Surf Session a lancé un débat intitulé « pour ou contre les « Kids » à Jaws ? » en prenant l’exemple de jeunes surfeurs majeurs comme Matt Meola ou Kai Lenny et surtout du jeune Tyler Larronde, 16 ans, qui est le plus jeune surfeur nominé aux XXL Awards de Billabong pour une grosse vague surfée cet hiver. Surf Prevention s’était déjà interrogé l’année dernière sur les risques de faire surfer un enfant ou un adolescent à Jaws. A la lumière de ce que le papa de Tyler, Michel Larronde, nous avait répondu dans une interview et avec un peu de recul, voici ce que je pense du surf à Jaws pour un surfeur mineur comme Tyler.

Tyler Larronde ne peut pas être mis dans le même panier que n’importe quel surfeur de moins de 18 ans qui voudrait surfer Jaws. Tyler est tombé dedans quand il était petit, il a un excellent niveau en surf, une bonne préparation et il a un père pour veiller à tous les détails concernant la sécurité. Quand on écoute Michel Larronde, on se rend bien compte qu’ils prennent un risque calculé et qu’ils se donnent tous les moyens pour éviter un accident. Faire du surf comporte forcément une prise de risques et Michel a raison quand il dit qu’ « il y a aujourd’hui plus d’accidents de surf à la Côte des Basques l’été » qu’à Jaws. On s’imagine souvent que plus les vagues sont grosses, plus le surf est risqué. Les statistiques et les rares accidents mortels en surf nous montrent que c’est dans les « petites » vagues que les risques sont les plus importants. Après 15 années de sessions en tow-in, il n’y a encore jamais eu de mort en pratiquant cette activité. Mais quelle est la véritable dangerosité du surf tracté à Jaws ? Est-ce que c’est plus dangereux que de descendre une piste noire ou de faire du hors-piste en snowboard ? Est-ce que c’est plus dangereux que de conduire une bagnole ou de laisser un jeune sur un deux-roues pour reprendre l’exemple donné par Michel Larronde ? Je ne le crois pas. Dès lors, je ne vois pas pourquoi il faudrait interdire cette discipline à un jeune surfeur expérimenté comme Tyler Larronde. 

La valeur n’attend pas le nombre des années et un jeune surfeur présente l’avantage d’être léger, souple et réactif. Je crois au contraire qu’il faudrait plutôt s’interroger sur des surfeurs qui auraient dépassé une certaine limite d’âge pour surfer les grosses vagues. Un surfeur âgé est souvent moins souple et a plus de chances de se faire mal après un mauvais wipeout (cf. accident d’Archie Kalepa). Mais là encore, hors de question de généraliser, car certains surfeurs de 50 ans sont plus lestes que des jeunes de 20 ans. Quel que soit l’âge, tout dépend des aptitudes, de l’expérience et de la préparation du surfeur.

Ceci étant dit, le tow-in est une activité dont il faut éviter de faire la publicité, la plupart des spots de gros étant déjà saturés d’équipages quand les conditions sont là. C’est une activité à déconseiller fortement au surfeur lambda, a fortiori s’il est mineur. Au niveau légal, je suis surpris que Billabong autorise la participation de mineurs à son concours des XXL Awards ou alors je serais curieux de connaître la décharge qu’ils font signer aux parents pour se couvrir. Nul doute que Michel Larronde n’hésiterait pas à signer une telle décharge pour son fils. Mais qu’arriverait-il si un jeune surfeur se tuait ou se blessait gravement en surf tracté en voulant participer à ce concours XXL ? Les parents ne se retourneraient-ils pas contre la marque pour incitation à une prise de risque inconsidérée pour un mineur ?

Lire aussi : http://www.surfsession.com/2010/12/09/debat-pour-ou-contre-les-kids-a-jaws/

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l’Environnement.

 

Tags: , , , ,

 

2 Commentaires

  1. nico dit :

    Tyler "est dans la force de l'age" a 16 ans s'entrainant tout les jours ,accompagné par son père en qui il peut avoir une totale confiance minimise un maximum les risques,Robby Naish était champion du monde a 14 ans,Josh Angulo sortait dans du 4 m a hookipa a 15 ans,la sécurité est de plus en plus sérieuse alors pourquoi pas si l'on est bien accompagné (papa larronde en l'occurence)a 16 ans la cage thoracique est assez dévelloppée pour pratiquer des efforts aérobique et anaerobique plus jeune les efforts d'endurances sont a proscrires.

  2. gringo dit :

    Le surf tracté ne présente aucun risque, même 30 pieds, pour des surfeurs expérimentés, qu'ils aient 16 ou 45ans si ils sont un minimum préparés. Jamais un surfer n'est mort en faisant du tow in. Surfer Avalanche seul à 4-5m seul ou même à 2 est bien plus dangeureux à mon sens. Arrêtons de s'enflamer sur ces photos de vagues énormes avec des gars portant 2 gilets d'immersion avec 5 jet ski autour prèt à surgir dès que que la tete du jeune homme emmerge en cas de wipe out. Le danger n'est pas la en surf. La gloire peut etre.

Laisser un commentaire