Le mode de vie des jeunes préoccupe les cardiologues, particulièrement quand les comportements à risques s’accumulent. Pratiquer une activité physique régulière réduit de moitié les risques de maladies cardiovasculaires. Pour le rappeler, la Fédération Française de Cardiologie organise chaque année les Parcours du Coeur dans toute la France. Courir, marcher, rouler… peu importe ses préférences, l’essentiel est de bouger régulièrement pour protéger son coeur.

A l’occasion des 35èmes Parcours du Coeur dont le mot d’ordre cette année est « 0 + 5 + 30, le tiercé gagnant pour le coeur », la Fédération Française de Cardiologie a commandé une enquête « Les jeunes et leur coeur » auprès des 15-20 ans. Ils sont environ 4 millions et demi en France. Réalisée par Kantar Health en mars 2010, auprès de 371 répondants, l’enquête sous forme de questions ciblées mesure la conscience qu’ont les 15-20 ans de leur coeur et dresse un état des lieux de leur quotidien autour de trois déterminants : tabac, fruits et légumes, activité physique.

Le mode de vie a un impact direct sur la santé du coeur. Favorable, il permet son bon fonctionnement ; défavorable, il multiplie les risques de développer des maladies cardiovasculaires.

Mode de vie des adolescents et des jeunes adultes, l’étude nous apprend que :

– 27 % des jeunes n’ont aucune activité physique d’au moins 30 minutes d’affilée en dehors du sport en milieu scolaire. C’est encore plus prononcé chez les jeunes femmes avec 35%. Une note positive : le nombre de ceux qui pratiquent une activité physique quotidienne augmente entre 15 et 20 ans.

Jeunes filles partant faire du surf - malheureusement 35% des jeunes francaises ne pratiquent aucune activité physique.

– 22 % des jeunes fument, dont 13 % plus de 5 cigarettes par jour. La proportion des fumeurs augmente avec l’âge. A 15 ans, 10 % fument ; à 20 ans, ils sont 33 %.

– 24 % ne mangent qu’un fruit ou légume, voire aucun, par jour. Seulement 13 % des jeunes déclarent en manger 5. Parmi les premiers, on trouve plus souvent des habitants de la région parisienne ou du Nord-est, des foyers CSP- (ouvriers / employés) et des hommes.

– L’activité physique n’est pas franchement identifiée comme étant essentielle pour le coeur, ni pour la santé et le bien-être en général. Seuls 15 % des 15-20 ans reconnaissent le manque d’activité comme néfaste… Pour mémoire, un adulte sur deux ne pratique aucune activité physique !

Etat des lieux des comportements des 15-20 ans vis à vis du coeur :

– 35 % des jeunes de 15 à 20 ans ont un comportement encourageant pour le coeur. Ils ne fument pas, mangent plus de 2 fruits et légumes par jour, et pratiquent plus de 2 fois par semaine une activité physique d’au moins 30 minutes en dehors du sport en milieu scolaire.

Au quotidien, seuls 3 % allient tous les comportements favorables pour le coeur : 0 cigarette, 5 fruits et légumes, 30 minutes d’activité physique par jour.

– 16 % ont des comportements préoccupants pour leur santé. Ils fument et ils risquent de fumer encore plus à l’avenir. Ils ne bougent pas suffisamment (marche, sport, activité physique). Parmi eux, 2 % cumulent les comportements à risque soit, rapporté à la population, 90 000 personnes. Sans modification majeure de son mode de vie, ce groupe met son coeur, et donc sa santé en grand danger : ce sont les cardiaques potentiels de demain. D’autant que cette enquête met en exergue une forte augmentation des comportements à risque avec l’âge : 7 % à 15 ans, 22 % à 20 ans.

Cardiaques de plus en plus jeunes ? Le choix du mode de vie fera la différence.

Les jeunes qui persisteront dans ces comportements risquent de développer des maladies cardiaques de plus en plus tôt dans leur vie.

Les résultats de cette enquête confirment qu’il est nécessaire de poursuivre et d’amplifier les actions de sensibilisation pour la santé du coeur, et de les adapter aux différentes générations.

Cette année, la Fédération Française de Cardiologie a lancé les premiers Parcours du Coeur scolaires: 40 000 enfants y sont inscrits. Ce sera l’occasion de les inciter à adopter l’ensemble des comportements de prévention.

retrouver ce média sur www.ina.fr

Le message Fédération Française de Cardiologie « 0 + 5 + 30, le tiercé gagnant pour le coeur » :

– 0 cigarette, pourquoi ?

Les fumeurs s’exposent à des accidents cardiovasculaires graves avant 50 ans. 80 % des infarctus du myocarde survenant entre 30 et 50 ans sont dus au tabac. Dès la première cigarette, l’individu se met en danger d’addiction à cette drogue. Le tabac est le seul facteur de risque évitable à 100 %.

– 5 fruits et légumes, pourquoi ?

L’alimentation équilibrée est un moyen de lutte contre le diabète, l’excès de cholestérol ou l’obésité. Elle doit être associée à de l’activité physique. « Equilibrée » signifie variée, proportionnée aux dépenses énergétiques, bien répartie dans la journée, apportant les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Les fruits et légumes participent activement à l’équilibre alimentaire. On peut manger de tout, à condition de rester raisonnable. Et concilier santé et plaisir est possible et même souhaitable ! 30 % des infarctus actuels surviennent chez des diabétiques. En modifiant simplement son alimentation et sans médicaments, on peut faire baisser de 15 % son taux de cholestérol.

Sources : brochures FFC (Alimentation et Séniors) + PPT« Coeur de séniors – Parcours du Coeur 2009 »

– 30 minutes d’activité physique d’affilée par jour, pourquoi ?

Comme tout muscle, le coeur a besoin d’être entraîné. L’activité physique améliore la circulation sanguine, permet une meilleure irrigation, protège les artères contre les obstructions en évitant les dépôts, baisse la pression artérielle et développe le souffle. Elle réduit de 30 % les risques cardiovasculaires ! « L‘exercice physique est un élément fondamental pour l’équilibre énergétique et pour éviter de prendre du poids. Il procure bien des avantages, entre autres la réduction du risque de cardiopathie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral (AVC) ; la réduction du risque de diabète de type II, de cancer du côlon, et de cancer du sein chez les femmes ».

Source OMS – fév.2010.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire