Prenons le temps de la déconnexion totale pendant les quelques minutes que nous passons au contact de l’océan. Pour une fois dans la journée, laissons nos pensées revenir vers nous plutôt que de les laisser partir dans tous les sens vers les innombrables sollicitations sensorielles et les sources d’informations qui nous inondent et noient notre esprit.

meditation stand up paddle

Photo Tim McKenna / Surf Thérapie.

Lire : – Les bienfaits du SUP Yoga.

Apprendre à méditer c’est apprendre à revenir vers soi pour retrouver la paix intérieure et atteindre un état de relaxation. La méditation permet aussi de se fixer dans le moment présent pour mieux en profiter. Quand nous sommes absorbés par nos soucis personnels, familiaux, professionnels, nous ne pouvons savourer pleinement les moments passés près de l’océan. Parfois on est tellement absorbés par nos préoccupations qu’on ne se rend même pas compte qu’on vient de surfer…

Apprenons à utiliser les moments magiques que nous passons près de l’océan, quand nous regardons les vagues, quand nous marchons sur le sable sur une plage déserte, quand nous sommes sur notre planche de surf au coucher du soleil… Pendant ces moments de sérénité, laissons aller notre esprit et prenons le temps de nous faire du bien au corps et à l’âme en regardant la mer.

L’océan nous ramène vers nous-mêmes : il nous aide à mieux comprendre qui nous sommes et à gérer nos émotions. L’océan est le meilleur endroit pour reprendre le contrôle de nous-mêmes. Les tensions et les émotions négatives doivent glisser sur nous comme l’eau de mer sur notre combinaison de surf. On ne peut éviter le stress et les situations anxiogènes dans nos vies mais il faut apprendre à relâcher quotidiennement la soupape de sécurité. La méditation au contact de l’océan est une manière efficace d’évacuer le stress. Devant les courants océaniques, on apprend à observer et à canaliser les courants de notre pensée. Avec le temps, la méditation devient automatique et on n’a plus besoin de se concentrer sur une technique.

La méditation apporte des bénéfices reconnus à notre santé. Parmi les bienfaits révélés par différentes études, on note une activation du cerveau dans les zones où siègent les émotions positives et une réduction de l’activité des zones cérébrales où se logent l’anxiété et les émotions négatives. La méditation accroît la vigilance, l’attention et la productivité mentale. Elle diminuerait la tension artérielle, la fréquence cardiaque et le rythme respiratoire. Elle permettrait aussi la diminution des hormones de stress dans le sang comme le cortisol et augmenterait le taux de mélatonine, hormone régulant les cycles veille-sommeil. Elle pourrait avoir un effet positif sur l’immunité et favoriser la guérison. Que des bonnes raisons pour méditer quand vous regardez l’océan ou quand vous attendez les vagues…

Portrait d’un surfeur adepte de la méditation :

Dave Rastovich dit « Rasta » est un free surfer professionnel adepte de la méditation. Il s’est mis à la méditation quand il a constaté que les sensations de bonheur suprême qu’il ressentait dans une tube en surf ressemblaient à celles décrites par des adeptes de la méditation. Pour expliquer ce qu’il ressent avec la méditation, Dave utilise l’analogie entre un ciel bleu et l’esprit.  Si on compare notre esprit avec le ciel, on peut considérer que nos pensées sont comme des nuages en mouvement. Parfois ils recouvrent tout mais au-delà de ces pensées, de ces nuages, il y a toujours un beau ciel serein. En méditant, Dave considère que « les nuages de notre esprit », responsables de la confusion et du stress, se dispersent. Quand le ciel redevient bleu, notre esprit retrouve le calme, la sérénité et toute son acuité.

dave rastovich meditation

Pour méditer, Dave Rastovich s’allonge ou s’asseoit à un moment où il n’a rien de particulier à faire ou à penser. Rien ne peut distraire son attention (surtout pas l’avertisseur de son smartphone qui lui signale un nouveau message…). Il devient un observateur du flux des pensées qui traversent son esprit. Au bout d’un moment, il commence à y avoir des espaces entre ces pensées. Et dans ces espaces, Dave trouve une forme profonde de paix intérieure et de relaxation. Il ressent alors un silence paisible très agréable. Avec la pratique, les espaces entre les pensées augmentent et il arrive alors à se retrouver dans un état second où il ne pense plus à rien : il n’est pas endormi, il n’est pas inconscient mais il a l’impression que son esprit est pleinement connecté sur l’expérience qu’il est en train de vivre. Il ne pense pas à juger ou à cataloguer cette expérience : il est juste dedans.

Pour Rasta, la méditation consiste à aiguiser son esprit : tu regardes tes pensées et tu deviens « aware », avec une conscience accrue des stimuli sensoriels qui viennent à toi. Et comme le surf est un « feeling », une expérience sensorielle avant tout, cet état permet de mieux ressentir son surf. Tu sens mieux ta planche de surf contre tes orteils et tes talons, tu arrives mieux à lire la vague, tu la ressens, tu l’entends. Dans l’excellent article de Surfer (par Brendon Thomas) où Dave Rastovich explique son approche de la méditation et de la spiritualité, il résume en disant que la méditation est une forme d’observation qui permet d’être plus réceptif. On devient un témoin privilégié de son esprit et de son corps et quand on va à l’eau, cela se traduit par du bon surf ! On comprend mieux pourquoi Dave Rastovich surfe instinctivement en symbiose totale avec la vague…

Cet article est extrait du livre Surf Thérapie : se soigner au contact de l’Océan.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,

 

5 Commentaires

  1. Guillaume dit :

    Pour mieux comprendre ce que veut dire être "aware", je vous renvoie vers la définition de Jean-Claude Vandamme qui l'explique mieux que personne : https://www.youtube.com/watch?v=ZSekOwrhrV0 :mrgreen:

  2. antoninloran dit :

    Salut et bravo pour ton site. Les idées sont dans l'air !
    Je suis en train de parachever un article synthétisant la pensée autour de la spiritualité et la philosophie dans le surf à paraître d'ici peu sur le web.
    Je suis très heureux de voir un médecin aborder cette question.
    Ma formation initiale, depuis l'enfance, est liée à l'étude et à la pratique de la pensée orientale.
    Le bodysurf est une voie nouvelle sur laquelle je débute à peine, mais j'y ai retrouvé des états de conscience que j'atteins par mes autres pratiques métaphysiques. Donc je suis devenu un "adepte" convaincu de la méditation dans et avec l'océan.
    Aloha, Antonin

  3. frédér dit :

    Bel article

    Bon je reste un peu dubitatif… sur le fait qu'il ne faille pas de cours pour apprendre le surf, le gaucher, heu gauchiste, enfin maladroit que je suis a du mal à y croire ;))

    bonne vague

    chaleureusement

    frédéric

  4. Meditation dit :

    Pour ceux qui souhaitent se lancer dans la méditation, voici une méthode très simple pour commencer la méditation chez vous… bon surf !

  5. Margo dit :

    Je suis tout à fait d'accord avec cet article.
    Originaire du Sud Ouest et prof, j'ai été mutée en banlieue parisienne dans un univers totalement différent de ce que je connais. Étant très stressée de nature, je me suis mise au surf (je reviens chez moi tous les week end) et je suis calmée pour la semaine. C'est le meilleur traitement que je connaisse!!!

Laisser un commentaire