Les attaques de requins se succèdent ces derniers mois sur les surfeurs. La dernière attaque mortelle en date a eu lieu le dimanche 19 juin 2011 sur le spot de Playa Grande au Costa Rica. La province du Guanacaste n’étant pas du tout connue comme une zone à hauts risques d’attaques de requins, Surf Prevention a cherché à en savoir plus sur les circonstances exactes de cette attaque.

La victime se prénommait Kevin Jesús Moraga Rodríguez, lycéen de 15 ans, qui se trouvait ce dimanche-là vers 12 h 15 avec cinq amis (il ne surfait donc pas seul) sur le spot de Playa Grande au niveau du Parc National Marin de Las Baulas situé au Nord de l’estuaire de la rivière Tamarindo, fréquentée par des alligators. On sait que cette zone du parc national est également très fréquentée par les tortues marines « Baulas » (= tortues luth). Playa Grande apparaît au nord de cette carte satellite Google Map (A).

Kevin se trouvait à une vingtaine de mètres du bord quand l’attaque s’est produite. Il a crié à ses amis qu’il venait de se faire mordre par un requin mais il a réussi à sortir de l’eau par ses propres moyens. Allongé sur une planche de surf en guise de brancard, il a ensuite été transféré en ambulance à l’hôpital. Contrairement à Eddy Aubert victime d’une attaque de requin à la Réunion, le jeune surfeur costaricain n’a pas souffert d’importantes blessures mutilantes. L’unique morsure du requin s’est produite au niveau de sa jambe droite entre le genou et la cheville (une autre source parle d’une blessure profonde à la cuisse).

Kevin Moraga n’est pas mort sur le coup des suites de l’attaque de requin mais il est décédé des suites de complications de la morsure, et notamment des complications hémorragiques qui ont conduit à un arrêt cardiaque sur choc hémorragique alors qu’il était soigné à l’Hospital La Anexión de Nicoya où il serait arrivé après avoir perdu plusieurs litres de sang. L’article ne précise pas si toutes les précautions pour juguler l’hémorragie avaient été prises et s’il avait été transfusé à son admission à l’hôpital.

Le décès du jeune surfeur des suites d’un œdème cérébral est survenu après 4 jours dans le coma, dans l’après-midi du jeudi aux soins intensifs des Urgences de l’Hospital México à San José où il avait été transféré la veille. Malgré la douleur de la perte d’un enfant, la famille a accepté le don d’organes qui permettra de sauver d’autres vies.

Compte-tenu des caractéristiques de la morsure, le requin en cause pourrait être un jeune requin d’1,50 mètres de type requin-bouledogue (Carcharhinus leucas) dont nous avons vu qu’ils évoluent près des côtes et apprécient l’eau douce à proximité des rivières. Comme quoi il n’y a pas de petite morsure de requin.

Il s’agissait de la première attaque survenue à Playa Grande et les locaux espèrent qu’il s’agit d’un fait isolé. Il n’y avait pas eu d’attaque de requin enregistrée au Costa Rica depuis au moins 2 ans, mais nous n’avons pas retrouvé l’historique des attaques précédentes, certains guides précisant même qu’il n’y a jamais eu d’attaque là-bas. Par ailleurs les requins sont également menacés au Costa Rica comme on peut le voir sur cette vidéo Youtube :

Sources : http://www.nacion.com/2011-06-24/Sucesos/joven-mordido-por-tiburon-murio-tras-4-dias-de-agonia.aspx

http://www.nacion.com/2011-06-23/Sucesos/menor-mordido-por-tiburon-en-coma-desde-el-domingo.aspx

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , ,

 

9 Commentaires

  1. CHOUCAS dit :

    Et oui….embouchure de riviere…c'est jamais bon…

    Beaucoup d'attaques en ce moment,alors raréfaction du poisson et rapprochement des prédateurs vers les cotes mais attention aussi a la multiplication des centres de plongées avec les squales où on attire les requins vers le bord avec des appâts pour le spectacle…A analyser ça aussi…mais bon pauvre gosse en tout cas !

  2. boris de biarritz dit :

    Salut à tous,
    Je propose aux surfeurs allant dans ces régions à requins de s'équiper d'un garrot de ce style : http://tac-store.com/contenu/1355-garrot-tourniqu….

    L'Armée l'utilise pour ses soldats blessés au combat, il stoppe l'hémorragie avant le traitement chirurgical de l'artère qui saigne. Il pourrait être à porter de main dans votre sac sur la plage ou dans votre voiture garée à proximité, surtout en surftrip en zone éloignée d'un hôpital. Il s'adapte aussi bien au bras qu'à la jambe. Il peut rester en place 2h30 sans séquelle importante du membre. 30€ peuvent vous sauver la vie….
    Qu'en penses tu Guillaume ?
    Boris, professionnel de santé.

  3. mat dit :

    Saison des pluies en ce moment + embouchure de rivière (comme stipulé plus haut), ne font pas bon ménage en effet.

  4. nico dit :

    que faut-il penser de ce "bouclier anti requins"? http://www.20min.ch/ro/life/lifestyle/story/25129

  5. Nicolast dit :

    Bonjour à tous!
    j'ai envie de pousser un grand coup de gueule!!!
    A ce jour, personne n'est capable de dire avec certitude si ces systèmes anti-requins fonctionnent avec une grande efficacité. Tout ce que l'on peut parfois voir, c'est un paisible requin qui s'approche doucement d'un homme, puis qui se détourne d'un coups arrivé à environ 50cm… qu'en est-il des 8 mètres annoncés pour l'un de ces 2 produits? Et qu'en est-il d'un requin affamé qui se jette à grande vitesse sur une proie?
    Est ce que la question de l'efficacité n'intéresse personne? Pas même ceux qui inventent ces systèmes?
    Il me semble que ce n'est pas comme si l'on créait un système anti dahu ou monstre du lochness! On sait ou les trouver les requins, et rien n'empêche d'utiliser une cage en cas de foirage de l'appareil. Il faut que quelqu'un les teste une bonnne fois pour toute!
    J'habite à St Gilles à la Réunion et tout le monde est terrifié, il n'y a que 3/4 surfeurs à l'eau, et un tas de gens autour en train de guetter le moment ou l'un d'entre eux vas se faire bouffer! C'est pitoyable!

  6. nico dit :

    on peut voir sur la photo l'eau douce de la rivière (verte claire) remonter vers le spot de l'accident tout en longeant la côte ,les mélanges eau douce,eau salée sont souvent des lieux de prédilection chez certaines espèces dangereuses de requins comme le requin tigre,le requin taureau qui remonte loin dans les estuaires et se régale de cette eau peu salée.Les rivières sont sources de courants de surfaces (requin:espèce pélagique),sources d'alimentation,régulateur de salinité,parfois elle charge les eaux troubles de fortes pluies et crée des terrains de chasse idéaux pour de nombreux requins…alors attention aux embouchures…

Laisser un commentaire