Le yoga est très complémentaire du surf: on peut le pratiquer avant ou après la session, et même pendant ! Pratiquer le yoga sur l’eau est un moyen de potentialiser ses bienfaits. Des yogis surfeurs ont eu l’idée de faire du yoga sur leur planche, comme la surfeuse yogiste Shiva Rea qui pratiquait naturellement le yoga assise en attendant les vagues, ce qui lui a inspiré Surf Yoga Soul.

C’est l’arrivée du Stand-Up Paddle board qui a littéralement fait exploser cette pratique du yoga sur tous les plans d’eau, grâce à sa grande flottabilité et sa stabilité relative. Une planche de SUP peut être suffisamment stable pour réaliser les postures de yoga, et à la fois juste ce qu’il faut instable pour ajouter un challenge supplémentaire.

En SUP yoga, on ne cherche plus à tenir ses postures à la perfection, mais avant tout à garder son équilibre. Le risque de tomber dans l’eau rend la pratique beaucoup plus exigeante. Même si le SUP yoga se pratique préférentiellement quand il n’y a pas du tout de vagues, il faut quand même composer avec les remous, les courants, le vent…

De nombreux yogistes reconvertis au SUP yoga témoignent que cette discipline aquatique a donné un nouvel élan à leur pratique en rajoutant un côté fun et plus connecté à la nature. Le risque de chute en SUP yoga invite à ne pas se prendre au sérieux et à se remettre en question; en cela le SUP yoga se rapproche plus de la vie réelle où il faut sans cesse chercher son équilibre et apprendre à se relever.

Mieux vaut commencer par des postures simples pour se familiariser avec le SUP yoga. Même pour un exercice basique, le fait de le réaliser sur une surface mouvante entraîne un travail musculaire plus complet, intensif et profond. Une même posture va être beaucoup plus ardue à maintenir en SUP yoga. La transition entre les postures est également plus délicate à gérer que sur la terre ferme.

Le SUP yoga sur la mer permet de pratiquer le yoga de manière ludique dans un environnement apaisant. Comme la respiration est très importante en yoga, mieux vaut respirer l’air marin pur, que l’air confiné d’une salle. Le Stand-Up Paddle permet de s’éloigner suffisamment du rivage pour respirer un air marin de qualité optimale. Faire du SUP yoga en mer est également propice à la méditation. Le bercement de la houle, le contact avec l’eau, les paysages, permettent des moments de grande sérénité.

En pratique, le SUP yoga se réalise avec une planche suffisamment volumineuse, sur un plan d’eau plat, pas trop loin du bord et accompagné d’au moins une personne pour des raisons de sécurité.  Certains utilisent une ancre pour stabiliser la planche pendant la séance et éviter de dériver. Le SUP yoga se débute par des postures de base pour limiter les risques de chute. Mieux vaut débuter avec un moniteur / une monitrice, surtout si vous n’avez jamais fait de SUP.  On peut partir sur une séance de SUP yoga complète, ou se contenter de quelques postures d’étirement au milieu d’une balade ou d’une session.

Démonstration avec Gillian Gibree, professeure de yoga et championne de stand-up paddle:

Photo www.timmckennaphoto.com

A suivre: – 10 postures de SUP Yoga pour les Nuls (avis aux SUP yogistes qui veulent partager leur expérience…)

Lire aussi:
Comment ramer en SUP ?
Règles de sécurité en SUP.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , ,

 

2 Commentaires

  1. david dit :

    et donc pour enseigner contre rémunération?
    quels diplômes?
    BE surf?
    BE surf + BE Yoga?
    rien , à la chaille?
    quels réglementation?
    Celle du SUP en lac? ( 12 éléves max,)
    donc moyen de flottaison obligatoire? ( combi ou gilet de sauvetage) et leash .

  2. BEN dit :

    Good Job, excellent article, i loved it the way that you explained,

Laisser un commentaire