L’année 2012 allait se terminer sans que Belharra n’ait été surfable une seule fois. Mais à la faveur d’une très grosse houle et de forts coefficients de marée ce week-end, la grosse vague basque s’est réveillée dimanche 16 décembre 2012 à la mi-journée. Et pour la première fois, plusieurs surfeurs ont défié Belharra à la rame, avec un gun, et même en stand-up paddle, au milieu des équipages de surfeurs tractés en jet-ski.

L’homme de la session est Nathan Fletcher, le surfeur qui avait pris la plus grosse vague à Teahupoo l’an dernier. L’Américain n’est pas arrivé en terrain conquis sur la côte basque puisqu’au lieu de se faire tracter, il a choisi de se lancer avec son gun et sa paire de bras sur la vague de pleine mer de Belharra.

Nathan Fletcher n’est pas le premier à tenter Belharra à la rame; Asier Muniain l’avait déjà tenté en 2009, ainsi que Pilou Ducalme, Yann Kazandjan et Sylvain Bruneau.

Nathan Fletcher était accompagné de Dane Gudauskas. Ils ont été rejoints par le big wave rider Eric Rebiere qui avait décidé lui aussi de tenter sa chance à la rame.

Eric nous a livré ses impressions à chaud :  » C’était ma troisième fois à Belharra et ça fait bizarre, mais les deux premières fois je n’avais pas surfé. J’avais tracté Sancho sur la vague de la victoire au XXL mais je n’avais pas surfé après à cause du vent. Je suis arrivé aujourd’hui et j’ai vu Nathan et Dane. J’étais super content. C’était on ! Un peu dur de se placer avec les Jet partout. Il faut dire qu’avant que le vent se lève, c’était super beau, mais je n’ai pas eu de vagues. Après c’était take off sauvage avec le vent, mais j’en ai eu une. »

Nautimages nous propose en avant-première cette vidéo des surfeurs qui ont dompté Belharra à la rame: on voit Nathan Fletcher démarrer sur les premières vagues. Sur la dernière vague de la vidéo, c’est Eric Rebière.

Cette session relevait un peu du show, entre l’hélicoptère qui survolait le spot, la retransmission en live de la session sur Webcam HD, et Bixente Lizarazu qui faisait partager la session en direct sur Twitter depuis son bateau.

 

Mais comme à chaque fois que la plus grosse vague du Pays Basque se réveille, de nombreux passionnés sont venus assister au spectacle depuis la Corniche.

A propos de l'auteur :

Surf Prevention est le site sur le Surf, la Sécurité, la Santé et l'Environnement.

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,

 

43 Commentaires

  1. Marc dit :

    Une montagne ??? il ne faut pas exagérer non plus …hier c’était un petit belharra et je suis sûr que ma grand mère l’aurait surfé (rire) Franchement ,les photos et la réalité c’est tout à fait autre chose (surtout hier )

  2. Chicken en vue dit :

    Si les pros surfent 3 m plat en disant que c’est fat ,c’est la fin de tout .Des kooks oui !

  3. max dit :

    Feu Belharra, dirais-je!
    Beaucoup de moyens, beaucoup de médiatisation pour un Belharra très moyen au final.
    Le respect des riders semble être oublié au profit d’avoir son image souvenir…A méditer ou à twitter comme certains…

  4. Cedric dit :

    Plus de jet-skis et d’hélicoptères que de surfeurs, Dame Nature prend encore du plomb dans l’aile…

  5. sebastien dit :

    Je suis surpris de voir de bons surfers ne pas respecter les regles de priorités surtout sur de telles vagues…

  6. Marc dit :

    Attendez ..!!! c’était une vagues mollassonne à la portée de n’importe quel surfeurs de base ,elle ressemblait à rien ..!!! c’était une fois de plus le grand cirque avec la médiatisation des fréros.J’aimerais les voir à Maverick ( en plus c’est à la mode ).Bref hier elle était nulle .

  7. amsm dit :

    Bravo aux surfeurs à la rame (sont-ils aller au pic à la rame aussi… ?) et c’était drôle de voir au milieu de la vidéo le rameur déferlé sur la vague et passer devant le surfeur tracté en perte de vitesse et de trajectoire. A Belharra comme à Waimea ou Teahuopo etc, pas de tow-in si ça se rame et plus encore s’il y a des rameurs!!!
    Mais voilà une autre occasion de reparler des règles et des principes dans la pratique du surf, de l’aberration de la multiplication des machines et de la pollution sonore, visuelle et olfactive de ce genre de sessions sur médiatisées jusqu’au ridicule twittage VIP…
    Parions que l’an prochain, on pourra payer un opérateur pour se faire tracter dessus avec photos souvenirs à la clé, qu’une compétition avec waiting période et gest card pour VIP sera organisée etc…
    C’est pas le surf qui est cause, c’est notre civilisation de paparazzis obsessionnels en Gopro comme en hélico à l’océan, en montagne comme en ville… M’enfin, j’espère qu’on trouvera encore quelques années le moyen de surfer loi du cirque et du bling bling!

  8. kilmo dit :

    C’est nul!!!!! La première vague de la vidéo ne casse même pas…

    • On ne peut vraiment pas dire que « c’est nul ! »…

      Imagine le courage qu’il faut pour se mettre à l’eau avec son gun sur un spot de pleine mer qu’on ne connaît pas, avec une houle annoncée entre 6 et 10 mètres, des vents incertains…

      OK certaines vagues s’aplatissent à Belharra. Mais rien que sur la première vague de la vidéo qui ne déferle pas, on se rend bien compte de la vitesse impressionnante et des remous qu’il faut gérer pour faire son take-off.

      Il faut imaginer qu’entre les vagues prises par les surfeurs, il y a des périodes d’attente où une énorme série venue de nulle part peut te casser dessus et te balayer. Pas de point de repère à 3 kilomètres du bord, tu es tout seul avec ton gun et ton instinct face à l’océan.

      Cette initiative des surfeurs de revisiter les spots de gros à la rame fait souffler un vent nouveau dans l’univers du big wave riding. Que Nathan Fletcher soit venu tenter Belharra à la rame est symbolique. Il ne sera pas nominé aux XXL pour cette session, mais son engagement aura marqué les esprits.

      Même si les risques sont beaucoup plus élevés à la rame, on revient aux fondamentaux du surf de très grosses vagues réservé à une élite de surfeurs préparés pour affronter des conditions extrêmes.

      Suite à la controverse sur l’utilisation du jet-ski, Surf Prevention a décidé de ne parler que des surfeurs qui ont surfé à la force de leurs bras, ou de leur pagaie.

      On peut d’ailleurs se demander pourquoi il y avait encore des surfeurs en tow-in, alors que d’autres essayaient de prendre la vague à la rame. On voit bien ici que la règle non écrite (qui stipule que dès qu’il y a au moins un surfeur à la rame sur un spot, les jet-skis doivent s’en aller) n’est pas respectée.

      Que se passera-t-il s’il y a encore plus de monde la prochaine fois ? On voit sur certaines vagues que c’est l’embouteillage avec les jets qui pilotent à côté de surfeurs. Une collision à la vitesse qu’atteignent les surfeurs et les jet-skis sur ces vagues serait forcément grave.

      Comme cela se fait à Jaws, les surfeurs devraient se mettre d’accord pour savoir s’ils font une session rame ou une session tow-in, ainsi que sur les moyens de sécurité à mettre en oeuvre.

      A Belharra, on a l’impression qu’il y a d’un côté les habitués, de l’autre les pros qui veulent montrer qu’ils peuvent shooter, et les invités surprise. Comme tout ce petit monde ne communique pas forcément avant la session mais que tous veulent prendre leurs vagues sur un créneau très court, cela peut conduire à des situations tendues à l’eau.

      Espérons pour eux que Belharra restera un spot pour watermen aguerris. A la rame, il n’y aura jamais trop de clients pour y aller. Alors qu’en tow-in…

  9. Hydro foil à Belharra dit :

    Je trouve que démarrer des clapots qui ne déroulent même pas ressemble plus à une session Hydro foil de Laird Hamilton qu’à des riders à dudgeons .bref du 100 % froggys.Tractes dans le m 20 le mois dernier ,démarrant des vagues de 4 m sans paroie à la rame ,avec l’élan du capot .Bravo quand même d’avoir fait l’effort de ramer allongés ,ils ne doivent plus trop savoir entre jets et Sup.

  10. yull dit :

    Du grand show à l’américaine..
    C’est la montagne Belharra qui accouche d’une souris …

  11. Pinson dit :

    C comme d’hab pour faire du buz les stars du petit monde du surf se la raconte
    Bravo continuez a dévaloriser la rame au profit du moteur qui est la connerie de l’évolution de cette bande de people

  12. GregX dit :

    Pour des vagues comme ça la rame suffit après Laird Hamilton a crée le tow-in pour des vagues plus grosses pas pour ça

  13. Vlam dit :

    On a vu la même vidéo?
    Il y a de grosses boites, il y a de gros tires, les types font quand même des sauts assez impressionnant… c’est pas pentu, mais ça va quand même très très vite… certes, certaines vagues semble pouvoir être surfé par un plus grand nombre, mais les plus grosses, et la maîtrise nécessaire pour garder une glisse stable, montre bien que tout le monde ne peut pas surfer de tels conditions! Peut être pas du grand spectacle, peut être pas de quoi en faire le ride de l’année, mais ce qui est accompli n’est pas près de l’être par n’importe qui. D’accord sur certaines dérives, mais de la à perdre toute lucidité… faut pas déconner non plus!

    • Steph dit :

      Merci de remettre les choses dans leur contexte ! Se faire brasser par une vague pareil, ça doit tout de même faire tout drôle …

  14. Vlam dit :

    effectivement, autant pour moi, on n’a pas vu la même vidéo…

    belharra 16-12-2012

  15. Un fan dit :

    Une des vagues de série fait bien du 24 ,24 m 50 ….on dirait un géant de titane qui s’abat sur des fourmis rouge d’Afrique ! C’est le surf le plus épais et le plus creux qu’il m’est été donné de voir !,si vous vous faites broyé dans le tube sans fin et tubulaire ,c’est comme une machine à laver qui vous secouerait dans tous les sens ,si vous voyez ce que je veux dire ))

  16. Nitram dit :

    Cette opposition entre surfeurs à la rame et en tow-in n’éxistait pas sur l’eau. Chacun avait beaucoup de respect pour la pratique de l’autre. Peyo a surfé en tow-in avant de surfer en SUP et beaucoup des surfeurs de tow-in sont d’excellents surfeurs à la rame. Ce sont 2 pratiques qui apportent des sensations bien différentes.
    Quant à la sécurité, l’histoire est la même dans chaque sport. Il y a des règles à respecter. Dans les 2 cas, il fallait la présence de jets comme Eric Rebière l’explique bien dans ses remerciements à Yan Benetrix et Seb St Jean.

  17. david dit :

    je pense que certains se trompent de de débat…
    Tous les gars à l’eau se connaissent.JET ski ou pas , paguais ou à la rame.
    il y a beaucoup de respect entre eux. Et aucun n’a revendiqué quoi que ce soit!
    Les premiers a pouvoir émettre une critique c’est quand même les gars qui étaient dans l’eau… non?
    Et à voir les SMS de remerciement des surfeurs à la rame le soir même aux équipages de jet pour la sécurité assuré pendant la session, je pense qu’il n’y avait vraiment aucun problème.

    La taille? oui c’est vrais y a déjà eut plus gros.. on peut considérer cette session comme un « warm up »pour les prochaine session. quand a dire que c’était petit.. de la corniche cela devrait être nettement moins gros c’est sur.
    Mais savez vous que le spot est à tout le monde? vous pouvez y aller aussi.
    je vous assure qu’il n’y a aucun souci. vous serez bien reçus.

    • Les jet-skis sont bien sûr indispensables pour assurer la sécurité sur ce genre de session, et on en profite pour saluer le travail de ceux qui ont sécurisé les surfeurs à Belharra.

      C’est plus la cohabitation surfeurs à la rame / surfeurs en tow-in sur les vagues qui est risquée.

      L’expérience à montré que cela pouvait générer des conflits et des accidents (Cf. Mavericks avant que le jet-ski n’y soit interdit):
      https://blog.surf-prevention.com/2009/01/20/accident-de-tow-in-surfeur-contre-supeur/

      • Rémy dit :

        Bien dit David: « de la coniche c’est sur ça parait moins gros ».
        Cela reste une vague océanique avec des gros mouvements d’eau et des séries qui peuvent décaler sur 500m. Je suis allé voir de trés pres en pirogue, je passe d’ailleurs régulièrement sur ce haut fond.
        Les gars qui disent que c’est une vague pour les chickens devraient etre un peu plus humbles.

      • amsm dit :

        J’ai vu sur un autre site que pendant ce temps quelques équipages (est-ce ceux de la légendaire session de step-on de la gravière à 1m50 ?)allaient surfé en tow-in Avalanche et Guéthary… Mais dans l’interview ils ont bien précisé avoir « attendu que le dernier surfeur à la rame soit sorti de l’eau même s’ils ne prenaient pas beaucoup de vagues parce que c’était dur de se placer… ».
        M’enfin, j’espère que le père Noël n’aura pas apporté trop de jet-ski dans son traineau…
        Lui au moins, il vient encore à la renne :0)).
        Joyeux Noël à tous les amoureux de l’océan, des vagues et du surf… à la rame!

  18. Gége dit :

    Et […] il est ou le surfeur qu se fait tracté dans 1 m 50 ?

  19. Nitram dit :

    Après vérification, le surf est considéré comme un engin de plage et donc sa pratique est autorisée dans la bande des 300 mètres. Belharra étant à 2,6 km du bord, les surfeurs à la rame n’ont donc théoriquement pas le droit de surfer là-bas (à moins d’avoir une autorisation des affaires maritimes). S’il y a un accident, les assurances vont vite repérer les textes de lois!

  20. hubb dit :

    mouai..la session de S.Suarez au Furoncle le même jour est largement plus impressionnante ! là, la vague ne fait pas peur, elle est plate et il y a de l’eau…une vague 4 fois plus petite dans presque pas d’eau ( une bonne gravière ou certains reefs bretons par exemple) me fait plus flippé..
    après respect à ceux qui l’ont surfé à la rame, faut le faire quand même mais ce qui me dérange c’est le coté disneyland au pic et toute la médiatisation qui va avec.

  21. Slab dit :

    A part la série qui décale et au maximum 30 secondes d’apnée tu risques que dalle ( la vague disparaît comme par enchantement après ). Un 2m 50 marée basse n’importe ou au monde ,la gravière ,teahupoo,Margaret river,ours,padang padang,rockpiles,backdoor ,haleiwa te punit 10 fois plus que ça . Et les gars surfent ça sans hélico tous les jours .parfois à l’aube …je parie que de cette session de Nathan Fletcher.y aura une page (photogenique la pleine mer ) avec marqué « escape in the spanish garden » genre truc sans importance .en aucun cas ils ne mettront en avant le « fat  » ,plutôt le calme .

  22. Ferdi dit :

    C’est pas parce que la vague est « petite » qu’elle n’en est pas pour autant fun. Si on devait aller à l’eau que pour les sessions épiques, on aurait tous un quiver de Gun dans le garage, on laisserait les fish et les longboard à l’histoire.
    La plus part des commentaires sont à l’image de la mentalité ambiante au pic : Ridicule.

  23. Marc dit :

    Pour résumer ,c’est toujours le même cirque ce belharra et toujours avec les mêmes […]

  24. Colonel Bigorno dit :

    Encore plus impressionnant que les vagues: c’est le wa-wa de certains. Alors question à ces techniciens du surf hors pair pour combler mes lacunes: c’est à partir de quelle taille, de quelle angle avec l’horizontale ou de quelle volume d’eau déplacé qu’on peut daigner se mettre à l’eau à la rame sans passer pour des « chickens »?
    Belharra c’est peut-être un cirque mais les clowns on sait où ils sont, en tout cas pas sur la vague.

  25. david dit :

    Hé guillaume…. c’est un Put..n de bistrot que tu devrais ouvrir!!pas un forum!!
    Moi j’aimais bien avant ( sniff , ya longtemps..) quand on discutait au pied d’un contoir!
    Au moins les protagonistes étaient là et quand tu n’étais pas d’accord tu leur disais en face…
    Mais bon fallait avoir des arguments quand même…ou des jambes pour courir..ou quelques années de ring….

  26. simon dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=6TGaVwiSRuU pas besoin d’aller en mer, y a la même chose en rivière

    • jhonny boy le gominé dit :

      et la deuxieme vague de riviere fait à peu prés la même taille que la première a belharra ,je suis d’accord ):-)

      • Félicitations Simon et Jhonny Boy le Gominé ! Vous venez de remporter un baptême du surf à Belharra ! On vous dépose sur le spot la prochaine fois qu’il y a plus de 7 mètres et vous nous montrez ce que vous savez faire 😉

        • jhonny boy le gominé dit :

          ok,mais est ce que j’aurais un buzz qui me passera de la pommade sur twitter (merci de ton assistance en jet ski,merci de ton merci,merci de remercier mon merci) ,un buzz sur thalassa ,un buzz sur surf session et surf prevention pour surfer du 4 m plat ?

          -Et est ce que je peux mettre des whack sur la mousse avec mon fish 7’4 (fish pour le gros )ou suis je obligé d’aller tout droit comme eux sur la vidéo ?

  27. Marc dit :

    Bien au contraire ,je trouve qu’ils ont de l’humour et en plus c’est vrai que c’était ridicule toute cette agitation et tout le monde ne le dément pas .Alors ironisons en coeur .

  28. ça n’a pas manqué

    surfer mag a sorti son reportage et voici les commnentaires :
    -The worst 14 photos this mag has ever posted.
    -Doesn’t look like much of a “score.” Freezing cold, wind-chopped peak with no wall, mush.

    bref,ils disent que c’est petit ,venteux ,flat ,sans paroie,sans mur !!!!y en a meme un qui s’etonne de pas avoir vu dane reynolds !(son type de vague )

    mais les froggys vont encore dire que les ricains les aiment pas ! MDR ! A la limite pour les bofs de charente maritime qui regardent thalassa .

    • kearikii dit :

      depuis quand danereynolds surf du petit plat sans mur? c’est juste un excelent tube rider et ca depuis « ses débuts » médiatiques….Faut arréter de dire des aneries.
      Quand à la moitié des mecs ici , 99% ne serait même pas aller à l’eau, car même si c’est pas si enorme , ni tendu tout le monde n’a pas envie de se trouver face à un truc mushy de 10m en pleine face avec un 9″ de 10kg attaché à sa maigre cheville.
      J’ai ridé un « maoti » a 7ou 8m a peine moins plats qu’ici et je ne suis pas un « bof » je peux vous assurer que j’ai pris de grosse claque , sûr j’ai pas flippé comme a Teahupo’o ou à la pointe venus ou même à taapuna quand certaines séries lévent mais ca tape quand même. Alors cessez un peu de vous la jouer en disant que n’importe quel kook peut y aller, allez y alors. Surmédiatisé ok, pas de la grosse qualité, c’est clair, mais juste vous les bobo du dimanche critiquez pas si facilement sans n’avoir rider le 1/4 de ca…C’est surtout ca qui ma gave. Effectivement gros coup inutile médiatique sur un truc qui demande pas un talent fou, mais ce peu de talent la plupart ne l’on pas, ni la motivation d’aller se les geler en haute mer a se prendre des boites mushy…bref, retournez faire du SUP dans 1M avec vos go pro.

  29. sebastien dit :

    Heureux d’apprendre que je suis un bof puisque je suis du 17 et regarde thalassa 🙂

Laisser un commentaire